t

Nouveautés ou comment le site a grandi

28 avril 2021 :

Plusieurs fois repoussé, débute l’enregistrement d’un nouveau disque fin avril 1967 au studio Blanqui. Ce disque propose la version studio de neuf titres avec pour la première fois les orchestrations de Michel Colombier. Barbara enregistra cinq des titres en studio fin 1966 sur trois 45 tours promotionnels pour les radios. A Bobino, fin 1966 , Barbara interpréta sept des titres du 33 tours. Le titre Marie Chenevance ne fut jamais chanté en public. Par contre, Barbara et Georges Moustaki interprétèrent par la suite de nombreuses fois en public La dame brune… Musicorama 68, Olympia 69 puis en tournées.

Les éditions Seghers et Jacques Tournier présentaient en 1968 le tout premier livre consacré à Barbara : Barbara ou les parenthèses. Quelques années plus tard, Marie Chaix écrivaine et ancienne secrétaire de Barbara proposait aux éditions Calman-Levy en avril 1986 : Barbara. Pour illustrer ce livre Marie Chaix retrouve des photographies inédites de Barbara signées Marcel Imsand et autres. Marie Chaix et son talent d’écrivaine racontent Barbara toute en nuances. Espérons une réédition prochaine de ce superbe ouvrage.

Après plus de deux mois de spectacles au Théâtre Mogador, Barbara chante en ce lieu pour la dernière fois le 14 avril 1990. En 1948, la jeune Monique Serf joue dans Violettes impériales à Mogador. Elle campe un mannequin choriste dans l’opérette de Vincent Scotto. Quarante-deux ans plus tard le nom de Barbara s’affiche sur la façade de la rue de Mogador. Le soir, après les spectacles, une foule attend dans le frais de la nuit la sortie de son véhicule devant la sortie rue saint Lazare. Souvent elle prend le temps de s’arrêter puis rejoint Précy.

"Plus jamais je ne rentrerai en scène. Je ne chanterai jamais plus" ainsi s'ouvre la préface de Il était un piano noir. Ce 24 avril 1997, chez elle, à Précy au calme du petit matin, dans son havre de paix de nature, elle couche sur papier les premiers mots de cette ode à la sérénité.

Jeudi 22 avril, dans RTL matin de Yves Calvi se glisse une chronique La pépite musicale de Anthony Martin. Ce jour là, la pépite offerte à l'auditeur se nomme Lily de Pierre Perret interprétée par Barbara au Théâtre du Chatelet en 1993. Anthony Martin rappelle que quelques années plus tôt Barbara chantait Lily Passion. Cette version de Lily se retrouve dans le coffret de deux disques de 1993 en public au Théâtre du Châtelet.

Culturebox diffusait le 8 avril Top à Barbara présenté pour la première fois à la télévision le 9 mars 1974. Vous pouvez aussi regarder ce programme sur le site de l'Institut national de l'audiovisuel en vous abonnant à Madelen. Grace à Madelen vous retrouverez alors certaines des émissions avec la participation de Barbara. Puis toujours en flânant, écoutez, regardez Denise Glaser dans Discorama et ses invités déstabilisés par longs silences de l'intervieweuse.

En 1964, pour l'enregistrement de son premier disque chez Philips, Barbara faisait appel au talent de Michel Portal. Le musicien vient présenter un nouveau disque MP85. Il joue entouré de Bojan Z, Bruno Chevillon, Lander Gyselinck, Nils Wogram. Augustin Trapenard dans Boomerang recevait Michel Portal le 2 avril. Vers 25’20, il évoque Barbara, la création de l'atmosphère de la musique de Pierre, l'extrême sensibilité de Barbara.

Après la sortie de son livre, William, C'est à vous du 24 mars, recevait William Sheller. Il raconte à sa façon sa première rencontre avec Barbara pour la création du 33 tours La Louve. Il parle des cordes bleues chères à celle qu'il appelait la Duchesse (vers 14’50). Imaginez la scène : Lui de blanc vêtu, elle caressant du bout des doigts son 33 tours Lux Eternae. Puis claquant son poudrier, elle lui lance : Tu devrais chanter !

Ben Mazué dans Boomerang du 25 mars cite Barbara. Quelques jours plus tôt, il avait écouté une interview de Barbara disant que chanter pour elle est un besoin une urgence, une évidence. Il reprend les mots de Barbara pour les faire siens : Chanter est en moi (vers 15’57).

