t

Nouveautés ou comment le site a grandi

30 avril 2022 :

Depuis plusieurs semaines Barbara chante au Théâtre Mogador. Avant la dernière le 14 avril, Barbara souhaite que sorte dans le commerce un double CD reprenant l’enregistrement des spectacles. Elle fait appel à Mick Lanaro pour réaliser cet enregistrement. Dans son livre « Mes amis mes artistes mes emmerdes » paru en 2010 aux éditions du Moment, Mick Lanaro consacre un chapitre à sa rencontre avec Barbara. Dans la foulée il réalise l’enregistrement de la bande sonore du clip Gauguin.

En avril 1988, François Mitterrand se lance dans la campagne pour un second mandat de président de la république. Le huit avril, à Rennes, avec le meeting du candidat président, Jacques Higelin et Barbara montent sur scène. En duo ils interprètent Regarde.

L’homme de spectacles Jacques Charles et le réalisateur Jean Kerchebron proposent Du caf’ conc au music-hall à la télévision le 7 avril 1962. Dans ce programme, ils reviennent sur près de cent ans de chansons. Ce soir-là Barbara chante La chanson de Margaret. En 1968, quelques jours avant la première de Musicorama elle enregistre ce titre sur un 45 tours. Puis sur la scène de l’Olympia le 22 janvier 1968 où elle inscrit ce titre à son répertoire. Mais 15 ans plus tôt au Cheval Blanc à Ixelles. Elle chantait déjà ce titre, puis à Bobino en 1965.

Jean Claude Brialy se lance dans la réalisation de son troisième film en avril 1973 : L'oiseau rare. Pour ce film il réunit une pléiade d’artistes avec qui il voulait travailler. Dans un appartement au décor baroque de l’avenue des Champs Elysées il filme Barbara. Elle incarne le rôle de Miss Blitz-Balfour une ex-cantatrice vivant recluse dans son appartement et dans son passé.

Augustin Trapenard dans Boomrang sur France Inter recevait le 28 mars l’académicienne Florence Delay. La programmation musicale permettait d’écouter Du bout des lèvres dans la version du 33 tours Le soleil noir de 1968.

Version Fémina le supplément dominical du Journal du dimanche et de la presse régional présentait une interview de Vincent Delerm dans son édition du 10 avril. Vincent Delerm déclare : « J ‘ai appris le piano à 16 ans pour chanter car je trouvais les albums de William Sheller de Romain Didier, de Barbara et de Michel Berger géniaux, »

Les 1, 2 et 3 avril 2022 au Théâtre des Champs Élysées, Gérard Depardieu chantait Barbara. Quelques jours avant la première représentation, Gérard Depardieu apportait les précisions suivantes : « La totalité des recettes des trois concerts que je donne au théâtre des Champs Élysées reviendra aux victimes ukrainiennes de cette tragique guerre fratricide…. Le peuple russe n’est pas responsable des folles dérives inacceptables de leurs dirigeants comme Vladimir Poutine… »

A l’aube des années 60 le monde des imitateurs demeurait un cercle tout petit… et celui des hommes imitant des femmes encore plus restreint. Et Claude Véga arriva, apportant un souffle nouveau se lançait à imiter Edwige Feuillère, Elvire Popesco… ensuite Juliette Gréco, Denise Glaser et Barbara. Claude Véga est mort le 11 avril dernier. Me reviennent les conversations échangées avec cet homme toujours vif, élégant, chaleureux et bienveillant. Retrouvez-le dans A Brive la Gaillarde ou Je ne chanterai pas.

30 mars 2022 :

Barbara retrouvait les studios d'enregistrement le 26 mars 1963 pour graver un 45 tours de quatre titres. Elle demande à François Rauber de réaliser les orchestrations. Mais ce disque ne sortira qu'au début de 1965 chez CBS.

Pour la cinquième fois, Barbara passe à la télévision française dans Chez vous ce soir le 14 mars 1959. Reçue par Michèle Arnaud elle chante s'accompagnant au piano La belle amour. Aucune version studio de ce titre n'existait à ce jour. Quelques jours plus tard elle enregistre ce titre compris dans un 45 tours, quatre titres paru en avril suivant.

Après les soirées à L'Olympia en février 1969, Barbara entame une tournée avec Georges Moustaki. Pour cinq soirs elle s'installe au Théâtre National de Strasbourg. Le 1 mars 1969, Est panorama, La longue Dame brune propose une interview de Barbara depuis sa loge du Théâtre National de Strasbourg. Le jeune journaliste, Jean-Marie Cavada, juste avant son envol vers France Inter interroge Barbara. Elle fredonne une ébauche de chanson...

