t

Nouveautés ou comment le site a grandi

28 octobre 2020 :

Boulogne Billancourt, 5 rue de Solférino, s'ouvrait L'Artistic Studio. Au cours du mois d'octobre 1985, Barbara enregistra à deux reprises en ce lieu. Une première fois entourée de femmes chanteuses pour une œuvre collective La chanson de la vie. La seconde fois, elle enregistre onze titres issus de Lily Passion alors en gestation. La bande enregistrée disparait pour être retrouvée en 2013. En 2017 parut un CD de ces titres orchestrés.

Au petit matin, le 31 juillet 1998, une bombe artisanale détruit les locaux du magazine Globe rue Richer à Paris. Les services de police attribuent cet attentat à l'extrême droite. Le monde associatif, la presse, les politiques s'indignent et apportent leur soutien au journal. Dans son édition d'octobre 1988, Globe publie une liste de soutiens. Parmi les signataires de témoignages de soutien se trouve entre autres Barbara.

Samedi 4 octobre 1974, Top à de Maritie et Gilbert Carpentier ouvre son plateau à la musique classique en invitant Ivry Gitlys. Pour la partie chanson le violoniste invite Léo Ferré et Barbara. Ivry Gitlys  au violon accompagne Barbara interprétant Une petite cantate.

Marianne Mélodie depuis début octobre commercialise un ensemble de deux CD, Comme ils disent, oui comme la chanson de Charles Aznavour. Les deux disques regroupent quarante-cinq chansons de 1964 à 2019 évoquant l'homosexualité. L'intention de cet opus consiste à rejeter toute ségrégation, toute intolérance. Et pourtant dans la réalité ségrégation et intolérance demeurent. Aussi sur le prix de vente de Comme ils disent, l'éditeur musical reverse un euro la fondation Le refuge créée en 2003. Le refuge accueille et soutien des jeunes de 15 à 25 ans rejetés par leurs familles ou victimes de violences homophobes ou transphobes. Parmi les titres se trouve "Qui est qui" chanté par Barbara... "Qui est qui parmi tous ces travestis...."

Connaissez-vous "Honfleur" ou "Né à Honfleur" chantée et créée par Jean-Jacques Bresson ? Le journal Le pays d'Auge invite à découvrir ce titre emblématique de la ville dans son édition du 10 juillet dernier. Vous apprendrez aussi que son auteur l'interpréta le 8 juillet 1970 dans les Greniers à sel de la ville dans le cadre du Festival de Honfleur. Et il chante en première partie de Barbara. Hop-là et L'aigle noir enregistrés ce soir-là se retrouvent dans le CD n°3 du coffret de 2002. Drouot et Au revoir enregistrés aussi ce soir-là se retrouvent dans le CD Barbara sur scène 2004.

Les journaux de presse quotidienne du groupe EBRA (Est Bourgogne Rhône-Alpes) proposaient le 4 octobre une interview de Carla Bruni à l'occasion de la sortie de son dernier disque. Elle déclare : "Moi je baigne dans la chanson française entre Brassens, Gainsbourg, Barbara, Souchon, des modèles pour moi."

Ce même dimanche 4 octobre, Vincent Josse invitait dans Le grand atelier sur France Inter le comédien Swann Arlaud en compagnie de Dominique Mahut. Dans la pièce Exécuteur 14 où il joue, Dominique Mahut l'accompagne. Mahut parle : On accompagne toujours une danse... La musique accompagne la danse.... Etre présent sans perturber le chanteur... J'accompagne plus un corps plus qu'un récit... Mahut accompagne Jacques Higelin et Barbara à Mogador puis dans la tournée qui suivit. Barbara disait à ses musiciens : Je veux que vous soyez là les musiciens à 300% mais je ne veux pas vous entendre...

France culture, dans la Compagnie des œuvres de Matthieu Garrigou-Lagrange invitait au cours de quatre épisodes, les 5, 6, 7 et 8 octobre à découvrir Barbara avec chaque jour un invité. Des extraits de chansons, d'interviews illustrent les propos des invités.
Pour la première émission Un sacré gout vivre, François Kervéan, auteur de Barbara, la vraie vie revient sur les jeunes années de Barbara, soulignant l'émotion, l'intégrité de Barbara.
Le second jour, Les chansons, les mots de Barbara, Joël July auteur de Barbara, A cœur qui bat à cœur battant et de Les mots de Barbara énonce les thèmes portés dans les chansons. Pour l'auteur Barbara est une femme qui écrit même si elle s'en défend, une femme qui chante avant tout, elle utilise un palette large de mots.
Pour le troisième épisode, Barbara populaire classique et moderne, la journaliste Valérie Lehoux auteure de Barbara, portrait en clair-obscur raconte ce soir de mars à Tours où elle vit Barbara descendre dans la salle parmi le public.
Le dernier soir, Fous de Barbara, Bruno Blanckeman, professeur de littérature contemporaine à la Sorbonne déclare : Son répertoire constitue aussi une œuvre, en partie littéraire, en partie musicale, en partie dramatique. Bruno Blanckeman depuis 1981 assista à bon nombre de concerts de Barbara. Il raconte la forte présence scénique de Barbara. Il revient sur les soirs de féérie féérique de Pantin. Un public plus jeune énamouré découvrait alors Barbara. Puis le dramaturge Pierre Notte auteur de J'ai tué Barbara raconte comment Barbara lui rendit la vie. Pierre Notte mis en scène Moi aussi je suis Barbara avec Pauline Chagne. Pour lui Barbara transmet à son public une nécessite impérieuse et absolue d'être en vie, d'aimer et de mourir.... Il émane de Barbara la passion de vivre, la passion d'aimer, la passion d'être aimé, la passion de mourir...

Chaque jour sur France Inter à 13 h 45, une personnalité évoque une chanson marquante de sa vie dans C'est une chanson. Vendredi 23 octobre, Frédéric Pommier invitait le pianiste Alexandre Tharaud pour la sortie de son dernier disque Le poète du piano. Il choisit J'ai tué l'amour de Barbara chanté par Dominique A. Alexandre Tharaud raconte la présence sur scène de Barbara. Alexandre Tharaud accompagne Dominique A dans une version inédite de J'ai tué l'amour. Cette version se retrouve dans Le poète du piano en compagnie de Bach, Ravel, Poulenc, Debussy, Grieg.....

France 3 proposait le 23 octobre La télé du général première partie de Ils ont inventé la télé. Imaginez en 1965 un journaliste titrant : La télé du général. Ce journaliste aurait alors reçu une volée de bois vert. Mais enfin qui ose dire que la télé n'est pas libre avec le général !
Les pionniers de la télé se suivent. En dix minutes, les quinze ans des années Discorama, des années Denise Glaser défilent. De courts extraits de Discorama montrent , Dalida, Jacques Brel, Léo Ferré, Serge Gainsbourg, Serge Reggiani, Georges Moustaki, Catherine Lara, Véronique Sanson, Maxime Leforestier face à Denise Glaser. Des extraits de Discorama 1964, Discorama de 1968, de Comme il vous plaira de 1970 permettent de retrouver Barbara et Denise Glaser. Dans l'extrait de Discorama 1964 Barbara interprète Nantes. Puis le programme revient sur l'éviction de Denise Glaser de la télé en 1975 pour la "récompenser" d'avoir éveillé les consciences. Une interview de Denise Glaser par Philippe Bouvard la retrouve chômeuse en 1976. Denise Glaser finit sa vie seule oubliée ou presque... Trompettes de la renommée vous êtes bien mal embouchée... Le monde de la télé, de la chanson dévoila alors toute son ingratitude envers cette femme lumineuse.

