Studios parisiens où Barbara enregistra à partir de 1964

Artistic Palace
Studio
Studio 
Blanqui
Studio 
Des Dames
Studio 
Davout
Studio 
Gaité
Studio
Méga
Studio 
Du Pékinois
Studio 
Saussier


Artistic Palace Studio

L'Artistic Palace Studio, 5 rue de Solférino à Boulogne Billancourt comprenait trois studios d'enregistrement. Grand nombre d'artistes enregistrèrent en ce lieu dont : Renaud, Francis Cabrel, Julien Clerc, Jean Louis Aubert...

La chanson de la vieEn octobre 1985 Barbara rejoint ses "collègues" femmes pour enregistrer La chanson de la vie. Les chanteuses investissent quelques jours l'Artistic Palace Studio.

Quelques semaines plus tard Barbara retrouve L'artistic Palace. Mais cette fois elle enregistre ses mots, ses notes. Elle enregistre "une chanson un peu plus longue que les autres" cet enfant qu'elle porte plusieurs mois et qui dans quelques semaines naîtra sur la scène du Zénith de Paris : Lily passion. William Sheller signe les orchestrations. Mais le disque ne verra jamais le jour. Barbara refuse l'idée d'un disque avant la première du spectacle. Elle est toujours dans l'écriture du spectacle et avoue qu'elle ne pas tout faire en même temps. Étrangement les bandes disparaissent...

Depuis les studios laissent place à un ensemble immobilier. De l'ancien bâtiment la façade de l'Artistic Palace Studio subsiste, elle s'intègre à la nouvelle construction.

En 1913 l'architecte Marcel Fabre constuit 5 rue de Solférino le cinéma Mignon Palace avec sa façade Art Déco. Puis en 1934 l'architecte Julien Hirsch transforme la façade et la salle. Desormais une façade droite et lisse de béton donne sur la rue. Par la suite la salle de cinéma se transformera en studios d'enregistrements.


Studio Blanqui

Quel passant pourrait penser que derrière la façade grise du 94 boulevard Blanqui dans le treizième arrondissement se trouvait le plus prospère des studios d'enregistrement. De la fin des années 5O à la fin des années 60 de nombreux artistes de chez Philips enregistrèrent en ce lieu. Serge Gainsbourg, Johnny Hallyday, Georges Brassens, Jacques Brel, Boby Lapointe, Demis Roussos, Brigitte Bardot, Nana Mouskouri fréquentèrent ce lieu.

Barbara connut pour la première fois le studio Blanqui en 1964. Les 23 juin, les 7 et 14 septembre 1964. Elle enregistra cinq titres du 33 tours, 30 centimètres Barbara chante Barbara. A mourir pour mourir, Pierre, Le bel âge, Je ne sais pas dire, Sans bagages furent enregistrés au studio Blanqui sous la direction de Claude Dejacques.

Les 12 juillet, 21, 29, 30 septembre et 1 octobre 1965 Barbara retrouve le studio Blanqui pour enregistrer un 33 tours, 33 centimètres sous la direction de Claude Dejacques

Pour l'enregistrement d'un 45 tours Barbara s'installe au studio Blanqui les 25 et 26 avril, 19 et 22 mai 1967. Elle enregistre alors Ma plus belle histoire d'amour, Marie Chenevance, La Dame brune, A chaque fois.  Elle grave cinq titres qui composeront un 33 tours, 30 centimètres, Parce que je t'aime, Au cœur de la nuit, Y'aura du monde, Les rapaces et Madame sous la direction de Claude Dejacques.

Quelques jours avant le Musicorama du 22 janvier 1968 Barbara enregistre un 45 tours au studio Blanqui. Les 10 et 15 janvier 1968 elle enregistre quatre titres : Elle vendait des p'tits gâteaux, La chanson de Margaret, La vie d'artiste et Les amis de Monsieur.

Barbara retrouve le studio Blanqui pour l'enregistrement du 33 tours, 30 centimètres Le soleil noir. Les 13 et 14 juin, les 16, 17 et 18 juin 1968 Barbara grave dix titres sous la direction de Claude Dejacques. Le titre Mes hommes sera enregistré au studio Collard en septembre 1968.