Au sud de Paris, les travaux du prolongement de la ligne 4 du métropolitain avancent. La fin d'année devrait voir l'inauguration de la station de métro Barbara juste avant d'arriver à la nouvelle station Lucie Aubrac. Les stations Barbara et Lucie Aubrac figurent d'ors et déjà sur les plans du métro parisien.

Sept à huit sur TF1 recevait le 28 mars Vianney. Vianney un chanteur à contre courant titre le reportage. Au cours de l'interview Vianney dit : Mon truc c'est la chanson française avec une approche peut être plus à l'ancienne mais c'est Le Forestier qui me parlait, c'est Cabrel, c'est vrai c'est Barbara....

Le Junges Theater de Göttingen créait un an pus tôt "Balladentelefon". Le confinement perdure aussi outre Rhin. Alors la direction du théâtre réactive la "Balladentelefon". Le spectateur assiste par chat vidéo à un spectacle en s'inscrivant à l'avance. Kathatina Brehl à partir du livre Il était un piano noir raconte Barbara. Le Junges Theater n'oublie pas celle qui en 1964 vint à la rencontre des enfants blonds de Göttingen et leur offrit le titre éponyme.

Barbara pour la première fois chanta sur scène face à un public en Belgique. Sa vie de femme qui chante s'ouvrit à Charleroi. Et c'est en Belgique que pour The Voice en demi finale diffusé le 6 avril, Orlane Willems interpréta Dis quand reviendras-tu ?.

Samedi 24 avril, cette fois en France, Paul'O pour The Voice reprend Dis quand reviendras-tu ? dans une version écourtée. Lors de l'écoute de la chanson, l'émotion envahit les membres du jury. Des décennies après sa création la force du texte demeure intacte.

Jean-Louis Aubert fêtait son anniversaire sur scène en direct depuis le local d'Adrénaline studio. Dans une séquence en noir en blanc avec en fond l'image de Barbara il interprète s'accompagnant à la guitare avec Raphaël Dis quand reviendras-tu ? puis Le jour se lève encore.

"Mais un enfant est mort,
Là-bas, quelque part
Mais un enfant est mort
Et mon soleil est noir..."


26 mars 2021 :

SIDACTION 2021 les 26, 27 et 28 mars

"Toujours, j'ai essayé de parler d'amour. Il m'a paru évident de parler du SIDA qui, quelque part, est un grand mal d'amour." Barbara,1993

Donnons, donnez, n'oublions pas, gardons les yeux ouverts, vigilez, vigilons, toujours, encore et encore...

24 mars 2021 :

Un premier disque dans une vie de femme qui chante ouvre un chemin. Ce premier disque enregistré au studio Fonior à Bruxelles pourtant ne laissa que bien peu de souvenirs à Barbara. Découvrez la longue histoire de studio d'enregistrement. Ce tout premier enregistrement pressé à quelques centaines d'exemplaires arrive dans le commerce le 5 mars 1955. Ce même jour, pour la sortie du disque, la journaliste Angèle Guller et Claude Sluys organisent un concert dans la salle de spectacles des Beaux Arts à Bruxelles.

Après l'échec de Madame, Barbara retrouve le studio Gaité pour enregistre un nouveau disque le 21 mars 1970. De nouveau disque naitra le tube L'aigle noir qui permit à Barbara de toucher un public encore plus étendu.

Après plusieurs mois de recherches de bandes d'enregistrements, arrive dans le commerce le 17 mars 1992, une première intégrale des chansons de Barbara allant de 1955 à 1990. Ce cube de treize disques permet de découvrir ou redécouvrir des raretés telles que son premier disque de 1955, Barbara singt Barbara de 1967, Madame de 1970... Par la suite Mercury présentera d'autres intégrales en Barbara, L'aigle noir en 2002, Barbara, une femme qui chante en 2012 et Barbara, Comme un soleil noir en 2017.

Laure Adler invite chaque soir de la semaine sur France Inter à partager L'heure bleue. Le 16 mars elle recevait Camille Kouchner auteure de La famille Grande et Clotilde Leguil psychanalyste. Les invitées reviennent sur la notion du consentement. En ouverture de l'émission elles proposent d'écouter une chanson de Barbara dans une version peu connue. Leur choix se porte sur Nantes dans la version enregistrée en mai 1967 en langue allemande issue du 33 tours Barbara singt Barbara.