Avec plus d'un an de retard je découvre avec grand plaisir un disque, un chanteur, un univers. La chaude et envoutante douce mélancolie d'Alex Beaupain vous envahit dans son dernier disque Pas plus le jour que la nuit. Comment ne pas se laisser happer par son univers, par ses mots... Ses mots éclairent cette obscure part vivant en chacun de nous. Ecoutez vivez Cours camarade, Les sirènes, Ektachrome, Orlando et Poussière lente... Laissez vous porter.... En octobre 2019, Alex Beaupain déclarait dans la presse à propos du titre Les sirènes : "Je me demandais comment écrire sur les attentats parisiens. Avec un sujet aussi grave, je cherchais le moyen d'être digne, de ne pas verser dans l'impudeur, le ridicule, l'obscène. Je pensais à ce que Barbara aurait pu en faire, Barbara que j'adore tant. J'ai donc choisi le pas de côté." En septembre 2017, à la librairie La Manoeuvre, Alex Beaupain interprétait Dis quand reviendras-tu ?, Pierre et L'ile aux mimosas avec Sandrine Kiberlain.

30 septembre 2020 :

La télé noir et blanc voit l'arrivée d'une nouvelle émission en de tout début d'année 1959. Une jeune femme Denise Glaser produit Discorama. Parmi les invités de la première émission elle reçoit Barbara. Ce 25 septembre 1959, pour la troisième fois de l'année, elle invite Barbara. Elle interprète un titre qui chaque soir à l'Ecluse figure à son répertoire sous l'œil de Jean Dessailly. Suivez l'histoire de cette chanson Liberté.

Ce fut un jour soir en septembre.... mais sous les ors de la République au Palais de l'Elysée. Barbara recevait des mains du président de la République, François Mitterrand, la décoration de chevalier de la légion d'honneur le 15 septembre 1988. Le journal officiel du 1 janvier 1988 sur proposition du ministre de la culture nommait au grade de chevalier de la légion d'honneur : Mme Serf (Monique) dite Barbara, chanteuse, comédienne : 36 ans d'activités musicales. Parmi les promus du jour se trouvaient : Loulou Gasté, Jean-Claude Carrière, Etienne Mougeotte, Alain Resnais, Henri Salvador, Léon Zitrone entre autres....

Deux ans plus tôt, sortait le 14 septembre 1986, dans le commerce un coffret bleu nuit ourlé d'or, de trois disques 33 tours. Barbara signe la réalisation artistique du coffret et le choix des titres. Ces trois disques reprennent des titres chantés uniquement en public de 1966 à Bobino, 1969 à L'Olympia, 1974 au Théâtre des Variétés, 1978 à L'Olympia et 1981 à Pantin. Philips présente ce coffret en un boitier de deux CD ou en deux boitiers de un disque (CD1 et CD 2).

Rémo Forlani écrivit pour Barbara la pièce Madame. Barbara compose la musique des parties chantées. Le 23 septembre 1969, Barbara découvre le Studio des Dames pour enregistrer les chansons interprétées au cours de la pièce éponyme. L'enregistrement se déroule sur plusieurs sessions jusqu'au 19 décembre. Le 33 tours Madame, fruit de ces enregistrements paraitra le 30 janvier suivant.

Septembre 1960, passage éclair de Barbara en studio pour enregistrer deux 33 tours. Le premier disque Barbara chante Brassens sort dans le commerce dans le même mois, le second Barbara chante Jacques Brel. Ce disque sortira en janvier 1961. Dès 1960 elle s'entoure des musiciens les plus doués tels que Marcel Azzola et Freddy Balta à l'accordéon, Pascal Groffe à la contrebasse, René dit Didi Duprat et Elek Bacsik à la guitare.

Barbara entourée de ses hommes, pour la quatrième fois retrouve le Japon pour chanter. La tournée comprend cinq dates de spectacles du jeudi 27 septembre au mardi 2 octobre 1990. Les 27, 28 et 29 septembre elle chante à l'Hitomi Memorial Hall de Tokyo. Le 1 octobre, le Festival Hall à Osaka l'accueille et le lendemain à Hamamatsu. Keiko Nakamura produit la tournée. Sur la scène l'accompagnent Gérard Daguerre, Sergio Tomassi à l'accordéon et Dominique Mahut aux percussions et une partie de son équipe technique.

Au Japon deux grands chefs d'orchestre français connurent un important succès et jouèrent souvent dans les immenses théâtres du pays. Avec leurs orchestres respectifs ils enregistrèrent L'aigle noir. Retrouvez, écoutez Paul Mauriat et Raymond Lefevre entourés de leurs orchestres jouant L'aigle noir.

De nombreux artistes reprirent le répertoire de Barbara et enregistrèrent des disques. Retrouvez la page Ils ont enregistré Barbara complétée de noms d'artistes.

Le Junges Theater de Göttingen, au mois de mai, a adapté son activité à l'actualité sanitaire. Si tu ne viens pas au théâtre le théâtre vient à toi... Par téléphone ou vidéo-chat. Après inscription par téléphone ou mail vous retrouviez Katharina Brehl lisant Il était un piano noir ou chantant Barbara. Envolez vous pour Göttingen.

Claire Chazal dans Passages des Arts sur France 5, recevait le 16 septembre Grand corps malade. Vers 5'35 retrouvez un extrait de Discorama diffusé le 29 décembre 1968. "le succès n'existe pas... Il faut être sa vérité..."

L'Opéra de Saint Etienne organise le 8 octobre un spectacle hors ses murs à l'hôtel Novotel de Chateaucreux. Par ce spectacle Hommage à Barbara, Catherine Séon chantera Barbara. L'entoureront Agnès Pereira au violon, Marianne Pey à la contrebasse et Laurent Touche au piano.

En juillet dernier les éditions du layeur présentait le livre 101 tubes de l'été de Jean-Marie Potiez et Alain Pozzuoli. Les auteurs revivent 40 ans de tubes estivaux du vingtième siècle. A l'année 1970 figure un oiseau né d'une rêve : L'aigle noir.

"Madame Gréco est une femme fourrure" Discorama 1967.

Elle se retrouvent à la télévision pour Sur la pointe des pieds le 12 février 1969. Juliette Gréco chante le début de Dis quand reviendras-tu ? accompagnée au piano par Barbara
En mars 1969, toutes deux participent au Festival de Brasov en Roumanie.
Durant quelques années, Juliette Gréco, Françoise Sagan et Barbara feront des sorties entre filles dans les restaurants parisiens en semant la pagaille dans les lieux...

Juliette Gréco parle de Barbara, de ses colères...

Quand j'étais chez Philips, l'un des directeurs m'appelle : "Il y a ici une fille qui n'écrit pas mal. Elle nous a apporté un disque. Classique. Ce que vous voulez." C'était Barbara qui, pratiquement inconnue, chantait à Écluse J'écoute le disque, je tombe à la renverse. Je rappelle le grand patron. Sans entrée en matière, je lui assène : "ça va pas la tête ! Vous m'envoyez un disque qui est une pure merveille. C'est elle qui chante. Elle va chanter ses chansons ! " ça s'est donc fait comme ça. Je n'ai pas chanté Barbara. (2005 Historia)

Il y avait Brel, Brassens, Barbara... nous parlions la même langue...

Nous étions amies. Nous avons beaucoup ri ensemble avec Françoise Sagan. Je l’aime beaucoup et je suis heureuse d’être à ses côtés, à Saint-Marcellin. En 2011 Juliette Gréco est tête d'affiche du Festival Barbara à Saint Marcellin.

C'était une personne indispensable, c'était une personne éminemment utile, et c'était quelqu'un de gai, d'heureux, de généreux et de joyeux. (Novembre 1997)

Elle reste vivante et le restera très longtemps, elle le restera aussi longtemps que nous l'aimerons. Aussi longtemps que les gens la chanteront, elle vivra à travers tous les gens qui l'aiment et tous les gens qui apprendront à ceux qui ne savent pas encore qui elle était. Donc on continue, elle n'est pas morte, elle n'est pas là, elle s'est absentée.  (Novembre 1997)

Madame Gréco vous vous êtes absentée ce 23 septembre. Et pourtant vous demeurez là en nos cœurs, en nous. MERCI DE VOUS.