Au début des années 30 la chambre syndicale de typographie parisienne érige l'immeuble 94 boulevard Blanqui. En 1937 le syndicat du livre et du papier s'y installe et devient l'immeuble de la maison du livre. A l'arrière de l'immeuble se trouve une grande salle où se tiennent les assemblées générales des syndicats. L'orchestre Colonne inaugure cette salle en 1937 par un concert. Cette salle comprend un parterre de 280 m2, une scène de 90 m2. La salle est réputée pour ses qualités acoustiques. Philips à la fin des années 50 y installe son studio d'enregistrement. Les grands de la chanson de chez Philips y enregistrent leurs disques durant 20 ans puis la musique classique remplace la chanson.

En 2010 l'orchestre Colonne s'y installe et rachète les murs. Cette salle devient alors le siège de L'orchestre Colonne et la salle Colonne.


33 tours 1964 33 tours 1965 33 tours 1967
33 tours 1967 45 tours 1968 33 tours 1968


Le cinéma Météore accueillit bon nombre de gens du quartier des Batignolles au 44 rue des dames du dix-septième arrondissement. Par la suite les studios d'enregistrement Des Dames s'installent en ce lieu. Les artistes sous label Philips fréquentèrent les studios. Johnny Hallyday, Dalida, Georges Brassens, Boby Lapointe, Tri Yann, Renaud gravèrent leur voix aux studios des Dames.

Quelques mois avant la première de Madame, Barbara enregistre les titres du 33 tours, 30 centimètres Madame du 23 au 26 septembre, les 10 12 et 14 novembre et les 18 et 19 décembre 1969 sous la direction de Jean Claude Vannier.

Barbara retrouve les Studios des Dames pour enregistrer le 33 tours, 30 centimètres Amours incestueuses du 21 au 23 août, les 4, 18, 19, 20 septembre et du 6 au 28 octobre 1972 sous la direction de Jean Musy.

En 1988 le 44 rue des Dames abritait quatre studios d'enregistrements.

Au début des années 1990 les promoteurs immobiliers rasent l'ancien bâtiment. Actuellement au 44 rue des Dames s'élève un immeuble d'habitation.


33 tours Madame 33 tours 1972


Studios Davout

A l'origine une salle cinéma "Davout" s'élevait au 73 du boulevard Davout dans le vingtième arrondissement. Un complexe de plusieurs studios d'enregistrement remplaça le septième art.

Aux studios Davout Barbara enregistre L'homme en habit rouge le 4 mai 1974. Ce titre figure sur un 45 tours commercialisé le 15 mai 1974.

Barbara revient boulevard Davout du 11 au 29 novembre et du 1 au 11 décembre 1980. Elle enregistre alors le 33 tours, 30 centimètres Seule commercialisé le 10 février 1981.

Dans les studios Davout enregistrèrent entre autres : William Sheller, Amina, Laurent Voulzy, Didier Lockwood, Alpha Blondy....

Studios Davout 45 tours de 1974 33 tours, Seule [vers les studios Davout]


Studio Gaité

A l'angle des rues Vandamme et de la Gaité s'élève un large bâtiment avec une rotonde donnant sur la rue de la Gaité. 

Constant un ancien forgeron ouvrit à l'angle des rues Vandamme et de la Gaité Le bal des Escargots à la place du bal des Gigolettes puis transforme le bal en restaurant dansant des Mille colonnes vers 1870. Dans la cour à l'arrière du bâtiment s'ouvrira par la suite le légendaire Music-hall Bobino. La société de cinéma Pathé devient propriétaire de l'ensemble immobilier dont Bobino. En 1907 Pathé crée dans le bâtiment une salle de cinéma. L'entrée du public s'effectue par la rotonde donnant 20 bis rue de la Gaité (juste à côté de bobino au n°20). Pendant plus de cinquante ans le cinéma Des milles colonnes projettera les nouveautés du septième art. Puis au début des années 60 le cinéma laisse place aux studios d'enregistrement Europa Sonor. En 1975 le cinéma reprend la place des studios d'enregistrement. Le Cinévog Gaité abritait quatre salles de 85 à 230 places. Seront diffusés en ces salles uniquement des films pornos. Le bâtiment se délabre, le Cinevog ferme ses portes en 1991. Un hôtel de quatorze chambres s'installe alors : Hôtel forum Val de Loire.

