Nouveautés ou comment le site a grandi

1 décembre 2023 :

" J'ai un peu peur du 1er décembre  parce que, après, il y a l'oubli. Je connais aussi des gens séropositifs ou atteints du mal qui ont peur de cette commémoration. Si c'est pour que, le 2 décembre, on ne parle pas plus du SIDA, ou que l'on ne parle de rien, comme la Journée de la Femme, de l'Enfance ou des Fleurs.... Là, c'est bien plus grave, c'est la mort qui est en jeu. Le SIDA n'est plus une grande cause nationale, c'est une raison d’État. "
Barbara pour Libération du 28 novembre 1987

Alors, gardons les yeux grands ouverts, n’oublions pas, en ce jour et ceux à venir...

30 novembre 2023 :

Pour quelques semaines, Barbara quitte la scène de L’Ecluse pour celle du Théâtre des Capucines. A partir du 5 novembre 1963, ce théâtre abrite pour la première année les Mardis de la chanson patronnés par Philips. Ce soir du mardi 5 novembre 1963, Barbara accompagnée par François Rabbath présente une chanson commencée près de quatre ans plus tôt. Elle offre la toute première version de Nantes. Pour rappeler ce soir de première, il y a soixante ans, BMG commercialise un 33 tours et un CD contenant l’enregistrement réalisé ce 5 novembre sur scène.

Dans les années soixante, au 5 de l’avenue de l’Opéra, en sous sol le cabaret La Tête de l’art accueillit dans son cadre intimiste les grands de la chanson. Début novembre 1965, Barbara occupe pour la troisième fois la petite scène du cabaret entourée d’un trio d’amuseurs (Jean Rigaux, Jacques Baudoin et Gérard Séty). A partir de 1971, elle reviendra chanter en ce lieu à partir de novembre fuyant la période des réveillons.

Maurice Biraud recevait Jean-Claude Brialy dans L’invité du dimanche du 22 novembre 1970. ll propose de retrouver une séquence enregistrée quelques jours plus tôt chez Barbara rue Michel Ange. Barbara à ce moment-là effectue sa première tournée au Japon. Depuis le grand salon de son appartement Barbara chante deux titres issus de son dernier 33 tours : Drouot et Hop-là.

Barbara enregistre en septembre 1960 deux disques : Barbara chante Brassens, Barbara chante Jacques Brel. Le 22 novembre 1960, dans les salons de l’Hôtel Lambert (2 rue saint Louis en l’île) reçoit le Grand prix de l’académie du disque français, Académie Charles Cros pour le disque Barbara chante Brassens.

Au Théâtre de Paris, dans la salle du nouveau théâtre, la directrice Elvire Popesco organise la première de la pièce musicale Le jeu des dames le 25 novembre 1960. Entourée de Jacques Degor, Pierre Hatet, Françoise Moncey…. Barbara campe les rôles de Zéphirio un aide de camp et celui de la gitane Capricia. Mais la pièce n’attire pas le public. Les représentations cessent en janvier suivant.

Plusieurs artistes reprennent des chansons de William Sheller ou interprétées par lui dans un disque Simplement Sheller. Le jeune William Sheller réalisait les orchestrations de l’album La louve en 1973. Puis en 1985, il créa les orchestrations d’une version non aboutie de Lily Passion. Certains titres cependant composent le disque Lily Passion paru en 2017. En 1992, dans le disque URGENCE 27 artistes contre le SIDA il chante Vienne crée par Barbara en 1971 dans le 33 tours La fleur d‘amour. Pour Simplement Sheller, Zao de Zagazan interprète Vienne. L’entourent aussi entre autres Eddy de Pretto, Calogéro, Vincent Delerm, Alex Beaupain, Jeanne Cherhal, Albin de la Simone, Cyril Mokaiesh, Florent Marchet et Milik Djoufdi tous ayant aussi déjà chanté Barbara.

LCP invitait à voir son émission Rembob’Ina. L’émission du 26 novembre revenait sur Seize millions de jeunes le premier magazine sur la jeunesse de André Harris et Alain de Sédouy. Un reportage La bécane de 1966 suivait des jeunes passant le temps dans une grande surface au rayon des disques. La caméra passant par-dessus leurs épaules filmant les rayons avec les 45 et 33 tours du moment. La caméra montre le 45 tours Barbara Série 3 paru en 1965.

Le mois dernier les éditions Villanelle proposaient le livre disque Souvenirs, Souvenirs. Marianne Vouch présente vingt titres du patrimoine de la chanson française. Abdel Rahmann El Bacha joue au piano les titres. Des chansons de Georges Brassens, Jacques Brel, Charles Trénet, Yves Duteil et Barbara entre autres figurent dans cet opus. Deux titres de Barbara s’offrent au lecteur auditeur : Göttingen et Dis quand reviendras-tu ?.

Le journal Libération offre les photos de 50 ans de ses unes aux Archives nationales. Du 7 novembre au 18 février, les archives nationales invitent par une expostition dans la cour de l’hôtel de Soubise le passant à découvrir certains de ces unes. Parmi les unes exposées se retrouve celle du 25 novembre 1997.

En 2022, sortait le film australien Of an age réalisé par Goran Stolevski. Le film s’ouvre par la voix de Barbara chantant Ce matin-là. La bande son du film contient aussi un extrait de Ma plus belle histoire d’amour (version 33 tours 1967). Une scène du film montre un protagoniste donnant à un autre une cassette audio. A l’encre noire sur la cassette on peut lire : Barbara. Merci à toi John pour cette découverte.

Début novembre, la salle principale de La Scala Provence à Avignon accueillait l’Orchestre national d’Avignon dirigé par le cheffe Débora Waldmann avec la chanteuse Naomi Waysfeld. Durant quelques jours se déroulait l’enregistrement d’un disque d’une quinzaine de titres Barbara symphonique à paraître en 2024 chez Sony classique.

La chronique de Laure Dautriche Le jour où sur Europe 1 jeudi 24 novembre au petit matin retraçait les liens entre Barbara et Europe 1. Tout débuta par le Musicorama unique du 22 janvier 1968Lucien Morisse d’Europe 1 obligea Bruno Coquatrix malgré ses réticences à offrir la scène de L‘Olympia à Barbara. Un court extrait d’un échange avec le public permet de retrouver l’humour de Barbara. L’enregistrement de ce Musicorama se retrouve dans les disques 10 et 11 de l’Intégrale de 2012. S’ensuit un court extrait de l’émission Barbara en liberté diffusée le 21 juillet 1968 sur Europe 1. Jean Serge interviewe Barbara. Elle sortait du studio Blanqui où se terminait l’enregistrement du 33 tous Le soleil noir. Barbara reviendra sur les ondes de Europe 1 au micro de Christian Barbier en février 1981 pour présenter son dernier disque Seule.