Début 1970, Barbara se lance dans le théâtre en jouant dans la pièce Madame écrite par Rémo Forlani. La mayonnaise ne prend pas, le succès passe sa route... Barbara continue sa vie de femme qui chante. Elle retrouve Denise Glaser devant les caméras de Comme il vous plaira diffusé le 9 mars. Elle évoque le flop de Madame avec humour. Elle avance et compose chez elle rue Michel Ange un nouveau disque à paraitre au printemps 70.

Depuis près de quinze ans Barbara n'avait pas chanté à Canada. Les 17, 18 et 19 mars 1988 elle retrouve la Place des Arts à Montréal. Le 15 mars, face aux caméras, pour Radio Canada elle échange avec son public. Avec humour elle répond aux questions des auditeurs en oubliant la lumière rouge des caméras.

Samedi 26 mars 1994, dans salle François 1ier du Vinci (devenu Palais des Congrès) à Tours, Barbara achève sa toute dernière tournée après Le Châtelet l'année précédente. Avant d'entrer en scène, elle seule savait que ce soir de dernière était sa dernière fois sur scène dans les bras de son amant aux mille bras... "Et puis c'est fini, Rien, rien tu n'y peux plus rien, Amour magicien passe ton chemin..."

Unique en son genre de Giulia Foïs sur France inter recevait le 4 mars la journaliste de Libération Johanna Luyssen pour la sortie de son livre "Si je veux" chez Grasset. Au cours de l'émission elle raconte que lors de sa seconde tentative d'enfantement artisanal pour se mettre en condition, dans l'atmosphère elle écouta Mon enfance de Barbara (version du 33 tours Le soleil noir).

France 2, le soir du 8 mars invitait à une soirée Unis pour l'Ukraine. Carla Bruni accompagnée au piano par la virtuose Kathia Buniatishvili interpréta Göttingen. Le jeu de la pianiste soulignait encore plus la beauté de la musique et la force du texte : "... Mais les enfants ce sont les mêmes à Paris ou à Göttingen... Ô faites que jamais ne revienne le temps du sang et de la haine..." Et pourquoi ne pas échanger Göttingen par L'Ukraine !

La fédération mondiale du carillon tenait à apporter son soutien au peuple ukrainien. Jusqu'en Russie les carillons du monde chantent. A Lyon, la carillon de l'hôtel de ville répond à cet appel. Le 19 mars ce carillon proposait à 13 heures un concert pour l'Ukraine.
Avec au programme :
- Le déserteur (musique de Harold Berg)
- Quand les hommes vivront d'amour (musique de Raymond Lévesque)
quatre chansons ukrainiennes : Prayer for Ukraine (musique de Mykola Lysenko), The Mighty Dnieper Roars and Bellows (musique de Danilo Kryzhanivsky), What a Moonlit Night (musique de Mykola Lysenko), Marigolds (musique de Vladimir Virmenych)
- Göttingen (musique de Barbara)
- L'hymne ukrainien (musique de Mykhaîlo Verbytsky)
L'auteur de l'hymne ukrainien, Pablo Tchoubynsky, écrit : "Ni la gloire ni la liberté de l'Ukraine ne sont mortes..."

Durant trois jours, les 25, 26 et 27 mars le SIDACTION invitait au don. N’attendons pas les jours de mobilisation au don pour donner, donner.

"A pouvoir encore s'aimer d'amour

Et sans  plus jamais mourir d'aimer

Ah guérissez ce mal d'amour

Qui nous fait tant mourir

Seuls et sidamnés..."

28 février 2022 :

En février 1972 sortait dans les salles le premier film réalisé, écrit par Jacques Brel, Franz. Il demande à Barbara d’interpréter le rôle de Léonie à ses côtés. Elle accepte. Entrez dans ce tout premier film réalisé par Jacques Brel et retrouvez les lieux de tournage du film à l'été 1971.
Pour présenter le film, tous deux participent au Grand Échiquier le 2 février puis à Télé midi 75 le 5 février 1972.

Il y a 60 ans, le 8 février 1962, une importante foule manifestait à Paris contre la barbarie de l’OAS et les violences engendrées par la guerre d’Algérie. Hélas ce jour-là neuf personnes périrent à la suite de la violente charge des forces de l’ordre au métro Charonne. Au cœur des manifestants se trouvait Barbara.
En 2012, Désirée et Alain Frappier aux éditions Mauconduit proposaient Dans l’ombre de Charonne. Dans la foule rassemblée, page 75, par le dessin des auteurs Barbara avance dans la foule réunie boulevard Voltaire.