" Ce n'est pas une existence très facile de dire non. Mais si personne ne dénonce, que va-t-il se passer ? La régression est déjà en route. Et les femmes baissent les bras. Une fatigue dangereuse a remplacé cette ferveur que j'ai connue."

26 aout 2020 :

Après maintes demandes, Jean-Claude Brialy décide enfin Barbara de se produire au festival de Ramatuelle. Elle chantera deux soirs consécutifs les 2 et 3 aout 1990. Entre Barbara et Jean-Claude Brialy une longue amitié faite de rires se tisse au fil du temps. Le 21 novembre 1969, il l'invite à la télévision dans Brialy'folies. Tous deux reprennent La longue dame brune dans un décor de quai de gare embrumé. L'année suivante ils se retrouvent le 22 novembre 1970 dans L'invité du dimanche. Dans une séquence enregistrée chez elle rue Michel Ange, elle chante Hop-là en présence de Jean-Claude Brialy. Il annonce leurs fiançailles ! Pour la sortie du film Eglantine que vient de réaliser Jean-Claude Brialy, il organise le 17 février 1972 une séance de projection au théâtre Marigny. Barbara chantera sur scène à cette occasion. Le film l'émeut tellement qu'elle crée la chanson Eglantine  figurant dans le 33 tours La fleur d'amour paru le 7 mars 1972. Ici Paris du 15 février 1972, en quête de croustillant, affiche à la une le prochain mariage de Jean-Claude Brialy et Barbara ! 30 aout 1973 sortait dans les salles le nouveau film réalisé par Jean-Claude Brialy : L'oiseau rare. Il arrive à persuader Barbara de jouer pour lui. Tous deux assistent à Bobino en Mars 1975 au dernier spectacle donné par Joséphine Baker. Souvent elle lui rendait visite au Théâtre des Bouffes parisiens qu'il dirigeait, à son restaurant L'orangerie dans l'ile de la Cité ou à Monthyon. Pour les venues de Barbara à Monthyon, il acheta un piano.

A la suite des spectacles à Bobino en début d'année 1975, le 2 aout Barbara participe en seconde partie de soirée à la dernière de Les copains d'abord sur Antenne 2. Mort Shuman invite Barbara dans son programme. Elle chante au piano un titre inédit sur disque Les insomnies. Retrouvez Barbara et Les insomnies

Depuis ce 26 mars 1994 à Tours, Barbara ne chante plus sur scène. A Précy, les mots et les notes lui viennent. Donc elle décide d'entrer en studio pour offrir un nouveau disque. En aout 1996 elle s'enferme au studio Méga à Suresnes. Le 6 novembre 1996, Philips commercialise un CD de douze titres : Barbara.

Huit ans déjà que le quai des Grand Augustins à Paris abrite le cabaret L'Ecluse. En aout de 1958 parait un 33 tours enregistré dans le cabaret offrant un aperçu des spectacles donnés. Six ans plus tard, Adès présentera un 33 tours reprenant partiellement le 33 tours de 1958. Dans ce disque s'ajoute la prestation de Barbara chantant Souvenance d'André Schlesser.

Télérama dans son édition du 29 juillet proposait à la lecture l’article : Gainsbourg, Ferré, Montand, Piaf… Quand le jazz puise dans la variété. Louis-Julien Nicolaou revient sur les liens entre la chanson française et le jazz. Depuis près de deux décennies le jazz revisite la chanson. Pour illustrer son propos le journaliste se penche sur dix titres et propose la version jazz : La mémoire et la mer de Léo Ferré par Brad Melhan, Réquiem pour un con de Serge Gainsbourg par Daniel Yvinec et l’orchestre national de jazz, La bicyclette de Yves Montand par Adrien Moignard et Antoine Boyer, L’été indien de Joe Dassin par Emmanuelle Bex Fabio Zeppetella Géraldine Laurent Roberto Gatto, Comme d’habitude de Claude François par Das Kapital, Parlez-moi d’amour de Lucienne Boyer par le Grand orchestre du tricot, Les amants d’un jour de Edith Piaf par Jean-Michel Pilc, La java des bombes atomiques de Boris Vian par l’Ensemble art sonic, Madame rêve de Alain Bashung par Virginie Teychené et Göttingen de Barbara par Guillaume de Chassy. Ecoutez ces versions jazz.

France inter et Vincent Josse présentent le 29 juillet (première diffusion le 19 janvier 2020) Le grand atelier de François Morel. Parmi les invités se trouve le chanteur comédien Romain Lemire qui participa au festival Barbara à Saint Marcellin en 2005.
Il raconte le choc qu'il reçut en assistant à un spectacle de Barbara (vers 39'10). En 1987 il assiste au Châtelet et voit une salle ivre de joies voire hystérique. Il retourne à Mogador en 1990. Cette fois il se fait cueillir par Barbara. Il se retrouve dépassé, submergé par les émotions ressenties venant de la scène. Il retrouve en état de transe.
François Morel et Bruno Saladin jouent Bien des choses en 2010. En fin de spectacle se faisait entendre Les voyages par Barbara.
En 2012, François Morel chaque matin sur France inter proposait son billet d'humeur. Le 23 mars il récite un extrait du texte de Perlimpinpin de Barbara. Et propose : Passez la semaine pour apprendre le texte de Barbara et la vie pour la chanter.

France 5 diffusait le 1 aout : Nuit magique, La grande soirée aux Chorégies d'Orange (enregistrée les 18 et 19 juillet). En ouverture, s'élevait Ma plus belle histoire d'amour, par le ténor Jean Miannay et la soprano Solen Mainguene (vers1') depuis les gradins vides du théâtre antique. En final (vers 1h23) la phrase Ma plus belle histoire d'amour c'est vous s'envole dans l'espace.

Le 23 octobre paraitra le prochain disque d'Alexandre Tharaud Le poète du piano. Il reprend J'ai tué l'amour avec Dominique A. Il avait enregistré ce titre en 2001 (CD Auguri). Barbara enregistra en 1958 figurant dans son tout premier 45 tours enregistre en France : La chanteuse de minuit. En 2017, dans le double CD Barbara, orchestré par Alexandre Tharaud, dans le second disque il joue J'ai tué l'amour.

Mardi 11 aout, Dorothée Barba sur France Inter dans L'été comme jamais se posait la question : Pourquoi aimons autant les cabanes ? En ouverture de l'émission elle cite un extrait de Mon enfance de Barbara pour illustrer les pèlerinages en enfance.

Lilie Printemps chante. En 2016 elle présentait son premier disque Les choses de la vie. Depuis entourée de ses musiciens elle propose Du bout des lèvres, spectacle où elle rend hommage à Barbara en la chantant. En septembre et le mois suivants elle retrouve la scène et Barbara. Découvrez, écoutez !

25 juillet 2020 :

Juillet mois de festivals... Oui mais pas en 2020... Alors souvenez-vous des Francofolies, de Vaison la Romaine, Ramatuelle... Le 18 juillet 1990, sur la scène des Francofolies à La Rochelle, Barbara clôturait le festival. Elle chantait à la suite d’ Arthur H. Dans le cadre du festival de Carpentras-Vaison la Romaine, Barbara, le 17 juillet 1973, chantait en plein air à Carpentras. Cet enregistrement se retrouve dans le disque n°4 du coffret Le temps du lilas. Le 27 juillet 1988, Barbara chante dans le décor du théâtre antique de Vaison la Romaine pour La ferme des arts. Depuis 1997, presque chaque année le festival off d'Avignon présentait un spectacle avec autour de Barbara. Vivement l'année prochaine !

