Le Vésinet dans les Yvelines

Blason de la comumne du Vésinet

En septembre 1939 la guerre éclate la famille Serf réside au Vésinet. Monsieur Serf est mobilisé. La famille se sépare. Les fuites, les errances commencent.

Située à 18 kilomètres à l'ouest de Paris Le Vésinet est une commune calme de 16 110 habitants dans les Yvelines, à une altitude de 26 mètres. C'est un petit coin de campagne à deux pas de la capitale.

La seconde guerre mondiale s'achève, la famille termine son errance à travers la France. Ils quittent Paris et regagnent le Vésinet à la fin de 1945. Les Serf s'installent à la pension de famille des trois marronniers, 31 bis rue Ernest André (angle des rues Eugène André et Maréchal Foch). Un immeuble de trois étages situé à mi-chemin entre l'église et la gare, accueille des familles. Un jardin s'étend devant la bâtisse où se dressent trois marronniers. Les loyers élevés et les logements rares en cette période obligent les familles modestes à choisir ce type d'hébergement. 

Angle des rues Eugène André et Maréchal Foch au Vésinet

Pension des trois marronniers au Vésinet

Dans les années 60, la pension de famille fermera ses portes pour laisser place à une maison de retraite "Les marronniers". Courant 2001, la maison de retraite cesse son activité. Le bâtiment existe toujours, il est vide. Seul subsiste à l'angle des deux rues un des trois marronniers.

Le dernier des marronniers de la pension des trois marronniers au Vésinet

La pension des trois marronniers au Vésinet

Entrée de la pension des trois marronniers, 31 bis rue Eugène André au Vésinet

Barbara veut toujours être chanteuse. Par hasard, dans une rue adjacente à celle où se trouve la pension de famille elle lit sur une plaque de cuivre : Madame Thomas-Dusséqué  Professeur de chant. Monique s'inscrit aux cours que donne madame Dusséqué. Madame Dusséqué lui apprendra les bases du chant.

Plan du Vésinet

En mai 1946 la famille déménage pour s'installer à Paris dans le vingtième arrondissement, 50 rue Vitruve. En cette période d'après guerre aux logements rares, la famille Serf est heureuse d'avoir enfin un lieu après une longue période de déplacements, de fuites.


[retour au sommaire des lieux]


[retour au sommaire du site]