En fin de journal de 13 h, dans la chronique de Frédéric Pommier, C'est une chanson, sur France inter, l'invité de jour raconte une chanson. Sylvie Royant-Parola, médecin psychiatre spécialiste du sommeil, le 15 mars, raconte Les insomnies de Barbara. Des extraits de la version du 33 tours studio Seule illustrent le propos. Sylvie Royant-Parola explique la souffrance de l'insomniaque et lui conseille de vivre ses insomnies. Barbara voyait l'insomnie comme avoir mal à son sommeil.

L'oreille de Barbara, à l'aube des années 70, s'éveilla pour une jeune compositeur. Pour son album en préparation elle appela William Sheller pour les orchestrations. De la rue Michel Ange à Précy il prit part à la création de l'album La Louve. Puis en 1985 il participe à la création d'une version musicale orchestrale de Lily passion. Cette version ne devient jamais réalité. Ensuite il enregistra Vienne en 1992 dans un disque Urgence pour la lutte contre le SIDA. Dès 1973, il surnomma Barbara La Duchesse. Ce mois, les Editions Equateurs proposent le livre William écrit par William Sheller. Le musicien chanteur consacre un chapitre à La Duchesse. Il raconte la naissance du 33 tours La Louve, la disparition de sa partition musicale de Lily Passion, ses moments passés avec Barbara à la recherche de notes, de la bonne note.

Depuis plusieurs années la ville de Grenoble réhabilite le quartier du Châtelet. Ce nouvel éco quartier propose plus de trois cents logements, des jardins partagés, une crèche, une aire de jeux et un square de verdure. Dans quelques mois se déroulera l'inauguration de ce square, du futur square Barbara, le long de la rue Charles Rivail. huit arbres, cent cinquante rosiers Barbara, mille bulbes fleuriront cet espace de 1500 m².

28 février 2021 :

2 février 1972, sortait dans trois salles de Paris (Georges V, Marivaux et Publicis St Germain) Franz. Jacques Brel réalise son premier film, il joue Léon avec Barbara dans le rôle de Léonie. Quelques jours après la sortie en salles du film, Barbara et Jacques Brel se retrouvent sur la plateau de Télé Midi 72. Jean-Michel Desjeunes et Danielle Gilbert interviewent les deux comédiens. Barbara dit : "C'est extrêmement courageux de m'avoir demandé de jouer..." Jacques Brel répond : "Barbara a eu du courage de tourner un film avec pour metteur en scène un vieux chanteur de variété belge...." Savourez cet échange rare entre Jacques Brel et Barbara face à la caméra. Des années plus tard à Mogador Barbara chantera : "Je signe Léonie, Tu sauras qui je suis, Dors bien..."

Après plusieurs années d'absence des studios d'enregistrement, Barbara propose un nouveau disque Seule le 4 février 1981. Pour ce nouveau 33 tours enregistré dans feux les studios Davout elle retrouve Michel Colombier. Quelques mois plus tard sur la scène de Pantin elle interprètera une grande partie des titres de ce disque. L'ombre du nid douillet où elle vit depuis neuf ans plane sur ce disque par les photos prises chez elle ou celle du canal de l'Ourcq où elle aime se promener et par le titre Précy Jardin.

Pour la première fois, en février 1955, Barbara chante dans un studio d'enregistrement. Elle grave deux titres dans le studio le plus ancien de Bruxelles et toujours en activité, 218 chaussée de Jette (actuel Jet Studio). Ce disque (45 tours et 78 tours) sortira le 5 mars suivant. Elle trouvait les orchestrations de Jacques Say un peu trop gling gling...

Le magazine Sortir Télérama du 21 janvier au 2 février propose l'article : Le concert de ma vie : Barbara, 14 avril 1990, Mogador signé VL. L'auteure raconte ce samedi, soir de dernière, où après plus de deux mois sur cette scène Barbara chante. Elle raconte les lampions venus des cintres de la scène, la ferveur du public, ferveur digne d'une rockeuse. Une femme libre et heureuse enflamme la scène, le public. Je ferme les yeux, me reviennent ces soirs de fêtes, fêtes que vous nous avez faites et offertes avec déraison, générosité, avec Vous.

Chaque dimanche, sur France Inter, l'invité de Zoé Varier revient sur une journée particulière de sa vie. Le 14 février, Raphaëlle Lannadère ou L racontait ce 19 décembre 2011, jour où elle chanta dans une maison de retraite. Après le concert elle reçut un cadeau la ramenant à Barbara. Elle raconte Barbara, cette liberté qui la rend intemporelle. L chante un cours extrait en direct de Le mal de vivre a capella. Retrouvez cette journée particulière chargée d'émotions.