Pour la première fois, la télévision diffusion française invite Barbara. Ce samedi 12 juillet 1958, Micheline Sandrel et Colette Mars recoivent la chanteuse de minuit dans leur programme Cabaret du soir. A ce moment-là, Barbara chante tous les soirs à L'Ecluse. Début février 1958 elle enregistrait en studio son tout premier 45 tours en France : La chanteuse de Minuit.

Depuis un mois, Jacques Brel et Barbara se retrouvent sur les bords de la mer du nord en Belgique pour tourner le film Franz en juillet 1970. Le chanteur signe la réalisation de son premier film. Pour jouer le rôle de Léonie il ne voit que Barbara. Depuis les années 1950 tous deux se considèrent comme frère et sœur. Dès 1953 elle reprend Sur la place, en 1960. Elle enregistre un disque Barbara chante Jacques Brel en 1960. Lors de son retour en France en 1977 lors de l'enregistrement de son dernier disque, Barbara sera là. Un an plus tard en octobre 1978, elle soutiendra Madly. Au théâtre Mogador en 1990 elle crée Gauguin. "Gauguin, le sujet, c'est Brel, pas le peintre" dira Barbara au journaliste de Libération en 1990. Retrouvez le clip Gauguin enregistré sur la scène de Mogador. "Je signe Léonie, tu sauras qui je suis, dors bien..." Gauguin.

Pour mieux panser ses plaies le Brésil proposait une semaine culturelle française. A cette occasion deux jeunes chanteurs, Jude et Math reprennent Dis quand reviendras-tu ?

France 3 en direct du théâtre du Châtelet proposait le 24 juin : Symphonie pour la vie en hommage et pour aider les soignants. Vers 1h16' Franck Ferrand retrace l'histoire de ce théâtre. Stéphane Bern cite parmi les artistes ayant brillé sur cette scène Barbara. Puis les pianistes Alexandre Tharaud et Franck Braley jouent Why do i love you de Georges Gerschwin. A l'occasion de ce concert télévisé, les caméras montrent toutes les splendeurs de ce superbe théâtre. Dans la salle les fauteuils demeurent vides, la musique emplit cet espace où résonnent encore les notes de Barbara accompagnées des battements des cœurs de celles et ceux qui emplirent cette salle écrin en 1987 et 1993.

Emilie Munéra mène Les grands entretiens sur France Musique. Vendredi 17 juillet elle recevait Alexandre Tharaud. Alexandre Tharaud parle de Barbara (vers 12'56). Il raconte cette présence hors du commun sur scène. Il décrit avec force et émotion ce jour, dimanche 11 octobre 1987 soir de dernière au Châtelet, où il découvre la femme qui chante sur scène. Des années plus tard, il garde ancré en lui le choc émotionnel de cette rencontre fondatrice de sa vie de scènes de piano en piano. Göttingen interprété par Barbara en public au Châtelet en 1987 illustre son propos (titre issu du double 33 tours). Cette après midi de dernière elle interprète pour la première et dernière fois une version inédite Mémoire.

Diapason, le magazine de la musique classique propose ce mois le numéro un de son divan au pianiste Alexandre Tharaud. Dans la vidéo le virtuose répond à plusieurs questions dont : Quel est le concert qui vous a donné le plus d'émotions ? Sans hésitation, il répond Barbara pour sa présence sur scène. Retrouvez cette vidéo avec la question (vers 4'05). A l'occasion prenez le temps, le plaisir d'écouter, de réécouter le superbe coffret de 2 disques Barbara 2017. Merci à Vous de votre art et de votre passion.

En juin, France culture rediffusait la série d'émissions Toute une vie, les portraits radiophoniques de femmes et d'hommes d'exception. Le 27 juin, France Culture invitait à retrouver Barbara femme-passion, diffusé pour la première fois le 18 novembre 2017. Serge Bonnefoi signe ce portrait si bien dessiné. Gérard Daguerre, Valérie Lehoux, Gilles Pialoux, Roland Romanelli, Alexandre Tharaud et Michel Tolila interviennent.

Durant l'été, Dorothée Barba sur France Inter compose L'été comme jamais. Le 14 juillet l'émission portait le titre : Le charme des adresses. L'émission commence par l'intervention de Dorothée Barba : "Quel est le point commun entre la rue des Martyrs et la rue de la grange aux loups ?  Toutes deux figurent dans des chansons que j'aime beaucoup fredonner : Madame soyez au rendez-vous, 25 rue de la grange aux loups....."

Ce même jour, France Info et Bertrand Dicale proposent Ces chansons qui font l'info. Le titre du jour se nomme Göttingen. Vingt ans après la seconde guerre mondiale Barbara compose et enregistre Göttingen. Bertrand Dicale situe de ce titre dans l'atmosphère de l'époque. En 1964, Georges Brassens crée Les deux oncles à Bobino. Les vives réactions à ce texte montrent que les blessures subsistent. Pierre Louki répond à Georges Brassens avec Mes deux voisins. Les discours de Charles de Gaulle de 1964 et 1965 montrent le désir de reconciliation avec l'Allemagne. Ce programme permet d'écouter des extraits de Gôttingen ( version mono 1964 issue du 33 tours de 1965, version en allemand issue du 33 tours Barbara singt Barbara), Les deux oncles de Georges Brassens, Mes deux voisins de Pierre Louki. " Avec Göttingen, Chevaux d'écume ou Soleil noir, j'ai fait de la chanson engagée. Engagée d'amour " (In Télérama 02/1981)

Le ministre de l'éducation nationale invite les scolaires à des vacances apprenantes. Chiche, et pourquoi uniquement les scolaires, et pourquoi pas avec Barbara. Radio France International Savoirs propose des fiches pour apprendre et enseigner le français : Barbara, les clés pour comprendre le monde en français. Deux fiches à télécharger accompagnent la page : Idées pour la classe et transcription de chansons. Gilles Schlesser auteur de Le Paris de Barbara propose une trop courte promenade dans saint Germain des prés avec une halte à L'Ecluse pour illustrer cette carte postale sonore. Des extraits de Drouot (version 33 tours 1970), Paris 15 août (version 33 tours 1964), Dis quand reviendras-tu ? (version 33 tours 1966), Gare de Lyon (version 33 tours 1964) accompagnent les pas de Gilles Schlesser.

Barbara écrivit ou composa pour peu de ses collègues de scène. Pourtant elle envisagea d'écrire pour Johnny Hallyday, Françoise Hardy.... En 1983, elle composa la musique de L'Amazonie pour Elisabeth Depardieu. Elle écrivit Gueule de nuit pour Régine en 1967. L'année suivante sur 33 tours Le soleil noir, elle enregistre ce titre puis l'inscrit à son répertoire lors des spectacles. Cette même année, après Musicorama, elle signe le texte de Avec toi c'est autre chose pour Zizi Jeanmaire, sur une musique de Eric Robrecht. Ce 18 juillet, Zizi Jeanmaire est morte après une longue carrière de plumes et de scènes. Elle enregistra ce titre en studio pour un 45 tours. Novembre 1968, Zizi Jeanmaire chante à l'Olympia. Sur scène, elle interprète Avec toi c'est autre chose. Le grand orchestre de Michel Colombier l'accompagne. A la suite des spectacles un 33 tours reprend les titres chantés à l'Olympia. Vic Nowas signe les photos du 33 tours et du 45 tours. Il signera aussi la photo du 45 tours que Barbara enregistra avant Musicorama. Michel Colombier et son orchestre accompagnera aussi Barbara pour Musicorama et l'Olympia 1969. Retrouvez Zizi Jeanmaire interprétant ce titre lors d'une émission télé.