La jeune Monique Serf quitte Paris pour Bruxelles en février 1950. Commence alors sa vie de nomade. Deux ans plus tard, sur la scène du Cheval blanc à Ixelles, devant un public clairsemé elle chante les chansons des autres.

Le premier épisode de la saison 2020 de The Voice s’ouvrait le 12 février. Une candidate, Nabila, reprenait dans une version toute personnelle Du bout des lèvres. Cette reprise attira l’attention des quatre coachs. Barbara enregistre ce titre sur le 33 tours Le soleil noir de 1968.

Chaque jour, sur France Inter, Par Jupiter invite à rire, sourire ou à grogner… Après plusieurs jours d’absence revenait à l’antenne Charline Vanhoenacker. En l’attendant en début d’émission, Juliette Arnaud chante le refrain de Dis quand reviendras-tu ?

France 5 proposait une nouvelle diffusion de Barbara, Elle et Nous le 8 février. France 5 diffusa antérieurement ce film de Nicolas Maupied, Virginie Parrot et Didier Varrod les 1 novembre 2019 et 9 juin 2021.

24 février 2022...

" Les terres sont brulées

Les hommes sont malades

De folie en furie

On a honte de vivre

Honte de vivre..." 

Mille chevaux d'écume

30 janvier 2022 :

Chansons pour une caméra présenté par Jacqueline Joubert recevait le 17 janvier 1964 Barbara. Pour la première fois elle interprète à la télévision Nantes, titre non encore enregistré sur disque.

La SACEM validait le bulletin de déclaration de dépôt de la chanson Nantes le 7 janvier 1964. Barbara signa ce bulletin le 13 décembre 1963 alors que cinq jours plus tard elle allait pour la dernière fois chanter au Théâtre des Capucines.

Eva demeure une des premières avec Cora Vaucaire à interpréter Nantes. Pour l’émission Music-hall de France diffusée par France Inter et produite par Michèle Arnaud, Eva reprend Nantes le 13 décembre 1964.

Le journal télévisé d’Antenne 2 à 20 h propose le 25 janvier 1975 un reportage sur le prochain tour de chant de Barbara à Bobino à partir du 29 janvier. La séquence filme Barbara sur la scène de Bobino, en répétition avec Roland Romanelli. Elle répète un titre inédit : Cet enfant-là.

Quelques jours avant le Musicorama du 22 janvier 1968, Barbara enregistre au studio Blanqui un 45 tours de quatre titres. Elle reprend des titres qu’à ses débuts en Belgique elle chantait.

Jeudi 13 janvier, le prolongement de la ligne 4 du métro parisien s’ouvrait au public ainsi que les nouvelles stations Barbara et Bagneux - Lucie Aubrac. Le premier ministre inaugurait ce nouveau tronçon. Il déclarait : Les femmes sont à l’honneur ce matin. Et quelles dames !... des femmes extraordinaires qui, chacune à leur façon, ont profondément marqué l’Histoire de notre pays... unissant des valeurs, des combats communs pour notre République… Je suis également heureux que ces deux stations contribuent à féminiser, et de quelle manière !, un réseau de transport francilien, qui avait jusque-là, il faut bien le dire, plus fait de place aux grands hommes qu’à nos grandes femmes. Voilà une erreur qui commence à être réparée ! En voiture ligne 4.

Le soir venu, sur la petite scène de L’Ecluse, Léo Noël tournait la manivelle de son orgue de barbarie et chantait des chansons anciennes. Cet ancien instrument de musique des rues et cours retrouve une nouvelle vie avec la création de cartons perforés. Antoine Bitran créateur de cartons perforés à Bagnolet propose un catalogue de plus de huit cents titres. Parmi toutes ces chansons se trouvent trois signées Barbara : Une petite cantate, Joyeux Noël et Le zinzin.

La journaliste et écrivaine Pascale Clark pour la RTBF La Première adresse une lettre à Barbara le 30 décembre. Elle réagit au rapt de l’image de Barbara dans une vidéo par un potentiel candidat aux élections présidentielles à venir.

France Culture propose du 16 décembre au 14 janvier 2022 à un de ses producteurs à la suite de Joséphine Baker de "panthéoniser" une nouvelle personne. Le 3 janvier l’écrivaine et femme de radio Marie Richeux ouvre les lourdes portes du Panthéon " Aux grands hommes la patrie reconnaissante " à Barbara.