Ce même 24 novembre après le journal de 13 h France Inter diffusait C’est une chanson présenté par Frédéric Pommier. Ce jour, le chorégraphe Philippe Lafeuille choisit L’île aux mimosas issu du 33 tours Lily Passion de 1985. Philippe Lafeuille raconte les soirs de Pantin, avec la foule en délire, se levant s’asseyant, chantant à tue-tête. " Barbara était comme un membre de la famille à qui l’on rendait visite sur scène... " Pour le chorégraphe ce titre est un mantra : " Il y a si peu de temps entre vivre et mourir…. " Cette île aux mimosas pour lui représente une île d’amour où il fait doux, un endroit où l’on a envie de s’arrêter.

La mezzo soprano Léa Désandré accompagnée par Thomas Dunford au théobre propose le disque Idylle chez Erato. Les titres principalement issus du répertoire classique composent l’opus. Et ils créent une version de Dis quand reviendras-tu ?.
Alors écoutons, écoutez cette version de Dis quand reviendras-tu ? pour retrouver douceur et apaisement en ce monde bien barbare.


24 novembre 2023 :

Un soir de 1990 sur la scène de Mogador, Barbara échange avec le public :

" Ne me remerciez pas. Je n’existe pas si je ne chante pas. Et si je chante c’est par vous, à cause de vous et avec vous. Ne me remerciez pas, ne renversez pas les rôles. C’est moi qui vous remercie."
"On vous aime"
" Moi aussi je vous aime..."

Passent les ans... La passion demeure si vive, intacte. Merci de VOUS.


31 octobre 2023 :

Au 10 rue Jacob à Paris, durant plusieurs décennies vivait L’Échelle de Jacob tenue par Susy Lebrun. Sur la scène de ce cabaret débutèrent Jacques Brel , Léo Ferré... A la fin des années soixante l’établissement rencontre des difficultés financières. Susy Lebrun demanda l’aide de Jacques Brel qui sollicita Barbara. Barbara accepta. Du 7 au 17 octobre 1967, Barbara retrouve l’ambiance du cabaret comme au temps de L’Écluse mais à L’Échelle de Jacob.

Quelques jours plus tôt, Barbara retrouvait Göttingen. Le soir du 4 octobre 1967 pour une unique soirée, la scène de la Statdhalle recevait Barbara. Trois ans après un premier séjour à Gottingen et la création du titre éponyme, elle offre au public entre autres la version en langue allemande enregistrée quelques mois plus tôt pour le 33 tours Barbara singt Barbara. Au cours de la soirée, un des étudiants transporteurs du piano trois ans plus tôt traduit les mots de Barbara pour le public. En chantant A mourir pour mourir, une quinte de toux la stoppe : " Décidément Göttingen sera une ville de souvenirs pour moi, pour vous peut être… Ce soir j’ai un piano mais je ne peux pas chanter, l’autre jour je n’avais pas de piano, je pouvais chanter..."
A près cinq ans de travaux de rénovation la Stadthalle de Göttingen rouvrait au public le 15 octobre.

Dans la petite salle de L’Atelier, Marcel Hastir invite le public bruxellois à découvrir Barbara. Au soir du 1 octobre 1954, s’accompagnant au piano Barbara chante les titres qu’elle chantait sur la scène du Cheval blanc à Ixelles. Un enregistrement d’une répétition de la soirée gravé sur le CD Barbara à L’Atelier permet d’entendre le répertoire des débuts de la femme qui chante. Ce disque restitue le tout premier témoignage enregistré des débuts en chansons de Barbara.

Dimanche midi du 1 octobre 1967, la télévision s’invite dans les salons des spectateurs pour une nouvelle édition de Discorama. Ce jour, Denise Glaser invite Barbara. Barbara interprète en duo avec Georges Moustaki La Dame brune, titre issu de son tout dernier disque. Le 7 novembre suivant paraître le nouveau 33 tours.

Fin octobre 1973, après trois ans d’absence du Québec, Barbara entame une nouvelle tournée passant par Chicoutimi, Québec et Montréal. A Montréal pour plusieurs soirs, le public de la boite à chansons La Patriote découvrira les nouvelles chansons de Barbara. Elle vient de terminer l’enregistrement de son dernier 33 tours La Louve.

Écoutez, lisez La chanson de L’Écluse de Laurent Carmé et de Marc Chevalier aux éditions Le bord de l’eau. Diane Dufresne signe la préface et Cyril Mokaiesh la postface. Une longue interview de Marc Chevalier par Laurent Carmé raconte sa vie, le duo Marc et André, la vie de L’Écluse, la fin de L’Écluse et après L'Écluse. L’auteur revient sur les années des multiples cabarets à chansons, les ACI nés dans ces pépinières à chansons. Parmi les documents en annexe retrouvez la retranscription d'une interview de Barbara, Marc Chevalier et André Schlesser du 27 octobre 1969 par Yves Mourousi et Sophie Dumoulin sur France Inter. Poursuivez le voyage en chansons en relisant : Mémoire d’un cabaret L’Écluse par Marc Chevalier paru en 1987 aux Éditions de la Découverte.

20 h 30 le dimanche recevait le 8 octobre la comédienne Audrey Fleurot. Laurent Delahousse lui propose de retrouver une personne une grande Dame qui a marqué la comédienne. En arrière plan défile un extrait de Barbara ou Ma plus belle histoire d’amour réalisé par Gérard Vergez. Barbara assise à l’avant de sa Mercedes tricote entre deux spectacles. Audrey Fleurot ajoute : " J’adore. C’est une chanteuse qui interprétait fortement ses chansons. C’est des chansons qui m’ont fait résonance pour une raison que j’ignore. Ça m’émeut de voir ces images. Elle incarne quelque chose d’assez fort, femme forte et fragile. Ces chansons c’était une histoire, un univers et elle nous embarquait ".

Le magazine Le petit Q recevait Catherine Deneuve pour la sortie de Bernadette le 4 octobre. Un court reportage montre les liens de l’actrice avec le monde de la mode. En janvier 2002, Yves Saint Laurent réalise son dernier défilé. A cette occasion Catherine Deneuve interprète Ma plus belle histoire d’amour pour le couturier.


Les terres sont brûlées

Les hommes sont malades

De folie en furie

On a honte de vivre

Honte de vivre….

Souvent dans ce monde là....


30 septembre 2023 :

Ce fut un soir en septembre, Barbara le chantera à partir de 1966 à chaque fois sur scène, depuis la création de Ma plus belle histoire d’amour. "C’est vrai que la plus belle histoire d’amour de ma vie de femme qui chante, ça reste le public. C’est une chanson que je pourrais chanter à toute heure, jusqu’à mon dernier souffle."(in France Culture 1993).