20 juin 2020 :

Barbara s’envole vers New York le 28 juin 1986. Elle rejoint Mikhail Barychnikov. Tous deux se produiront sur la scène du Metropolitain Opera de New York le 8 juillet. Barbara retrouve Michel Colombier participant à cette soirée unique. Elle prend part à The swan prince, un conte écrit par le danseur chorégraphe. Arthur Elgort photographie Barbara jouant le rôle de la reine mère. L’association AMFAR recevra le produit des ventes de livre-conte.
A la suite de la tournée suivant Pantin, en 1982, Barbara avec Tony Krantz son attachée de presse découvre pour la première fois les États unis.

Après la mort de sa mère, Barbara quitte définitivement la rue Rémusat. Dans un petit hôtel de la rue de Tournon aboutissant aux portes du Sénat, elle pose temporairement ses valises. Durant cette période elle recherche un nouvel appartement où vivre. Courant juin 1969, elle emménage 112 rue Michel Ange près de la porte Maillot. Un vaste duplex aux deux derniers étages d’un immeuble récent l'accueille. Au tout dernier étage une large terrasse donne sur la rue. Son piano trouve sa place au "rez de chaussée" du duplex.

La camarde en cette fin mai emporta à quelques jours d’intervalle Jean-Loup Dabadie et Guy Bedos. Ces deux noms s'associent dès 1962. lJean-Loup Dabadie écrit pour Guy Bedos ses premiers textes.
En 1967, Barbara enregistre au studio Blanqui un nouveau 33 tours. Parmi les titres du disque figure Marie Chevevance. Jean-Loup Dabadie en écrivit le texte. Il signait là son tout premier texte de chanson interprétée un peu par hasard par Barbara. Découvrez l’histoire de la création de ce titre.
Ce fut un soir en septembre…. Un soir de septembre 1965, Barbara et Guy Bedos investissent la scène de Bobino. Depuis les coulisses chaque soir elle le regarde, silencieuse, impassible. Entre eux, des liens forts se noueront au fil du temps. Dans son dernier livre paru en 2015, Je me souviendrai de tout, Guy Bedos dit : "Il est mort Brel, Sophie, Barbara, Simone et les autres aussi. Tous partis. Je ne m'habitue pas.",
" Barbara, mon aigle noir.... Je ne t'oublierai jamais, ma Barbara. A bientôt ", " La mort cette belle salope, qui finira bien par m'avoir."
Le 4 juin dans l’église de Saint Germain des prés résonnait Ma plus belle histoire d’amour par Barbara.

A Pantin, une spectatrice presque anonyme perdue dans la foule savoure son plaisir de voir Barbara sur scène. Plusieurs décennies plus tôt elle imposa Barbara dans ses émissions télévisées au monde du spectacle aussi. Ce 15 mai 1982, Henry Chapier l’invite sur France 3 dans Carte blanche à... En 1975, date de son éviction de la télé, Denise Glaser disparut des petits écrans. Elle revient sur les moments insolites de Discorama. Un 2 décembre 1960, elle présentait Barbara jouant le rôle de Zéphirio, un jeune page, chantant Au bord de la Loire dans Le jeu des dames joué au Petit théatre de Paris. Denise Glaser invite à revivre ce moment où Barbara devient un jeune homme. A peine une année plus tard, le 9 juin 1983 Denise Glaser mourait. Le petit appartement du 15 bis de la rue du pot de fer ne sera plus baigné de musiques. A Arras, Barbara et Catherine Lara se retrouvèrent, au cimetière se souvenant de celle qui activa leurs carrières. En 2007 Esther Hoffenberg réalisa un superbe film à voir et revoir : Signé Glaser.

Le journal télévisé de 13 h, présenté par Olivier Galzy, le 28 mai, revenait sur les 50 ans de L’aigle noir. Le reportage raconte ce titre tube devenu culte, symbolisant Barbara pour le grand public.

France Inter proposait dimanche 24 mai, L’atelier fantôme de Barbara par Vincent Josse. Ces presque deux heures de programme permettent de retrouver cette émission proposée pour la première fois le 17 octobre 2017.

Il arrive que le nom de Barbara revienne çà et là, au détour d’une émission. Juliette Arnaud, le 22 mai, dans Par Jupidémie sur France Inter invite à relire Les mémoires d’Hadrien de Marguerite Yourcenar. Juliette Arnaud parlant d’Hadrien dit : Il n’a pas dix minutes pour écouter Barbara Dis quand reviendras-tu ? en pleurant des rivières de larmes.

Le 9 juin 1930, au 6 rue Brochant naissait Monique Andrée Serf. Neuf décennies plus tard, Monique devenue Barbara chante encore en France et ailleurs.
Au-delà du Rhin, Göttingen se souvient de ces jours de juillet 1964. Barbara découvrait la ville, les enfants blonds. Devant l’accueil reçu elle écrivit Göttingen. La mairie de Göttingen raconte Barbara et ses liens avec la ville. Le musée de la ville édita une plaquette à la suite de l’exposition organisée en 2016.
La radio RBB (Rundfunk Berlin Brandburg) proposait le 2 juin une émission : La femme en noir, Barbara la chanteuse. Ce programme puisse ses documents dans les neuf épisodes diffusés durant l’été 2012 sur France Inter.

Samedi matin du 13 juin dernier, Alain Baraton proposait sa chronique La main verte : La couleur lilas. Il rappelle que Georges Brassens, Jean Ferrat chantèrent cette fleur mais aussi Barbara. Il récite (vers 2'38) un extrait du texte du Temps du lilas. En mai 1962 sortait dans le commerce un 45 tours comprenant ce titre que le soir elle chante à L'Ecluse.

Pour enrichir plus encore les pages du site, la rubrique Avis de recherches fait appel à votre aide, à vos documents, à votre mémoire. Cette page s'alimentera, se renouvellera de questions, de recherches de documents, des personnes. Par avance merci de votre aide, de vos contributions.

20 mai 2020 :

Flash-back cinquante ans plus tôt, Mai 1970.

La France pompidolienne somnolente attend l'arrivée des vacances estivales. Le 28 mai, les disquaires proposent le tout dernier 33 tours de Barbara : L'aigle noir. Après en début d'année l'échec de Madame, Barbara retrouve le succès avec cet enregistrement. Du 33 tours un titre se détachera pour devenir un des tubes de l'été : L'aigle noir. Un nouveau public, un public élargi découvre l'univers Barbara. Des décennies plus tard, ce titre vedette demeure lié à Barbara. Entrons dans cet album pour découvrir, voire redécouvrir chacun des dix titres du trente centimètres : A peine, Quand ceux qui vont, Hop-là, Je serai douce, Amoureuse, L'aigle noir, Drouot, La colère, Au revoir, Le zinzin.

Mercredi 27 mai, la première chaine diffuse La grande farandole de Maritie de Gilbert Carpentier. Roger Pierre et Jean-Marc Thibault présentent les invités. Ce soir-là Barbara interprète La fiancée du Pirate chanson du film éponyme de Nelly Kaplan. Elle interprète ce titre pour la première et dernière fois en public depuis la sortie du 45 tours et du film.

Au cours de ce mois de mai, Barbara joue son propre rôle dans le film Aussi loin que l'amour réalisé par Frédéric Rossif. Elle chante, s'accompagnant au piano La solitude au cabaret La bohème, passage du départ à Montparnasse, non loin de Bobino. Barbara enregistra La solutude en 1965 pour le 33 tours Barbara n°2 puis en 1971 pour le 33 tours La fleur d'amour.

En ce joli moi de mai, Léonie Cachelin chante Les mignons. Barbara enregistra ce titre en 1964 dans L'album à la rose. Françoise Lo signe le texte et Barbara la musique. Léonie Cachelin, par son interprétation, ranime toute l'espièglerie voulue dans ce titre par Barbara et François Lo.

Laure Adler, dans L'heure bleue du 12 mai, recevait Mireille Delmas-Marty, universitaire, professeure honoraire au Collège de France, "philosophe du droit". En ouverture de l'émission Laure Adler propose d'écouter Il nous faut regarder par Barbara (version du 33 tours Barbara chante Jacques Brel de 1960).