Les studios Europa Sonor nommés aussi Studios de la Gaité servirent en outre pour le doublage de films ,la réalisation de bandes sonores et l'enregistrement de disques. Durant sa courte existence ce studio reçut les voix de Johnny Hallyday, Demis Roussos, Claude François.... C'est ici que Claude François enregistra le célèbre Comme d'habitude en 1967.

Après l'échec de Madame, Barbara enregistre les 21, 23 et 27 mars, 7 et 14 avril et 5 mai 1970 le 33 tous 30 centimètres L'aigle noir au studio Gaité. L'aigle noir devient le tube de l'été. Claude Dejacques et Michel Colombier veillent à l'enregistrement.

Les 30 septembre, 1, 4, 21, 26 octobre, 8, 9, 12 novembre, 7, 8, 9, 10, 21, 22, 23 décembre 1971 Barbara enregistre le 33 tours 30 centimètres La fleur d'amour au studio Gaité.

Barbara réside à Précy et retrouve le studio. Elle enregistre du 3 au 26 septembre, les 13, 16 octobre 1973 le 33 tours, 30 centimètres La Louve.

33 tours 1970 33 tours 1971 33 tours 1973 [vers l'hôtel Forum Val de Loire]


Studio Méga

Le 15 avril 1987, Thierry Rogen et quelques copains ouvrent le studio Méga (composé de deux studios d'enregistrement) à Paris XVI, 2 avenue du Maréchal Maunoury. Au fil des ans les locaux deviennent exigus. Méga se transporte le 1 janvier 1996 à Suresnes 51 rue Merlin de Thionville. Quatre studios d'enregistrement depuis accueillent les grands noms de la chanson dont entres autres : Alain Bashung, Gilbert Bécaud, Charles Aznavour, Etienne Daho, Florent Pagny, Hélène Ségara, Indochine, Jacques Higelin, Jean Louis Aubert, Hallyday père et fils, Mylène Farmer, Pascal Obispo, Serge Lama, William Sheller.... Depuis les studios Méga sont devenus studios Omega.

Durant l'été 1996 Barbara quitte pour quelques jours Précy. Elle enregistre au studio Méga son dernier disque. Barbara investit le studio A. Le second DVD du coffret de deux DVD paru en 2004 filme Barbara au studio Méga durant les séances d'enregistrement.


[vers les studios Omega]


Studio Saussier (studio D.M.S.)

La cour du 15 de la rue Saussier Leroy abrita à la fin des années 50 un studio d'enregistrement. Pierre Arnaud de Chassy-Poulay y mit en ondes les épisodes du feuilleton radiophonique Signé Furax. Johnny Hallyday, Georges Brassens, Boby Lapointe enregistrèrent ici. Dans son livre Piégée la chanson...? Claude Dejacques décrit ce studio comme ressemblant à "une arrière salle de jeux clandestins, à un garage pour cinq bagnoles".

Pour l'enregistrement d'une première partie du 33 tours 30 centimètres Barbara chante Barbara, Barbara s'installe au studio Saussier les 5 février, 23 mars, 10 avril, 4 et 5 mai 1964. Elle y enregistre Au bois de saint Amand, Gare de Lyon, Nantes, Chapeau bas, Paris 15 août, Bref et Ni belle ni bonne sous l'œil attentif de Claude Dejacques.


Studio Du Pékinois

Durant quelques jours Barbara se pose au studio Du Pékinois, 8 rue Etienne Jodelle dans le dix huitième arrondissement. Richard Borhinger, Philippe Léotard, Les Charlots, Demis Roussos gravèrent leurs voix au studio Du Pékinois.

En octobre 1991 Barbara enregistre pour les Éditions Claudine Ducaté Les lettres à un jeune poète de Rainer Marie Rilke. Pour l'enregistrement de la cassette elle pose ses conditions et tient à contrôler le résultat. 


[retour au sommaire de la discographie]

[retour au sommaire du site]