Ce fut un soir en septembre, le 15 septembre 1965 sur scène à Bobino. Le public ouvrait son coeur ses bras à la chanteuse. Portée par cet amour venant de la salle, du public, quoique déstabilisée elle avance confiante souriante. Elle atteignait enfin son but chanter.

Ce fut un soir en septembre, le 16 septembre 1987, pour la première fois Barbara et ses hommes s’installaient sur la scène du Théâtre du Châtelet pour 23 représentations. Des semaines de ferveur emplissent la salle du parterre au poulailler. Pour la dernière le 11 octobre Barbara offre une version de Regarde et un titre inédit : Mémoire.

Ce fut un soir en septembre, le 25 septembre 1964. Dernière séance d’enregistrement au studio Blanqui de douze titres composant le 33 tours Barbara chante Barbara ou Album à la rose. Douze titres éléments initient des décennies de chansons.

Ce fut un soir en septembre, le 25 septembre 1959 sur le plateau de Discorama. Pour la troisième fois en un an, Denise Glaser invitait la chanteuse de minuit de L’Écluse dans Discorama crée le 4 février 1959. Denise Glaser convia souvent Barbara dans ses émissions, Discorama, Comme il vous plaira. En 1968 elle offrit un Discorama spécial Barbara. A Pantin, parmi la foule, Denise Glaser assiste à l’envol de la chanteuse minuit du temps de l’eau et du pain noir sans mirabelles. Barbara répondit toujours présente jusqu’à ce jour de juin 1983 au cimetière saint Roch de Valenciennes pour le dernier voyage de Denise Glaser.

Ce fut un soir en septembre : La Saarlandisher Rundfunk diffusait le 30 septembre 1972 Le chevalier en quête réalisé par Peter Irion. Une séquence du programme filme Barbara chantant L’aigle noir dans la salle des chanteurs du château extravagant de Neuschwanstein.

Du 20 ou 24 septembre se déroulait la vingt-cinquième édition du festival Des Correspondances de Manosque. Le 22 septembre au Théâtre Bleu, l’actrice Anna Mougladis lisait en musique "Barbara, il était un piano noir… Mémoires interrompus". Antonin Tardy l’accompagnait au piano avec la participation de la chanteuse romancière Clara Ysé. Ce même jour en fin d’après midi la maison du Rotary accueillait le spectacle "Desproges et Barbara : graines de dérision". Philippe Capelier lisait des textes de Pierre Desproges, Brigitte Kolly-Weiss chante Barbara. Tous deux portaient un même humour espiègle, rieur, amoureux de la dérision et de l’auto dérision.

En juillet Le grand Rex annonçait deux soirées consécutives consacrées à Serge Gainsbourg et à Barbara. Puis Le Grand Rex déprogrammait la soirée Serge Gainsbourg. Le 18 septembre se déroulait la soirée Du bout des lèvres…  Elles et ils chantèrent Barbara : Birds On Wire, Carla Bruni, Bertrand Burgalat, Barbara Carlotti, Fishbach, Agnès Jaoui, La Grande Sophie, Raphaële Lannadère, André Manoukian, Cyril Mokaiesh, Barbara Pravi, Raphaël, Roland Romanelli et Rebecca Mai, Anne Sila, Joey Starr et Clarisse Fontaine, Tim Dup, UssaR sous la direction musicale de Roland Romanelli. En ouverture de la soirée, pour la première fois, le public découvrit avec émotion, un extrait de quinze minutes de Lily Passion. Après la réappariton des enregistrements à l'Artistic Palace de onze titres de Lily Passion en un disque, nous revient la vidéo. Et si un jour nous retrouvions l'intégralité du spectacle en vidéo... Qui sait !


30 juillet 2023 :

La télé estivale offrit à Barbara ses premiers passages télévisuels. Le 11 juillet 1955, la RTBF invite la jeune chanteuse devant ses caméras. Trois ans plus tard, presque jour pour jour, le 11 juillet, Micheline Sandrel et Colette Mars présentent au Cabaret du soir La chanteuse de minuit de L’Écluse.

Quoi de plus agréable qu’un spectacle en plein air au soir d’une journée d’été. Les étés, longtemps Barbara partit de scène en scène, de festival en festival : Ramatuelle, Francofolies La Rochelle, Vaison la Romaine, Carpentras… Imaginez ce soir du 17 juillet 1973, Barbara invitée du festival de Vaison la Romaine Carpentras. Après une journée bien chaude la nuit tombe sur Carpentras. La foule commence à remplir l’espace devant la scène dressée sur le parvis de la cathédrale. Un problème de son, un chien qui parle anglais, oh le téléphone, et la petite Marie-Thérèse… Revivez cette soirée cinquante ans tard par cet enregistrement. Chut écoutez la magie d’une voix, de cette voix qui monte depuis la scène son domaine.

1967, Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot interprètent Je t’aime moi non plus. L’année suivante Barbara chante Je vous aime du bout du cœur dans Du bout des lèvres. Barbara, Serge Gainsbourg fin 1964 font scène commune au TEP puis en tournée au début de 1965. Puis Claude Dejacques les guidera tous deux dans leurs parcours en studio d’enregistrement. Les 17 et 18 septembre prochains L’INA et Le Grand Rex proposent deux soirs dans cette salle mythique du boulevard Poissonnière par un double spectacle au titre valise Je t’aime... du bout des lèvres. Plusieurs artistes chantent Gainsbourg et Barbara. Premier soir gainsbourien, le lendemain elles et ils chantent Barbara sous la direction musicale de Roland Romanelli. A ce jour l’affiche du soir du 18 septembre annonce Barbara Pravi, Carla Bruni, Raphaël, André Manoukian, Tim Dup. D’autres artistes doivent compléter cette liste.

Le 26 juillet 2023, Libération propose un article signé Michel Becqembois : Et là, tout bascule, Barbara rue de l’épreuve. Il revient sur le premier séjour de la jeune Monique Serf en Belgique en 1950 et 1951. Son chemin d’errances aux lisières de la misère, de la prostitution permet à la jeune Monique de rencontrer des êtres aux cœurs en or, Charles Aldoubaram, Monsieur Victor, Peggy… Deux photos de Barbara du photographe belge Joseph Cayet (1907-1987) illustrent l’article. Plusieurs extraits issus de Il était un piano noir soulignent les propos de Michel Becquembois. En 1996, Barbara au micro de Michel Field déclarait : "Ce n’est pas une gloire, ni nécessaire d’avoir souffert, mais il faut avoir eu faim ou froid pour comprendre la souffrance de l’autre."