Le 2 mai mourait Gilbert Sigrist. Durant quatorze ans, à partir de 1964, il fut chef d'orchestre et pianiste de Gilbert Bécaud. En 1968, il participa à l'enregistrement du 45 tours en avant première du Musicorama de janvier. Sur les quatre titres enregistrés il joue au piano. Bien plus tard, avec le Gilbert Sigrist trio dans le disque Jazz loves Paris il reprend : Dis quand reviendras-tu ? [écoutez], Ma plus belle histoire d'amour [écoutez].


26 avril 2020 :

1966, plein soleil rue Rémusat, Barbara croise Marie Chaix sur un trottoir. Avril 1986, Marie Chaix devenue écrivaine raconte Barbara chez Calmann-Lévy. Depuis le livre de Michel Tournier, Barbara ou les parenthèses paru en 1968 voici le second livre consacré à Barbara. Marie Chaix dit Barbara avec ses ombres, ses soleils. De superbes photos, souvent inédites alors, illustrent cet opus. Deux ans plus tard, Calmann-Lévy rééditera le livre. Le 14 avril 1998, Olivier Barrot pour Un livre un jour revient sur ce superbe livre. Dans L'âge du tendre paru en 1979, Marie Chaix consacre un chapitre à Barbara, elle raconte leur rencontre soleil. Par la suite Marie Chaix proposera Barbara en 2007 aux éditions Libella Maren Sell, puis en 2013 aux éditions Libretto. Marie Chaix préside l'association Barbara Perlimpinpin, association œuvrant inlassablement à semer des graines de Barbara. Mes pensées s'envolent vers madame Anne Sylvestre. Ecoutez Anne Sylvestre, écoutez ses mots finement ciselés, écoutez ses combats qui demeurent au cœur de l'actualité et de la vie.

La première chaine de la télé française diffuse le 9 avril 1965 la dernière de Rendez-vous avec... Depuis plus de onze ans Jacqueline Joubert présente se programme. Ce soir là Rendez-vous avec reçoit Charles Dumont et Barbara. S'accompagnant au piano Barbara interprète quatre titres issus de son second disque à paraitre en septembre : Barbara n°2.
Ce soir là pour la dernière fois Jacqueline Joubert reçoit Barbara. Auparavant Jacqueline Joubert invita Barbara le 17 mai 1959 puis le 1 décembre 1959 dans le Magazine de la chanson. Le 17 janvier 1964 pour Chansons pour une caméra elle interpréta pour la première fois à la télévision Nantes accompagnée par François Rabbath. Elle proposait une version inédite du titre, différente de celle interprétée au Théâtre des Capucines en novembre et différente aussi de la version enregistrée en février suivant comprise dans le 33 tours Barbara chante Barbara.

Pour la première fois en avril 1963, Jean Méjean le directeur de La tête de l'art engage Barbara pour un mois dans son cabaret. A l'affiche elle retrouve Raymond Devos avec qui elle partage la petite scène de cet écrin. Par la suite elle reviendra dans cette salle en 1965, 1967, 1970, 1971 jusqu'en 1972.

Chaque week end, France Info et Bertrand Dicale proposent : Ces chansons qui font l'actu. Samedi 4 avril la chronique se nommait : Les insomnies du confinement. La chanson Les insomnies de Barbara illustrait le propos (version studio 33 tours Seule).

Bruno Duvic durant la semaine présente sur France Inter de 12 h 30 à 14 h Le grand rendez-vous. Mercredi 22 avril en presque fin de programme vers 1h24'30", Caroline Gillet invite à la poésie en découvrant ou redécouvrant Les lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke par la lecture faite par Barbara. Barbara lit un court extrait de la lettre du 16 juillet 1903. En 1991 Barbara enregistrait au studio Du Pékinois Les lettres à un jeune poète. Les Editions Claudine Ducaté commercialisèrent cet enregistrement sur support cassette audio puis CD.

A la suite du journal télévisé du 20 h, France 2 propose Basique : L'essentiel de la musique. Ce même 22 avril le programme se partageait entre Barbara et Bernard Lavilliers. Basique célébrait (avec un peu d'avance) les 50 ans de L'aigle noir, chanson devenue culte. Des images issues de Top à du 9 mars 1974 et de tournages chez elle rue Michel Ange illustrent la séquence. La jeune génération chante aussi L'aigle noir au travers de la diffusion d'un extrait d'une reprise par Juliette Armanet.

Dans la soirée du 22 avril, France inter et Laurent Goumarre présentaient un concert donné le 21 avril 2017 au Printemps de Bourges : Mes hommes. Des hommes de noir vêtus chantent Barbara sous la houlette d'Alexandre Thraraud. Ce concert préfigure le CD à paraitre en septembre 2017 chez Erato. Retrouvez Ses Hommes émus chantant Barbara.

Le confinement en ce printemps fait naitre de superbes fleurs. Découvrez, écoutez une jeune interprète se prénommant Léonie Cachelin chantant s'accompagnant au piano : Attendez que ma joie revienne, La solitude, Chapeau bas et Toi l'homme. Pour l'automne elle projette d'interpréter six chansons de Barbara en public. Vivement l'automne ! En attendant savourez ces petites merveilles. Merci Léonie et Chapeau bas.

Sur la toile, 47 chanteurs et musiciens suisses romands se rassemblent pour offrir une version à 47 cœurs battants de Ma plus belle histoire d'amour. Chacun apporte sa sensibilité, sa vie. Superbe prouesse technique, l'émotion passe au travers de l'écran. Merci de Vous tous.

Libération consacrait sa une du 28 novembre 1988 à l'année que va consacrer Barbara à la lutte contre le SIDA. Ce jour là un jeune médecin journaliste l'interviewe : Gilles Pialoux. Par la suite tous deux iront dans les hôpitaux, les prisons, parler du SIDA, rencontrer écouter les malades. En 2012, Didier Lestrade et Gilles Pialoux proposent SIDA 2.0 aux éditions Fleuve noir. Ils reviennent sur les moments passés avec Barbara dans les prisons et les hôpitaux. Actuellement chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Tenon, Gilles Pialoux se trouve au cœur de l'actualité. Télérama et Valérie Lehoux proposent dans l'édition du 15 avril une interview de Gilles Pialoux portant le titre : Covid-19 : "On n'a pas su tirer les leçons du VIH." Il dit entre autres les liens tissés avec Barbara, leur rencontre, leurs combats. Il revient sur cette même impréparation des services de santé et de l'état à propos du VIH et du Covid-19. Souvent il pense à Barbara, elle demeure un de ses repères dans la vie. Il conclut parlant de Barbara : "Avant l'heure, elle était la reine du confinement."

Dans les colonnes du Quotidien de Paris du 06/02/1990 Barbara déclarait : "J'ai vu des infirmières extrêmement compétentes, généreuses de leur temps et complètement sous-payées. Il n'y a pas assez d'effectifs et certaines de ces femmes sont des zombies". Trente ans plus tard qu'y a-t-il de changé ?

Et pourtant dans Le couloir, ce couloir, ces couloirs....

Il y a des anges
En blouses blanches
Qui bercent le désespoir...

Dans le couloir
Il y a des anges
En sandales
Et en blouses blanches
Qui portent accrochée
Sur leur coeur
La douceur de leur prénom

28 mars 2020 :

Mars 1958, à peine plus d'un mois après l'enregistrement d'un premier disque en France, Barbara retrouve les studios. Quatre titres interprétés le soir à l'Ecluse figurent dans ce 45 tours. Les ciseaux de la censure gouvernementale frapperont cet opus à cause du titre Veuve de guerre jugé trop licencieux, titre précurseur de la Fiancée du pirate !