Nicoletta pour Boomerang, le 2 février, interprète accompagnée à la guitare par Claudia Meyer Göttingen.

Frédéric Pommier propose à son invité de choisir une chanson, de la raconter et de l'écouter. Le 24 janvier il recevait le contreténor Philippe Jaroussky. Il propose aux auditeurs de retrouver La solitude par Barbara dans sa version studio de 1965.

Dans Invitation au voyage sur ARTE, permet de retrouver à Göttingen Barbara, le 5 février. La caméra pénètre dans l'ancien Junges Theater. En juillet 1965, Barbara chantait en ce lieu et découvrait l'Allemagne et se enfants blonds. Dans le jardin à l'arrière de la salle, elle posa des mots sur une feuille, l'ébauche de la chanson Göttingen. Promenons nous en ce petit jardin, jardin devenu sauvage où naquit cette chanson d'amour.

Julien Clerc présente son dernier disque Terrien paru en février. Il signe les musiques sur des textes de paroliers de talent. Un titre, Comment tu vas ? écrit par Marie Bastide cite Barbara : "Ils ont le mal, Ceux qui se noient, Le mal de vivre de Barbara.." Le 8 décembre 1973, dans un studio d'Europe 1 elle interprète Ce n'est rien. Quelques mois plus tard, en mars1974, pour Top à Barbara, elle invitera le jeune chanteur pour un duo reprenant des titres de leurs répertoires. Février et mars 1983, Julien chante sous le chapiteau de Pantin. Barbara rendit visite à cette occasion à Julien Clerc.

30 janvier 2021 :

Au soir du 13 décembre 1993, à contre cœur, Barbara décide d'annuler la suite des spectacles au Théâtre du Châtelet. Physiquement elle ne peut assurer les soirées à venir. Après quelques semaines de repos contraint et forcé, malgré l'accord des médecins et des assureurs elle repart en tournée. Entourée de ses hommes, elle retrouve la scène à l'Opéra de Massy Palaiseau le 29 janvier 1994. Longeant L'Opéra de Massy, la municipalité de la ville inaugurera le 24 novembre 2001 l'Allée Barbara. Cette tournée, la dernière, la conduira à travers le pays, en Suisse, en Belgique. Après trois mois, la tournée se cloturera à Tours le 24 mars.

A l'aube des années 60 la télévision s'invite dans plus en plus de foyers. Le 3 janvier 1959, pour son troisième passage à la télévision, Micheline Sandrel et Colette Mars invitent Barbara dans Cabaret du soir. S'accompagnant au piano elle chante La femme d'Hector et Chapeau bas. Chaque soir à L'Ecluse, ces titres figurent à son répertoire. Pour la première fois, en dehors de L'Ecluse, elle interprète Chapeau bas. Deux ans plus tard elle enregistrera sur 45 tours ce titre, texte et musique de Barbara.

Pendant plus de dix ans, l'espace des anciens abattoirs de La Villette abritèrent le chapiteau du cirque Jean Richard. Le lieu reçut outre le cirque des spectacles et des meetings politiques. Fin novembre 1981, Barbara s'installe à Pantin pour plus d'un mois. Le soir de la dernière elle offre à son public un titre inédit Pantin. "Pantin merveille... Pantin on recommencera..." En 1983, le ministre de culture Jack Lang décide de la construction d'une salle de spectacles en ce lieu. Jeudi 12 janvier 1984 se déroule l'inauguration officielle du Zénith de Paris par le président de la république et le ministre de la culture. De nombreux chanteurs assistent à cet évènement : Charles Trénet, Jacques Higelin, Renaud.... et aussi Barbara. Deux ans plus tard, Barbara et Gérard Depardieu investissent le Zénith pour Lily Passion. Le soir de la dernière, Barbara interprète Pantin.

21 janvier 1968, une salle de spectacles parisienne s'ouvre enfin à Barbara. Pour cet unique Musicorama, Barbara découvre L'Olympia. Dix jours avant ce Musicorama, elle retrouve le studio Blanqui pour enregistrer un 45 tours quatre titres. Elle reprend des titres qu'elle interprétait au temps de l'eau et du pain noir sans mirabelles... Le 21 janvier elle chanta ces quatre titres.