Durant trois semaines à partir du 7 juillet se déroulait le Festival off d’Avignon. Plusieurs spectacles évoquent Barbara. Barbara, mes hommes avec Martine Bousquet et Hervé Tirefort disent les rencontres masculines esthétiques et humaines de Barbara en chansons issues de son répertoire. Madame Arthur, retrace la vie du cabaret éponyme. Cinq artistes du cabaret chantent Barbara, Björk, Prince entre autres. Notre petit Cabaret restitue le parfum d’un temps révolu, du temps des cabarets avec évocation des figures de proue de ces nids de talents. A cette occasion replongez-vous dans le livre essentiel Vie et mort du cabaret rive gauche de Gilles Schlesser.

Au cours d’été 2022, French collection sur France Inter par Christophe Conte ouvrait l’album de la chanson française. French collection revient. L’édition du 15 juillet Barbara, la muse invite à découvrir les graines de Barbara semées dans la chanson. "Un beau jour ou peut-être une nuit on est tous tombés en arrêt, sidérés par la beauté étrange de ses chansons… Femme libre insaisissable..." Christophe Conte présente ainsi la femme qui chante. Il propose de retrouver Georges Moustaki, Jacques Brel, Catherine Lara, Catherine Derain, Véronique Sanson, Michel Colombier, William Sheller, Daphné, Dominique A, Maissiat, Zao de Sagazan, Clara Ysé. Écoutez, découvrez ces enfants de Barbara : Maissiat : Cœur fragile, Zao de Sagazan : Suffisamment, Clara Ysé : Douce

Monter sur scène titre Le un hebdo du 5 juillet. Un article illustré de dessins : Repères, Rampe de lancement par Julien Revenu remémore au lecteur les débuts hasardeux sur scène de monuments de la chanson de Edith Piaf en 1935 à Daft Punk en 1995. L'année 1961 montre Barbara micro en main : "les 1ers pas de Barbara à Bobino sont décevants, ce qui ne l'empêchera pas de s'y reproduire plusieurs fois". En effet après 1961, Barbara retrouva la scène de Bobino en 1964, 1965, 1966 et 1975. "J'ai choisi la scène comme on entre en religion..." Barbara pour La Tribune de Genève en 1968.

Pour la sortie de son dernier disque "Quand tu écouteras cette chanson", Lola Lafon accorde une interview à Télérama du 5 juillet. A la question : Vous avez chanté Barbara aux Bouffes du Nord. Qu'aimez vous chez elle ? Lola Lafon répond : Ses silences me bouleversent. En 2009, Lola Lafon accompagnée par Jean Corti accordéoniste de Jacques Brel chanta sur la scène des Bouffes du Nord Göttingen. Elle enregistra ce titre pour le disque Fiorina de Jean Cortin en 2009.

A l’automne de 1985, Barbara et Jane Birkin et d’autres collègues se retrouvent à l’Artistic Palace Studio pour chanter La chanson de la vie. En 2017, pour l’enregistrement du double CD Barbara Alexandre Tharaud, Jane Birkin chante Là-bas et sa version anglaise So near so far. Jane, mes plus douces pensées s’envolent vers Vous Là-bas de l’autre côté du miroir.

Aussi ce 16 juillet, Celle qui vient sans qu’on l’appelle, la fidèle, s‘est penchée sur Henri Tachan. Dès 1965 Jacques Brel écrivait à son sujet : Le lion est lâché ! Écoutez le rugir. Celui-là rugit fort et rugira longtemps. Prenez le temps d’écouter les chansons de cet homme aux colères et tendresses non feintes , chevillées en lui. Retrouvez : Telle est la télé, Les Z’hommes, J’ai pas vécu, L’amour l’amitié, Ma mère, On est tous des putes, La chasse, Une pipe à pépé, Un village, Je ne veux pas d'enfantsPas vieillir pas mourir... N’attendez pas l’été prochain pour savourer Les jeux olympiques.

Dans les rues de Chambéry chemine un petit train touristique. Il emporte les touristes pour la visite de la ville. Attendant à un feu rouge, des wagons du petit train montait une musique, une musique jouée à la guitare. Cet air familier attira mon attention. Sur cet air, illico je fredonnai Ma plus belle histoire d’amour.


30 juin 2023 :

Ce 9 juin ARTE diffusait Music Queens ou l’histoire du "girl power en tubes" autour de L’aigle noir de Barbara. Quelle douce et belle pensée en ce jour pour la femme qui chante. Dans ce programme court écrit par Rebecca Manzoni et Emilie Valentin superbement illustré par la magie de Leslie Leplée L’aigle noir nous revient… Izia Higelin et Aïssa Maïga lisent des extraits d’interviews sur fond de l’Aigle noir version 33 tours 1970. Emportés, envoûtés, envolés par la force de l’orchestration de Michel Colombier retrouvez L’aigle noir, comme avant dans mes rêves d’enfant, pour cueillir en tremblant des étoiles des étoiles....

Durant plusieurs années les hôtels particuliers du Marais abritèrent le festival du Marais. L’édition de 1964 accueille un même soir à l’Hôtel de Sully Georges Brassens, Maurice Baquet et Barbara. Ensuite Georges Brassens invitera en octobre suivant sur la scène de Bobino en première partie de ses spectacles.

Au cours du mois de juin 1965 la télévision invitera à plusieurs reprises Barbara.
Dès le 5 juin la Télé suisse romande avec Carrefour présente Barbara. Mi février 1965, pour la première fois à Genève, quatre soirs de suite elle chantait sur la scène du Théâtre Club. Entre deux chansons elle répond aux questions de Claude Mossé.
Puis le 14 juin, l’ORTF présente Moi j’aime présenté par Aimée Mortimer. Barbara invitée de la pianiste classique Monique de la Bruchollerie chante : Le bel âge, Pierre et Les mignons.
Et depuis la scène de La Tête de l’Art pour A chacun son la diffusé le 26 juin, elle chante Chapeau bas.

Après les spectacles donnés à Mogador en 1990 et les tournées qui suivirent en 1990 et 1991, Barbara annonce sa venue sur une scène parisienne en février 1993 au Palais des Congrès. Finalement Barbara reviendra au Théâtre du Châtelet en le 6 novembre 1993 pour une série de spectacles.

Barbara ne se laissait pas facilement filmer. Gérard Vergez du sans doute déployer des efforts de persuasion pour arriver à suivre Barbara en tournée. Elle oublie la caméra. Le film Barbara, Ma plus belle histoire d’amour dévoile Barbara rieuse, espiègle, vivante. La télévision française présenta ce film aux téléspectateurs en seconde partie de soirée le 15 juin 1973.

La Maison de la poésie à Paris 03 recevait le 26 juin la lecture de Il était un piano noir de Barbara par Anna Mouglalis. Antonin Tardy l’accompagnait au piano.