Début février 1974, Barbara s'installe au Théâtre des Variétés sur les grands boulevards pour plusieurs semaines. Devant l'engouement la direction du théâtre propose une prolongation pour huit dates. Mardi 8 mars après vingt huit représentations Barbara retrouve Précy puis entame une tournée qui la conduira jusqu'en Israël en passant la Belgique, la France, la Suisse.

Après le succès des spectacles de l'année précédente boulevard Montmartre, Barbara retrouve la scène de Bobino le 29 janvier 1975. Quatorze ans plus tôt elle esquissait ses premiers pas sur cette scène mythique de la rive gauche chère à Georges Brassens. Après un passage en 1964 en première partie de Georges Brassens, elle y chante l'année suivante en co-vedette avec Guy Bedos. Sur cette même scène elle offrira en 1966 en remerciement à son public Ma plus belle histoire d'amour. "Ce fut un soir en septembre, vous étiez venus m'attendre ici même, vous en souvenez-vous ?". De Bobino que reste-il ? : Un nom. L'âme du lieu s'envola sous coups les pelles mécaniques envoyées par messieurs les bétonneurs de Paris.

Samedi 29 février, émission The Voice, heure de grande écoute, le jeune Don-Pierre Maestracci propose une version personnelle de Du bout des lèvres. S'accompagnant à la guitare, il offre une version sobre toute en douceur. Les coachs présents soulignèrent la beauté du texte.

En octobre dernier Karen Ann présentait une édition de luxe de son dernier disque Bleue. Cette édition comprend un titre inédit interprété par Keren Ann et Etienne Daho : La ligne droite. Dans la version d'origine de 1972, Georges Moustaki et Barbara chantent l'un après l'autre une presque même version texte dans des atmosphères différentes (guitare puis piano). Cette fois, Etienne Daho et Karen Ann interprètent le texte commun en alternance sur une même musique.

ARTE diffusait le 22 mars le film réalisé par Cyril Leuty : Barbara, chansons pour une absente. Cet enregistrement figure sur le DVD n°2 du coffret Barbara, De la chanteuse de cabaret à l'artiste de légende paru en 2017.

Du 28 février au 8 mars, à Londres se tenait la vingtième édition du Jewish Book week. Norman Lebrecht réalisa en 2011 pour la BBC un film documentaire sur les femmes juives influentes du siècle dernier. Le 1 mars dernier, Norman Lebrecht donnait une conférence au Jewish Book week sur Barbara commémorant les 90 ans de la chanteuse en 2020. Amis anglophiles participez a cette conférence en vidéo (en milieu de page).

Quand vient la nuit, des voix ne s'éteignent pas. Nous avons tous, je pense dans l'oreille, des voix désormais silencieuses qui parlent en nous. Depuis le 10 mars dernier, la voix et le souffle d'Eva se sont tus. Souvenez vous : Dis quand reviendras-tu ?, Berlin, Amsterdam ou ailleurs, Comme les blés, Lili Marlène, Où vont les fleurs ?....  Retrouvez Eva, écoutez  Eva.

Les salles de spectacles affichent portes closes. Jean-Louis Aubert reste chez lui et s'adapte aux circonstances. Il nous adresse un concert live s'accompagnant à la guitare. Vers 1 h 13 écoutez cette version acoustique de Dis quand reviendras-tu ?

Restons à la maison, restez à la maison pour le bien de tous et de chacun. Profitons, profitez de ce temps pour écouter, regarder tout ce qui nous entoure et que nous ne voyions pas auparavant. Les oiseaux chantent aussi dans les villes ! "On entend mieux dans le silence que dans le bruit" disait Barbara.

Le jour se lève encore, encore......

28 février 2020 :

La télé diffusion française diffusait sur sa chaîne unique, mercredi 4 février 1959, la première de Discorama. Jean Dessailly présente le programme. Ce premier numéro invite plusieurs artistes dans des mondes divers : la musique classique : le pianiste François Samson, le comédien Pierre Vaneck, Yves Montand, l'organiste Wilhem Kempff, Les petits écoliers de Bondy et Barbara. Elle interprète La belle amour figurant sur le 45 tous Le chanteuse de minuit. Redécouvrez dans son intégralité cette première page d’un long livre écrit par Denise Glaser.

En 1980 Barbara retrouvait le chemin des studios. Son dernier enregistrement remonte en mai 1974 pour le 45 tours l’Homme en habit rouge au studio Davout. En 1977 elle entre en studio pour enregistrer un disque. Le résultat n'est pas à la hauteur de ses attentes. Le disque ne sortira pas. Le 10 février 1981 parait dans le commerce le 33 tours Seule. En novembre et décembre 1980 Barbara s’installe au studio Davout. Elle retrouve Michel Colombier qui réalise les arrangements.

Après la dernière de Lily passion au Zénith de Paris le 19 février 1986, la tournée commence par Rennes le 25 février. Jusqu'au 5 mai avec Gérard Depardieu, les musiciens, les gens du spectacle elle sillonnera la France puis l’Italie. Courant février 1986 paraitra le double 33 tours Lily passion enregistré au Zénith de Paris.

La capitaine Marleau revenait le 25 février sur France 3 avec un épisode inédit : Veuves mais pas trop. “A mourir pour mourir, je ne veux pas attendre et partir pour partir je choisis l’âge tendre…. Chantait Barbara que j’ai eu la chance d’assez bien connaitre...” Ainsi commence Veuves mais pas trop…. Stanislas Turner, un embaumeur (joué par Edouard Baer) prononce ces mots…

Chaque week-end, Laurent Delahousse présente 20 h 30 samedi soir. Le 1 février il invitait Renan Luce pour son retour à la chanson. En première partie le programme revient sur les faux adieux de Barbara en 1969. Soir de dernière le lundi 17 février 1969 à l'Olympia Barbara s'avance sur la scène. Ce soir-là elle annonce vouloir changer d'air et faire autre chose. Par la  suite elle enchaînera avec Madame. Roland Romanelli raconte comment un soir dans les coulisses du Théâtre de la Renaissance il joua quelques accords qui retinrent l'attention de Barbara. L'aigle noir naissait. Barbara voulait "ne pas être une cousine qui revient tous les ans sur scène", "ce métier est un métier de saltimbanques", "Il ne faut pas continuer sa vie mais la recommencer", "peur de tricher"….. Dans le programme diffusé le téléspectateur pourrait croire que Barbara disparut de la scène de 1969 à Pantin en 1981. En 1974 elle chante au Théâtre des Variétés, en 1975 à Bobino et en 1978 à l'Olympia ! Dans la seconde partie Renan Luce "échange" virtuellement avec les 3 B de la chanson française : Brassens, Barbara et Brel. Il le retrouve dans des lieux chers à chacun : Georges Brassens Impasse Florimont, Jacques Brel dans une brasserie et Barbara dans l'Allée Barbara au Square des Batignolles. Émouvant et étonnant moment ou la voix de Barbara s’élève et ou sa silhouette apparaît en filigrane sans le square des Batignolles. Renan Luce déclare qu’il est amoureux de l’œuvre de Barbara.

Eva Bester recevait sur France Inter dans son émission Remède à la mélancolie dimanche 2 février Anaïs Demoustier. La comédienne parle de Barbara : " Barbara, une femme qui a changé ma vie ", " Je l’écoute énormément, c’est un grand réconfort ". Vers 37’50 elle propose d’écouter Le soleil noir.

Léa Lootgieter et Pauline Paris explorent Les dessous lesbiens de la chanson aux éditions IXe. Dans chacun des quatre chapitres : Quand le portrait devient miroir, Quand les amours inderdites tombent le masque, Quand le genre s’emmêle, Quand la solitude ouvre la porte de l’indépendance, les auteures analysent dix chansons françaises. Au chapitre Quand le genre s’emmêle, le lecteur retrouvera Clair de nuit dont Catherine Lara composa la musique. Sur le disque Amours incestueuses Catherine Lara composa en plus de Clair de nuit la musique de Accident. Barbara ne chanta Clair de nuit qu’en studio. Par la suite,  Angélique Wismes demeure à ce jour la seule à avoir enregistré ce titre. Dans l’ouvrage les auteures citent Denise Glaser.

