CD de 2002, Alhambra de Bordeaux, 28 novembre 1969

CD 2002

Alhambra de Bordeaux

28 novembre 1969


Fin des années soixante Michel Lancelot (1938-1984) tous les soirs de la semaine de 20 heures à 22 h 30 animait Campus sur les ondes d'Europe 1. Michel Lancelot reçoit des étudiants, dans un espace de liberté, espace rare dans la France en fin de gaullisme. Là, les intervenants souvent anonymes peuvent exprimer leurs propres problèmes et dire les tabous de cette époque sourde. Michel Lancelot recevait philosophes, chercheurs, artistes. Barbara maintes fois fut invitée.

A la suite d'une émission Barbara prit l'engagement de chanter pour les jeunes de Bordeaux cloîtrés dans leurs familles dès 21 heures. Gratuitement, elle tient à chanter pour cette jeunesse ivre de libertés et de sorties. Avec l'aide de Jean Serge, Michel Lancelot et Claude Wargnier tous trois d'Europe 1 cette volonté devient réalité. Le spectacle aura lieu le 28 novembre 1969 à la salle de l'Alhambra de Bordeaux. L'Alhambra, 24 rue d'Alzon haut lieu de la chanson à Bordeaux fit salle comble ce soir là. Un public jeune attendait Barbara. Par la suite,hélas, la municipalité de Jacques Chaban Delmas au début des années 84 livra ce haut lieu de la chanson aux projets des spéculateurs immobiliers et à leurs pioches... Seule subsiste la façade...

La soirée fut diffusée en direct sur l'antenne d'Europe 1. Avant d'entrer en scène Barbara accorde une interview à Michel Lancelot. Elle parle du noir, du public qui l'envoûte, du faux "mystère" autour d'elle, du métier fabuleux qui est le sien, métier poison et remède, de sa vie de femme bien banale parcourue de joies et de déchirures, de sa difficulté d'écrire, de la pièce Madame... " On a toujours peur de ce qu'on adore...

A l'issue de son tour de chant Barbara revient sur la scène avec Michel Lancelot pour converser avec son public. Pour la première fois après un spectacle elle revient dialoguer avec son public.

" On ne refait pas le monde avec des chansons... La chanson c'est une conversation, c'est la la la... Je ne crois pas du tout à la chanson engagée..."

" Je ne suis pas Monsieur Mallarmé qui était un très très grand poète..."

" Je ne peux pas vous oublier puisque je vis avec vous..."

" A mourir pour mourir est une chanson sereine..."

" Le désespoir est le même que ce soit vous, que ce soit moi, que ce soit X. Nous déchirures sont les mêmes pour nous tous..."

" Le peu de choses que j'ai à dire, je les ai dites en chantant..."

" Moi j'aimerais pas qu'on me résume, moi ça m'embête..."

" Il me serait impossible de ne pas être ma vérité. Ca vous le savez et ça m'est très important..."

Autant l'interview du début de Campus que le dialogue avec le public ne figurent pas sur ce CD.

Europe 1, RTE et Delta music conjuguent leurs forces et savoirs pour ramener à nos mémoires ce soir là. Moment de grâce, instants de complicité entre l'artiste et le public. Moments de bonheur que nous savourons. Malgré les ans écoulés l'émotion nous submerge toujours aussi intensément que ce soir là.

Barbara s'accompagne au piano, avec Roland Romanelli à l'accordéon et synthétiseurs, Michel Gaudry à la basse.

Jean Pierre Leloir signe la photo de la jaquette. Claude Wargnier assure la direction technique et la prise de son pour Europe 1. Marc Exiga est le producteur exécutif avec à l'assistance magnétothèque Margaret Verbeke et Sylvaine Denis. Jean Pierre Bouquet et L'autre studio ont procédé au transfert digital. La maquette du CD est de Jean Max Maunoury (CD n°23277) en présentation digipack.


De ce soir là 16 titres nous reviennent :

1) Chapeau bas (2'23), texte et musique de Barbara
2) Le bel âge (2'40), texte et musique de Barbara
3) Présentation (0'23), " avant je chantais les chansons des autres..."
4) Sur la place (3'13), texte et musique de Jacques Brel
5) Mon enfance (3'43), texte et musique de Barbara
6) Présentation (0'13), " les dames qui trottinent..."
7) La complainte des filles de joie (2'33), texte et musique de Georges Brassens
8) Joyeux Noël (3'22), texte et musique de Barbara
9) Parce que (je t'aime) (3'51), texte et musique de Barbara
10) A mourir pour mourir (2'44), texte et musique de Barbara
11) Du bout des lèvres (1'46), texte et musique de Barbara
12) Au bois de saint Amand (1'46), texte et musique de Barbara
13) Une petite cantate (2'11), texte et musique de Barbara
14) La solitude (2'44), texte et musique de Barbara
15) A chaque fois (1'46), texte et musique de Barbara
16) Le soleil noir (4'41), texte et musique de Barbara
17) Ma plus belle histoire d'amour (5'13), texte et musique de Barbara
18) Mes hommes (4'58), texte et musique de Barbara
19) Dis quand reviendras tu ? (3'12), texte et musique de Barbara
20) Le mal de vivre (4'46), texte et musique de Barbara

f
Plaque rue d'Alzon

Entrée de l'Alhambra de Bordeaux

Fronton de l'Alhambra de Bordeaux

Façade de l'ancienne salle de L'Alhambra de Bordeaux, 24 rue d'Alzon Façade de l'ancienne salle de L'Alhambra de Bordeaux, 24 rue d'Alzon Façade de l'ancienne salle de L'Alhambra de Bordeaux, 24 rue d'Alzon

Façade de l'ancienne salle de L'Alhambra de Bordeaux, 24 rue d'Alzon

Michel Lancelot

Michel Lancelot (1938 - 1984)

Vers le site internet de Delta music


[retour au sommaire du site]

[retour au sommaire de la discographie]

[retour à la discographie de 2002]

Vers le site internet de Europe 1

Merci à toi Bruno, Merci de ton aide si belle.