A la suite du journal de 13 heures de France Inter, Frédéric Pommier présente C’est une chanson. Un invité choisit une chanson et explique son choix. Jeudi 22, Lambert Wilson proposait d’écouter Göttingen (version mono du 33 tours Barbara n°2 de 1965). Le comédien créateur Des millésimes de Tonnerre récite un court passage de cet hymne à l’amitié franco allemande. A Marseille, il vit deux fois Barbara sur scène à Marseille en décembre 1978 au Toursky. Il en ressort "bouleversé et touché par la fragilité de la chanteuse".

La salutaire et vivifiante équipe de C’est encore nous de France Inter recevait le 15 juin Laélia Véron et Christophe Benzitoun pour Le français va très bien chez Tract Gallimard. En fin d’émission Juliette Arnaud proposait à Christophe Benzitoun d’évaluer son niveau en fautes de français par un quizz.
Pour quelles fautes de français avez-vous le plus d’affection ?
- Véronique Sanson chante : J’ai des idées dans la tête et je fais ce que j’ai envie
- Renaud chante : Dès que le vent soufflera je repartira
- Barbara chante : Une gloire déchue des folles années trente avait mit aux enchères parmi quelques brocantes (Drouot version du 33 tours 1970)
J A : Eh oui même Barbara fait des fautes de liaison. Alors ?
C B : La troisième réponse.
J A : Parce que c’est Barbara
C B : Tout à fait.

L’équipe de C’est encore nous depuis Annecy invitait le 16 juin Sepideh Farsi participant au festival d’animation. Juliette Arnaud demande à la réalisatrice iranienne ce qui la fait rigoler. Aussitôt s’élève la voix de Barbara chantant la fin de Elle vendait des p’tits gâteaux. Sepideh Farsi entame un échange avec Juliette Arnaud.
S F : J’adore, elle est impertinente à merveille puis fraîche et fine. Puis ses jeux de mots... Alors quand je suis arrivée en France je ne parle pas le français. J’ai mis du temps à pouvoir comprendre en même temps à cette vitesse les répliques. C’est pas facile, mais j’adore.
J A : On a l’image de Barbara chanteuse de la douleur du chagrin de la mélancolie. Mais en fait Barbara elle était aussi et souvent très drôle. C’est ce que vous vouliez dire avec cette chanson ?
S F : Eh oui. C’est l’autre facette et puis c’est ce côté rentre dedans tout l’inverse du personnage qu’on met en avant souvent pour Barbara. Ce qui est vrai sans doute. Mais voilà je voulais mettre l’autre revers de la médaille.


30 mai 2023 :

Au sortir de la seconde guerre mondiale, Charles Trénet traverse l’océan atlantique pour chanter à Montréal. Par la suite le Québec reçut de nombreux représentants de la chanson française. Les tournées des chanteurs français incluent un passage quasi obligé au Québec.
Les radios québécoises diffusèrent les toutes premières chansons de Barbara. Elle attise la curiosité. Qui est cette étrange femme qui chante ? Des journalistes de Montréal vont à sa rencontre en France. A l’instar de ses collègues chanteurs Barbara découvre le Québec en mai 1966. Pour ce premier séjour chez les cousins de la belle province, elle participe à une série d’émissions de radio échelonnée sur trois jours. L’année suivante elle reviendra pour plusieurs récitals commençant à La comédie Canadienne.
Six ans plus tard après son premier passage au Québec, Barbara retrouve la scène québécoise en mai 1972 avec une série de soirées dans la boite à chansons de Montréal Le Patriote.

Sur la petite scène de La tête de l’Art Barbara s’installe en mai 1967 avec entre autres Fernand Reynaud. Du 16 au 31 mai Barbara renoue avec l’ambiance du cabaret comme à L’Ecluse. Chaque soir Fernand Reynaud et Barbara partagent de nombreux fous rires. Joss Baselli et Michel Gaudry l’accompagnent. Elle retrouve Micha Bayard et Nany Rameau, Pierre Louka. Tous se croisèrent à L’Ecluse en 1963 et 1964.

Avant son retour à Göttingen en octobre 1967, Barbara se lance dans la création d’un disque comprenant dix de ses propres titres en langue allemande. Bien aidée et soutenue par Marie Chaix, elle enregistre dans les studios Philips de Hambourg du 6 au 10 mai le 33 tours Barbara singt Barbara. Le disque ne rencontra pas un grand succès commercial. Par la suite ce disque devint une rareté jusqu’à la parution de l’Intégrale de 1992.

Barbara se pose pour un jour le 4 mai 1974 au studio Davout. Au cours de l'unique séance elle enregistra L’homme en habit rouge. Onze jours plus tard, un 45 tours deux titres paraît  avec face 1 L’homme en habit rouge et face 2 Mon enfance enregistré quelques mois plus tôt au Théâtre de Variétés.

Pour la première fois Barbara campe son propre rôle au cinéma. Sous la direction de Frédéric Rossif elle joue dans Aussi loin que l’amour dans une scène tournée en mai 1970. Dans le cabaret La bohème elle chante La solitude. Ce cabaret aujourd’hui disparu sous les pioches des promoteurs se trouvait passage du départ ou passage d'Odessa près de la gare Montparnasse. Retrouvez ce passage du vieux Paris dans une archive de l’INA de 1975 filmée quelques jours avant sa disparition . A 5’09 sur la gauche se trouve La bohème juste à côte du Lucernaire (première époque). Et à 2’36 retrouvez l’endroit où en mai 1970, le photographe Giancarlo Botti immortalisa Barbara en ce lieu. Une des photos prises ce jour se retrouve en couverture de la pochette du second disque du coffret DVD Barbara, Une longue dame brune paru en 2004. Ecoutez Marie Laforêt interprétant la chanson titre du film écrite par Denise Glaser sur une musique de Sébastian Maroto.

Le magazine Alpes Ishere propose pour cet été plusieurs brochures pour découvrir le département de l’Isère. Le numéro Cet été l’Isère donne le tempo invite à visiter le département par la culture. L’article L’Isère en musique, de Berlioz à Sinsemilia évoque les musiciens et chanteurs liés au département dont Hector Berlioz, Ninon Vallin, Jean Loup Dabadie, Michel Fugain, Jacques Brel, Calogéro et Barbara. Une photo lors de la tournée Lily Passion en 1986 à Grenoble illustre l’article. Une playlist propose un choix de titres à écouter dont Mon enfance (version du 33 tours Le soleil noir). Quelques pages plus loin, l’article Sur les traces de Barbara revient à Saint-Marcellin dans les pas de la jeune Monique Serf. Cet été, en allant vers le sud, quittez le ruban noir de l’autoroute pour découvrir la campagne iséroise à quelques pas de la vallée du Rhône.