Fin novembre dernier paraissait aux éditions Studios de légende : secrets et histoires de nos Abbey Road français aux éditions Malpaso-Radio Caroline Média par Manuel Jacquinet. L'auteur invite à découvrir ces lieux méconnus où des voix, des sons se figèrent à jamais pour traverser le temps et imprimer nos vies, nos mémoires. Barbara n'affectionnait les studios d'enregistrement qu'elle voyait comme des sous marins. Elle préférait la mer parfois houleuse des salles de spectacles. Pourtant dans ces studios s'élaborent les titres chantés en public. Au fil des pages, le lecteur retrouvera les studios DMS Saussier, Davout, Gaité, des Dames, Blanqui, du Pékinois, Artistic Palace, Méga... Découvrez ces lieux aujourd'hui presque tous disparus. Le soir venu des voix s'élèvent dans le silence...

La ville d'Angers crée Angers pousse le son afin de faire naitre un lieu d'enregistrement dans les circonstances sanitaires du moment. Du 25 novembre au 10 décembre 2020, France 3 Pays de Loire diffusa une série d'émissions. Rosemary Standley et Dom La Nena enregistrèrent un concert dans le cloitre du musée Jean Lurçat à Angers. Retrouvez ce concert. Vers 13'50 elle jouent et chantent Sur la place de Jacques Brel dans une superbe version. Dès 1954, Barbara enregistra Sur la place, puis l'interpréta en 1960 en studio pour le 33 tours Barbara chante Jacques Brel, en public Musicorama 1968, Olympia 1969, Campus 1969, Carpentras 1973.

Dimanche 10 janvier, Remèdes à la mélancolie sur France Inter recevait Anny Duperey. Parmi les titres diffusés elle choisit Joyeux Noël (vers 34'40) par Barbara (version issue du 33 tours Le soleil noir 1968). En 1973, Barbara et Anny Duperey, dirigées par Jean-Claude Brialy jouaient dans L'oiseau rare.

Mylène Farmer répond aux questions de Têtu de janvier février 2021. "Le public gay français a une particularité. Il est souvent très fidèle à des icones au goût prononcé pour la mélancolie : Dalida, Barbara, vous... - C'est une filiation qui m'honore. Ce sont de grandes artistes. Tellement atypiques. Ce sont deux femmes qui se sont livrées à travers leurs chansons, mais qui sont restées impénétrables. Avec, bien sûr une fragilité palpable. Mais je les imagine aussi fortes que désespérées. La mélancolie est souvent synonyme de tristesse : je pense qu'il y a une part de lumière dans ce sentiment. Ne dit-on pas : une tristesse rêveuse..."

Ludvig van Beethoven naissait en décembre 1770 à Bonn. Du 12 au 19 décembre 2020, France Musique fêtait les 250 ans de la naissance du musicien. Le Théâtre de l'alliance française le 11 décembre recevait à huis clos le concert : Beethoven à bretelles, Félicien Brut & friends. Pour illustrer la vie de Beethoven l'accordéoniste de talent Félicien Brut joue Vienne de Barbara avec Karine Deshayes récitant le texte (vers 11'35, ou en vidéo) puis Tim Dup chante Göttingen accompagné par Félicien Brut (vers 1h45 ou en vidéo). Merci à toi Félicien. Maintenant te voilà grand parmi les grands de l'accordéon. Il y a bien longtemps que je sais ta passion pour la musique, ton art de jouer, de faire vivre la musique et de la vivre.

Tourne, danse, virevolte ronde du temps... Le tourbillon des ans nous porte en 2021 vers de nouvelles aventures... Profitons, profitez du temps, de l'instant, de la vie... Bienvenue en ce nouveau milésimme.



[vers les nouveautés de 2020]

[vers les nouveautés de 2019]

[vers les nouveautés de 2018]

[vers les nouveautés de 2017]

[vers les nouveautés de 2016]

[vers les nouveautés de 2015]

[vers les nouveautés de 2014]

[vers les nouveautés de 2013]

[vers les nouveautés de 2012]

[vers les nouveautés de 2011]

[vers les nouveautés de 2010]

[vers les nouveautés de 2009]

[vers les nouveautés de 2008]

[vers les nouveautés de 2007]

[vers les nouveautés de 2006]

[vers les nouveautés de 2005]

[vers les nouveautés de 2004]

[vers les nouveautés de 2003]

[vers les nouveautés de 2002]

[vers les nouveautés de 2001]

[vers les nouveautés du second semestre 2000]

[vers les nouveautés du premier semestre 2000]


[vers les nouveautés de 1999]


[retour au sommaire du site]