Barbara entre dans les manuels scolaires. Les éditions Hatier dans Itinéraires littéraires, Manuel unique de seconde invitent à découvrir les femmes parlant d’amour. Dans ce chapitre Barbara côtoie Sapho (630 avant JC-580 avant J.-C.), Madeleine de l’Aubespine (1546-1596) et Sylvie Plath (1932-1963). Les auteurs illustrent le thème étudié par la chanson Ma plus belle histoire d’amour. Une photo de Barbara prise sur scène en 1974 au Théâtre des Variétés orne la page.

Jour de saint Valentin, Antoine de Caunes recevait dans Popopop sur France Inter Cécile Raubio et François Salaün pour le livre : Guide de l’échec sentimental. Vers 48’34 François Salaün détaille sa playlist de chansons incluse dans l’opus. Parmi les titres figure La solitude et de par Barbara illustré par la diffusion d’un extrait.

En mai 2016, paraissait Le cabaret de L’Ecluse (1951-1974) aux éditions Presses universitaires de Lyon par Marine Wisniewski. Pour dire ce lieu de légende en 1987, Marc Chevalier proposait Mémoires d’un cabaret, puis en 2006 Gilles Schlesser revenait sur ce cabaret dans Vie et mort du cabaret "Rive gauche". Par hasard j’ai découvert ce livre érudit et me suis plongé dans sa lecture. L’auteure définit ce qu’est un Cabaret et dresse la généalogie du cabaret rive gauche. Ensuite elle se penche sur l’essence même de L’Ecluse, sur cet espace poétique. Elle étudie la méthode L’Ecluse par la construction et l’évolution des spectacles. Les créateurs de L’Ecluse s’inscrivent dans la lignée de Jean Vilar. L’auteur met en relief L’Ecluse ouverte sur le monde, ouverte à tous, rendant l’art accessible à tous. La lecture de ce livre donne l’envie d’écouter le disque Un soir à l’Ecluse enregistré en 1958 pour entrer dans l’atmosphère et l'esprit du lieu.

26 janvier 2020 :

Fin 1958 Denise Glaser propose au directeur de la télévision française la création d’une émission consacrée à la chanson, au disque, au cinéma. Depuis plusieurs mois déjà elle fréquente les cabarets à la recherche de talents, de personnalités. Ainsi dans la salle exiguë de L’Ecluse elle écoute Barbara plusieurs soirs de suite. Denise Glaser et Barbara se rencontrèrent au domicile de la productrice, 15 bis rue du pot de fer à Paris en janvier 1959. Elle propose à la chanteuse de participer au premier numéro de sa nouvelle émission Discorama. Le 2 février 1959 la télévision diffuse la première de Discorama avec parmi les invités Barbara. Par la suite Denise Glaser invitera Barbara plusieurs fois : février 1959, mai 1959, septembre 1959, décembre 1960, juillet 1961, avril 1962, septembre 1962, avril 1963, mai 1964, octobre 1964, septembre 1965, février 1966, octobre 1967, décembre 1968, mars 1970.  Entre les deux femmes se tissera au fil des ans une complicité.

Vendredi 30 janvier 1959, Barbara retrouve les studios d’enregistrement de la rue Jenner. S’accompagnant au piano et à l’accordéon avec Freddy Balta elle grave neuf titres. Chaque soir à l’Écluse elle interprète plusieurs des titres sélectionnés pour cet enregistrement. Courant avril paraîtra ce 33 tours 25 centimètres Barbara à L’Écluse. Au montage des applaudissements s’ajoutent pour donner l’impression d’une prise en direct au cabaret.

Enthousiasmée par Guerre et paix au café Sneffle joué au Théâtre de La Bruyère en 1969 Barbara demande à Rémo Forlani de lui écrire une pièce. Il écrit elle compose la musique. En janvier 1970 débuteront les représentations de Madame au Théâtre de la Renaissance à Paris. La journaliste Jacqueline Cartier écrit alors dans France Soir : Madame, une mayonnaise qui n’a pas pris !

Ce samedi premier jour férié de 1977 la deuxième chaîne diffuse en début d’après midi Je suis né à Venise réalisé par Maurice Béjart. Tourné en 1976, ce téléfilm réunit au générique : Philippe Lizon, Jorge Donn et Barbara entre autres. Dans ce conte, le jour et la  nuit se suivent, s’opposent…. En 1964 à l’Ancienne Belgique de Bruxelles Barbara et Mauricie Béjart se rencontrèrent, ils deviendront comme frère et sœur. En 1969, devant la caméra de L’invité du dimanche le danseur dira à Barbara ce qu’elle représente pour lui. Retrouvez les mots de Maurice Béjart à Barbara. A la suite de Madame, Maurice Béjart et Barbara envisagèrent de monter et jouer Les sept péchés capitaux de Bertolt Brecht. En 2001 Maurice Béjart rendit hommage à Barbara dans son ballet Brel et Barbara. Retrouvez trois extraits de Je suis né à Venise : Barbara chante Amour magicien entourée de Philippe Lizon, Il faut toujours que la matin revienne entourée de Philippe Lizon et Jorge Donn, Barbara concertiste.

Quelques années avant de donner vie au double CD Barbara, Alexandre Tharaud enregistrait Autograph en 2013. Le pianiste de talent annonce présenter vingt-trois pierres à l’image de son répertoire et de son parcours.. Dès la pochette et les photos signées Marco Borggreve, il fait un double clin d’œil à Barbara. Il choisit la salle, la scène et les coulisses du Théâtre du Châtelet pour illustrer le livret et la couverture. C’est dans cette salle qu’il assista à la dernière de Barbara ce dimanche 11 octobre 1987. Les titres composant cet opus furent enregistrés dans la salle Colonne ancien studio Blanqui. En ce lieu Barbara enregistra cinq disques : 33 tours 1964, 33 tours 1965, 33 tours 1967, 45 tours 1968 et 33 tours Le soleil noir.

Dans The Voice kids un petit enfant reprenait Göttingen de Barbara en septembre 2019.

En décembre dernier la librairie Actes sud à la Villette finissait l'année de belle façon en offrant sa vitrine à Barbara.

2020 arrive, une année en vingt qui ne sera pas je l'espère en vain ! Ecoutons, entendons le bruit du monde qui grince, le monde qui avance, roule tout en essayant de contenir la folie des hommes. Veillons, vigilons encore plus. Rien n'est vain. Que 2020 soit soleils douceurs et tendresses à toutes et tous, accompagnés des mots, des notes, des colères de Barbara. N'oublions pas restons en colère.... Le jour se lève encore....

"Etre en colère, c'est ne pas se résigner, c'est avoir envie de se battre pour les êtres et pour les choses." (Barbara-1992)



[vers les nouveautés de 2019]

[vers les nouveautés de 2018]

[vers les nouveautés de 2017]

[vers les nouveautés de 2016]

[vers les nouveautés de 2015]

[vers les nouveautés de 2014]

[vers les nouveautés de 2013]

[vers les nouveautés de 2012]

[vers les nouveautés de 2011]

[vers les nouveautés de 2010]

[vers les nouveautés de 2009]

[vers les nouveautés de 2008]

[vers les nouveautés de 2007]

[vers les nouveautés de 2006]

[vers les nouveautés de 2005]

[vers les nouveautés de 2004]

[vers les nouveautés de 2003]

[vers les nouveautés de 2002]

[vers les nouveautés de 2001]

[vers les nouveautés du second semestre 2000]

[vers les nouveautés du premier semestre 2000]


[vers les nouveautés de 1999]


[retour au sommaire du site]