La vingt-troisième édition du Festival Barbara se déroulait à Saint Marcellin du 24 au 27 mai. Cette nouvelle édition recevait entre autres Dominique A et Christian Olivier.


30 avril 2023 :

Du 18 au 23 avril se déroulait la nouvelle édition du Printemps de Bourges. Le 28 mars 1986, Barbara et Gérard Depardieu participent au Printemps de Bourges avec Lily Passion.

Fin avril 1967, plusieurs fois reporté l’enregistrement d’un nouveau disque débute au studio Blanqui. Barbara entourée de Joss Baselli, Michel Gaudry et de Michel Colombier et son orchestre réunit en un seul disque plusieurs titres antérieurement enregistrés sur 45 tours fin 1966 (1, 2 et 3) et des titres déjà interprétés en public. Ce disque comprend un titre qui désormais figurera dans tous les spectacles de Barbara : Ma plus belle histoire d’amour.

Pour la première fois en avril 1963, Barbara chante avenue de l’Opéra à Paris à La tête de l’art. Seule au piano elle chante le répertoire interprété chaque soir à L’Écluse. Au programme Raymond Devos présente ses sketchs.

La première chaîne de l’ORTF diffusait le 9 avril 1965 Rendez-vous avec Barbara et Charles Dumont. Jacqueline Joubert reçoit Barbara sur le plateau. Barbara s’accompagnant au piano chante quatre titres : Pierre, Les mignons, Le bel âge et Bref. trois titres se retrouvent dans le 33 tours Barbara chante Barbara sortit en 1964. Elle enregistra en juillet 1965, Les mignons pour le 33 tours Barbara n°2.

Philippe Noiret et Jean-Pierre Darras dans Discorama diffusé le 1 avril 1962 retrouvent Barbara. Elle chante Le verger en Lorraine et en duo avec Georges Moustaki : Fleurs de méninges.

Découvrez ce blog réalisé par un Saint-Marcellinois autour de la culture, la jeunesse, l’écologie, les relations internationales et européennes, le patrimoine. Lisez ces trois pages autours deux grandes dames qui vécurent à Saint Marcellin, Françoise Sagan et Barbara : Enquête autour d’une photographie de Barbara (03 aout 1947) , En novembre Barbara et Premières "Journées Françoise Sagan" à Saint Marcellin.

La grande librairie de France 5 du 12 avril portait le titre : Quand la philosophie réhabilite la passion amoureuse. Augustin Trapenard recevait entre autres Marianne Chaillan pour son dernier livre : A la folie passionnément. L’auteure cite deux extraits de textes chansons de Barbara : La solitude et A chaque fois. En préambule un court extrait d’une interview de Barbara issue de A l’affiche du monde diffusé le 22 février 1969, introduit le propos de l’auteure. En 2020, Marianne Chaillan signait une chronique dans Grand bien vous fasse sur le mal de vivre citant Barbara et le texte de la chanson Le mal de vivre.

Vendredi 31 mars, Quotidien week-end recevait la chanteuse Zao de Sagazan à la suite de la sortie de son dernier disque La symphonie des éclairs. Au cours de l’interview elle revient sur les chanteurs sources d’influence dans sa création. Elle cite Jacques Brel et Barbara.

Un cours article dans Télérama du 1 au 7 avril revenait sur le don fait à la Bibliothèque Nationale de France par l’association Barbara-Perlimpinpin. Les documents donnés rejoignent les fonds dédiés à Georges Brassens, Léo Ferré, Juliette Gréco…

Du 3 au 5 mai se déroulera pour partie à Innsbruck la Biennale internationale d’études sur la chanson " Dramaturgies de la chanson ". Le 3 mai interviendra Catherine Douzou par un article : Barbara et la danse. Catherine Douzou et Sébatien Bost proposèrent en 2022 le livre : Barbara en scène(s), Une femme une œuvre en performence.

A partir du 16 avril le quotidien régional La nouvelle République consacrait une série d’articles aux séjours durant la seconde guerre mondiale de la jeune Monique Serf à Préaux dans l’Indre puis à Buzançais. Le journaliste revient dans cette commune indrienne à la rencontre des témoins du temps passé. Quelques jours plus tard le 21 avril, Gérard Depardieu chantait Barbara en sa terre natale à Déols près de Châteauroux. En 1972, dans le film réalisé par Gérard Vergez, Barbara évoquait lors d’un tour de chant à Châteauroux son passage dans son enfance à Préaux plus tard à Buzançais au Château de Boisrenault.


30 mars 2023 :

Après une série de soirées à Bobino en vedette américaine de Georges Brassens, puis à La Tête de l’art, le succès naissant, Barbara découvre les nombreuses sollicitations de la télévision. Mars 1965, Barbara arrive dans les salons par de fréquents passages dans le petit écran au cours du mois.

En mars, se poursuit la tournée entamée avec Serge Gainsbourg un mois plus tôt. A la veille de leur passage conjoint au Gymnase à Marseille, Provence Actualités filme Barbara en promenade dans les allées du parc zoologique Longchamp à Marseille.

Quelques jours plus tard elle accorde une interview à De soleil et d’Azur. Elle parle de la chanson, de sa rencontre avec Georges Brassens qui n’appréciait pas les reprises de ses chansons par Barbara, de Serge Gainsbourg.

Un journaliste rencontre une personne connue pour évoquer la façon dont elle occupe son temps libre dans Le temps des loisirs. Pour l’édition du 6 mars, François Janin rencontre Barbara à La Tête de l’Art. Elle parle du piano lui offrant une évasion vers ailleurs.

Le journal télévisé du 12 mars revient sur la remise du grand prix international du disque pour le 33 tours Barbara chante Barbara.

Dans le Grand Théâtre de la maison de Radio, la télévision organise et filme des concerts. Pour La scène à Paris du 29 mars, Barbara chante en direct en public deux titres de son dernier disque sorti.

Dix ans plus tard, Barbara retrouve le public québécois pour une tournée la menant de Montréal à Ottawa et Québec.

Mars 1988, Barbara entame une nouvelle et ultime tournée au Québec. Avec ses musiciens ils chanteront à Montréal, Ottawa et Québec.

Frédéric Pommier et son invité chaque jour dans C’est une chanson reviennent sur une chanson. Ce 9 mars, l’humoriste Arnaud Tsamère choisit Joyeux Noël crée par Barbara en 1968, reprise par Les Innocents (version enregistrée en 1993).
Parlant du texte Arnaud Tsamère dit : Une chanson aussi précise qu’un film… C’est une chanson qui accompagne ma vie. Pour lui la version des Innocents est celle vue du côté des trompés, des cocus tandis que celle celle de Barbara est vue du côté des amoureux.