ARTE rediffusait le 10 janvier le documentaire Barbara à Göttingen. Pour la première fois ARTE présentait ce document le 5 février 2021. La caméra permet de retrouver cette salle où en juillet 1965 Barbara chanta. Et pour le public elle créa en ce lieu la chanson Göttingen.

Début novembre dernier, au Théâtre des Célestins de Lyon Christophe Honoré présentait sa nouvelle création Le ciel de Nantes. En ouverture de la pièce s’élèvent jouées au piano les notes de Nantes de Barbara. Du 6 au 13 janvier la pièce s’installait au Grand T à Nantes.

Le 15 janvier " 20h30 le samedi " sur France 2 invitait a revenir dans un temps que les moins de quarante ans ne peuvent connaître La fronde des radios libres et le retour des vinyles. Les galettes noires reviennent en force permettant aussi de redécouvrir l’art dans les pochettes de disque. Hervé Vilard rappelle que dans son jeune âge il vendait des disques chez Sinfonia sur les Champs Élysées. Un jour il livra à Maria Callas un lot de disques qui font l’actualité. Parmi les disques se trouvait le 33 tours paru en 1964 avec Dis quand reviendras-tu ?. Et le début de la chanson interprété par Barbara se fait entendre.

La radio télévision suisse (RTS) le 23 décembre proposait Les enfants de Barbara. Dans ce programme de jeunes artistes suisses et français chantent Barbara. De courtes phrases issues d’interviews de Barbara ponctuent les deux heures de l’émission.
Ils chantent :
- Daphné : Göttingen, Une petite cantate, Je ne sais pas dire. En 2021 elle enregistra un disque : Treize chansons de Barbara
- Sam Himself : Le sommeil, Mon enfance
- Meimuna : Du bout des lèvres, La solitude
- Gaël Faure : C’est trop tard, Les voyages
- Ella Ronen : L’aigle noir, Septembre
- Fabian Tharin : L'île aux mimosas, Attendez que ma joie revienne
- Selva Nuda : La louve, La colère
- L’Horéee : Ma plus belle histoire d'amour, Vivant poème
Le programme à écouter s'achève par Göttingen joué à l'orgue de Barbarie.

Passage des arts du 16 janvier sur France 2 recevait Jane Birkin et Denis Podalydes. Dans une séquence Claire Chazal revient sur ce jour où les portes de L'Olympia s'ouvrent à Barbara, ce 22 janvier 1968. Bruno Coquatrix révise son jugement sur celle qu'il jugeait quelques semaines plus tôt ringarde. Lucien Morisse imposa Barbara à L'Olympia. Pari gagné elle reviendra en 1969 et 1978 en cette salle.

Nathalie Lévy recevait le 19 janvier dans En apparté sur Canal + la navigatrice Maud Fontenoy. En fin d'émission l'invité choisit une chanson. Elle propose d'écouter Attendons que ma joie revienne (version enregistrée le 12 mars 1963, commercialisée pour la première fois dans le CD 3 de l'intégrale de 1992). Tout en écoutant Barbara chanter elle ajoute : "Y'a rien de plus beau... C'est tellement beau..."

Quelques jours plus tard le 24 janvier, toujours dans En apparté, l'actrice réalisatrice Sandrine Kiberlain écoute John Lennon. Elle ajoute que Barbara et Françoise Hardy par leurs chansons lui apportèrent un grand soutien.

Avant d’entrer en scène Barbara disait à ses hommes : "Essayons d’être magiques.."
Et si chacun en 2022 tentait d’être magique au moins une fois par semaine !
Belle et douce année 2022 loin de la folie et de la furie des hommes.

Prenez bien soin de Vous



[vers les nouveautés de 2021]

[vers les nouveautés de 2020]

[vers les nouveautés de 2019]

[vers les nouveautés de 2018]

[vers les nouveautés de 2017]

[vers les nouveautés de 2016]

[vers les nouveautés de 2015]

[vers les nouveautés de 2014]

[vers les nouveautés de 2013]

[vers les nouveautés de 2012]

[vers les nouveautés de 2011]

[vers les nouveautés de 2010]

[vers les nouveautés de 2009]

[vers les nouveautés de 2008]

[vers les nouveautés de 2007]

[vers les nouveautés de 2006]

[vers les nouveautés de 2005]

[vers les nouveautés de 2004]

[vers les nouveautés de 2003]

[vers les nouveautés de 2002]

[vers les nouveautés de 2001]

[vers les nouveautés du second semestre 2000]

[vers les nouveautés du premier semestre 2000]


[vers les nouveautés de 1999]


[retour au sommaire du site]