L’université populaire de la Basse Ardèche proposait le 13 mars une conférence animée par Joël July : Résilience de Barbara : ses chansons sous le scalpel et la plume. Joël July continue de semer des graines de Barbara dans le sillage de son livre Les mots de Barbara paru en 2004.

Samedi 18 mars France Inter Le cabinet de curiosité de Eric Delvaux rend hommage au réalisateur de télévision Alexandre Tarta mort le 16 mars. Le cabinet de curiosité se souvient de Discorama et de Denise Glaser. Alexandre Tarta signa la réalisation de Discorama de façon très épisodique. Au passage de très courts extraits sonores nous retrouvons : Denise Glaser, Serge Gainsbourg, Georges Moustaki et Barbara...

France Info le 21 mars présentait une courte chronique : Les archives de la chanteuse Barbara entrent à la Biliothèque nationale de France. Ces archives proviennent de l'association donatrice Barbara Perlimpinpin.


21 mars 2023 :

En 1988, un article de Libération titrait : Barbara : un an donné au SIDAMOUR. Elle revenait sur les raisons de son engagement:
"Vais-je être spectateur de ces choses ? Ce n'est pas une mission, c'est par amour de la vie, et aussi par peur de l'horreur et non par goût de l'horreur..."
"LE SIDA n'est plus une grande cause, c'est une cause nationale..."

Alors n'oublions pas, le SIDA demeure toujours bien présent.
Les 24, 25 et 26 mars se déroule le SIDACTION 2023. La plateforme de dons s'ouvre. Alors DONNE, DONNEZ, DONNONS.


28 février 2023 :

Février 2023, Barbara et son œuvre entrent dans le matrimoine patrimoine national. De nombreux documents collectés par l’association Barbara Perlimpinpin s’ajoutent dans les fonds de la Bibliothèque Nationale de France. L’association apporte un ensemble constitué de dossiers de travail, de manuscrits, de partitions annotées, de correspondances, d’affiches, de programmes et de photographies à la BNF. Ce don enrichira les collections du département de la musique consacré à la chanson française de la BNF. Ainsi dans les mois à venir, tout un chacun accédera à ces archives.

France Musique, dans Affaire en cours, le 22 février recevait Bernard Serf. Il revient sur l’importance de ce don à la BNF. "La jeune génération adore Barbara... Barbara c’est comme le répertoire classique. Ça existe parce que c’est vivant." dit il.

Fin décembre 1964, le Théâtre de l’Est Parisien recevait sur sa scène pour six soirées Barbara et Serge Gainsbourg. Ensuite tous deux partent en tournée en France. Le 4 février 1965 ils chantent à Nancy à l'invitation du cercle des étudiants de la faculté de lettres. Ce soir-là, le décrochage régional de Lorraine soir propose une interview conjointe de Barbara et Serge Gainsbourg depuis la scène de la salle Victor Poirel où ils chanteront.

Une émission de télé permet de retrouver côte à côte Barbara et Juliette Gréco. Pour Sur la pointe des pieds présentée par Jacques Chazot, diffusée le 12 février 1969, Juliette Gréco fredonne le début de Dis quand reviendras-tu ?. Puis Barbara enchaîne en chantant Mon enfance s’accompagnant au piano.

FR3, ce premier février 1978 proposait aux téléspectateurs une des toutes premières réalisations de Josée Dayan pour la télévision. Pour La femme rompue d’après le livre de Simone de Beauvoir, Josée Dayan demande à Barbara de composer une musique. Retrouvez un extrait de la bande musicale du téléfilm.

En début de mois, les éditions de La Simarre publiaient Barbara, la morsure ou la caresse par Sébastien Bost. Tout en nuances et sensibilité l’auteur tel un peintre trace le portrait de la femme qui chante. Sublimant ses déchirures et celles de la vie, la femme qui chante crée, donne, vit, existe. L'auteur récuse les multiples images d’Épinal collées à Barbara. Lisez ce livre incontournable et vous saurez Barbara et ses zinzins.

La librairie francophone de France Inter recevait entre autres le 4 février Nathalie Rheims. Pour la sortie de son dernier livre Au fil des jours, Emmanuel Khérad l’interviewe. Elle déclare : "J’avais une passion pour la chanson française dès mon plus jeune âge… Moi j’étais complètement fascinée par Léo Ferré, par Barbara, par Gréco, par Moustaki..."

France bleu Paris diffusait le 23 janvier : Le théâtre Mogador, la (plus) belle histoire d’amour de Barbara. Ce reportage rappelle que Barbara par son action en 1990 permit au Théâtre Mogador d’être classé au titre de monuments historiques. Pour parler de Barbara interviennent :Pierre Stonina régisseur de Mogador durant 43 ans et présent en 1990, Mine Verges Barral sa couturière et amie, Bernard Serf et Roland Romanelli son musicien.

Calogéro président d’honneur de la 38ième soirée des Victoires de la musique en ouverture de la soirée parlant de la nouvelle génération dit : "Je me contente ce soir de leur tendre une main comme Barbara l'a fait pour moi".

Au cours de cette même soirée, Serge Lama reçut une victoire d’honneur. Cinquante-neuf ans plus tôt, il faisait ses premiers pas de chanteur sur la scène de l’Écluse sous l’œil de Barbara. Durant l’été 1965, un accident de la route tua la pianiste de Barbara et l’amour de Serge Lama : Liliane Benelli. Barbara écrivit en souvenir de sa pianiste Une petite cantate. Ce titre dès lors figurera toujours au répertoire de Barbara. En écho en 1967 Serge Lama enregistra L’orgue de Barbara.

Daniela Lumbroso et Joseph Agostini présentent ce mois aux éditions Robert Laffont : Les chansons d’amour guérissent le cœur du monde. Daniela Lumbroso raconte comment un 33 tours de Barbara paru en 1965 entra dans sa vie, 33 tours contenant des titres forts tels que Le mal de vivre, Une petite cantate, La solitude, Göttingen…. Ces titres suivent Dis quand reviendras-tu ?, titre amenant par la suite bien d’autres.

Mi février, Martin Luminet proposait son dernier opus de onze titres : Deuil(s). Parlant de Barbara il dit : "Quand j’écoute ses titres, j’ai l’impression que quelqu’un a mis mon cœur sur écoute..." Alors écoutez ses mots douceurs, ses mots colères, ses mots lumineusement sombres.

L’accordéoniste Félicien Brut entouré de l’orchestre National Bordeaux Aquitaine propose son dernier enregistrement : J’ai deux amours. Au cours de son itinéraire en musique dans Paris il visite les lieux symboles de la capitale. Sur la musique du compositeur Karol Beffa il conduit ses pas à L’Olympia par cinq enregistrements. Le livret accompagnant le disque mentionne : "...Karol raconte cinq personnalités, brossant cinq esquisses de leurs caractères respectifs : le lyrisme de Piaf, l’espièglerie de Barbara, le dandysme de Trénet, l’ardeur d’Aznavour et l’impétuosité de Montand...". Retrouvez aussi Félicien Brut chaque dimanche sur France Musique animant Brut d’accordéon. Merci à Toi Félicien, "Mais pour tant de beauté, Merci et Chapeau bas !"

Pour l’Eurovision 2013, La Zarra représentera la France avec Évidemment. Laurent Delahousse recevait la jeune chanteuse dans 20 h 30 le Dimanche le 18 février. Elle cite parmi ses influences musicales : Edith Piaf, Barbara et Dalida. Quelques jours plus tôt elle déclarait à la presse : "J’ai appris à chanter en écoutant Edith Piaf, Barbara et Dalida."

La maison de la poésie à Paris dans le cadre des Grands entretiens invitait à participer le 16 février à Barbara & Jacques Higelin. Clément Beauvoir, Olivier Berhault et Fanny Zeller invitent à retrouver ces deux grands auteurs hors normes et si proches tout au long de leurs vies.


30 janvier 2023 :

En novembre dernier une intégrale œuvre d’art nous arrivait. Après avoir découvert dans un premier temps les enregistrements studio puis ceux sur scènes, pour ouvrir cette nouvelle année visitons la pochette n°10, la pochette des raretés, pochettes des merveilles. Trois disques à écouter au calme, le soir, trois disques à savourer… Trois disques recelant de nombreux inédits trésors… Retrouvez quatre versions de chansons de la pièce Madame sous un éclairage différent, Drouot et Ma plus belle histoire d’amour au ton intimiste, sans oublier entre autres La mort et L’amour magicien envoûtants, superbement superbes… et bien d'autres versions…

A la suite des soirées à Bobino commencées en décembre 1966, début janvier 1967, Barbara et Serge Reggiani entament une tournée passant par le Québec. Le 18 janvier ils arrivent à l’aérogare d’Orval à Québec. Après plusieurs soirées à La comédie Canadienne, une autre à Québec ils chantent à La Jonquière. Le 26 janvier ils regagnent la France pour la suite de la tournée.

Le premier mois de 1961 sort dans le commerce le 33 tours, 25 cm, Barbara chante Jacques Brel. Dans ce disque enregistré quatre mois plus tôt elle reprend Sur la Place. Dès 1954, elle inscrit ce titre à son répertoire en Belgique notamment dans le spectacle donné en octobre 1954 à l’atelier de Marcel Hastir. Le disque issu des répétitions de la soirée en témoigne. Puis plus tard Sur La Place, à la fin des années 60, revient dans son répertoire. Pour présenter ce titre au Musicorama à L'Olympia en 1968, Barbara déclare "C'est une des toutes premières chansons de Jacques Brel. Moi je l'aime. C'est Sur la place".

Quelques jours avant la première à Bobino, le journal télévisé du 25 janvier 1975 annonce l’arrivée de Barbara rue de la Gaité. Le reportage montre Barbara et Roland Romanelli en répétition chantant un titre inédit : Cet enfant-là. Barbara enregistra ce titre pour le 33 tours Seule paru en 1981.

La médiathèque de Lattes dans l’Hérault propose une thématique sur Barbara. Marc-Fabien Bonnard a crée cette thématique. Écrivain, parolier et même chanteur à L’Ecluse, il est aussi l’auteur entre autres d’une chanson hommage Barbara Lalala interprétée par Louise Perret. Écoutez la chanson bien douce et sensible….

L’écrivaine Annie Ernaux, prix Nobel de litterature, publiait en 2008 ; Les années. Elle y écrit : "On aimait Léo Ferré, Barbara, Jean Ferrat, Lény Escudéro et Claude Nougaro…"

France 3, le 27 janvier en seconde partie de soirée proposait : Serge Lama. La vie à la folie réalisé par Mireille Dumas. Serge Lama revient sur ses débuts à L’Ecluse et parle de Liliane Benelli la pianiste de Barbara. "Ecoutez mes chansons, elles sont toutes consacrées à Liliane Benelli". Pour Liliane Benelli, Barbara créa Une petite cantate. Il parle du gala organisée le 7 décembre 1965 à L’Olympia. De nombreux artistes dont Georges Brassens et Barbara organisent cette soirée de soutien au chanteur hospitalisé. Serge Lama cite un cours extrait de Dis quand reviendras- tu ? "Je n’ai pas la vertu des femmes de marins...". En 1967, Serge Lama écrivit et composa L'orgue de Barbara.

Le journal Le Monde dans son édition du 11 janvier présentait la chanteuse Zaho de Sagaran dans un article intitulé : Rêve d’amour fou. Aujourd’hui, la musicienne de 22 ans qui mêle l’electro allemande aux inffluences de Brel et Barbara. Trois ans plus tôt elle reprenait Dis quand reviendras-tu ?

A Lucas, là-bas quelque part dans les Vosges...

Mais un enfant est mort
Et le soleil est noir
J’entends le glas qui sonne
Tout là-bas, quelque part
J’entends le glas sonner
Et c’est le désespoir...

Pardon de vous le dire
Mais je reviens, ce soir
Le coeur égratigné
Et c’est le désespoir...

Quelque part, peut être sur une île aux mimosas, il existe un arbre, un arbre merveilleux. Cet arbre porte en guise de fruits des vœux, des vœux tous différents, des vœux multicolores. En ce tout début de nouvelle année cueillez dans cet arbre ses fruits, ses vœux multicolores. Et faites de votre cueillette des superbes bouquets pour des jours soleil, des jours merveille...



[vers les nouveautés de 2022]

[vers les nouveautés de 2021]

[vers les nouveautés de 2020]

[vers les nouveautés de 2019]

[vers les nouveautés de 2018]

[vers les nouveautés de 2017]

[vers les nouveautés de 2016]

[vers les nouveautés de 2015]

[vers les nouveautés de 2014]

[vers les nouveautés de 2013]

[vers les nouveautés de 2012]

[vers les nouveautés de 2011]

[vers les nouveautés de 2010]

[vers les nouveautés de 2009]

[vers les nouveautés de 2008]

[vers les nouveautés de 2007]

[vers les nouveautés de 2006]

[vers les nouveautés de 2005]

[vers les nouveautés de 2004]

[vers les nouveautés de 2003]

[vers les nouveautés de 2002]

[vers les nouveautés de 2001]

[vers les nouveautés du second semestre 2000]

[vers les nouveautés du premier semestre 2000]


[vers les nouveautés de 1999]


[retour au sommaire du site]