Rose Hommage à Barbara

Est ce la main de dieu

Est ce la main de diable

Qui a mis cette rose

Au jardin que voilà

Pour quel ardent amour

La rose de velours

Au jardin que voilà

Rose Hommage à Barbara

Rose Hommage à Barbara

Et je sais sur mon cou

La main nue qui se pose

Et j'ai su à genoux

La beauté d'une rose

La beauté d'une rose

Oh j'aimerais savoir que fleurissent mes roses

A ciel ouvert pour ceux qui s'aiment

A ciel ouvert que tu deviennes

Un square un square joli tout petit petit

Un square qui deviendrait le paradis

Pour tous les enfants de Précy

Rose Hommage à Barbara

Rose Hommage à Barbara

La Saisonneraie que tu as quittée

Restera pour moi la plus belle maison

Si belle en mai lorsque fleurissaient

Les roses si lourdes si lourdes si lourdes

Si belles en juillet lorsqu'on s'endormait

Près des roses rouges si rouges si rouges

Le jour de mon dernier matin

Le jour où je me ferai belle

Le jour où salut les copains

Je pars pour là-bas on m'appelle

J'irai cultiver mon jardin

J'irai voir fleurir mes roses

De l'autre côté du chemin

Rose Hommage à Barbara

Alliez vous leur porter des roses

Du temps qu'ils étaient encore là

Alliez vous leur porter des roses

Ils auraient préféré je crois

Que vous sachiez dire je t'aime

Que vous leur disiez plus souvent

Ils auraient voulu qu'on les aime

Du temps de leur vivant

Rose Hommage à BarbaraRose Hommage à Barbara

Il a foutu le camp le temps du lilas

Le temps de la rose offerte


J'en ai profité du temps du lilas

de temps de la rose offerte


Bien sûr nous nous avons la Seine

Et puis notre bois de Vincennes

Mais dieu que les roses sont belles

A Göttingen à Göttingen


Au chemin qui longe la mer

Couché dans le jardin de pierres

Je crois que tranquille il repose

Je l'ai couché dessous les roses

Mon père mon père


Regarde

Au ciel de notre mémoire

Un rose à nos mémoires

Dessine le mot espoir

 

La rose s'est trop ouverte

On veut le rattraper, mais il est trop tard


Va t'en profiter du temps du lilas

Du temps de la rose offerte

Du temps des serments d'amour


Avant que le soir ne se pose

J'ai voulu voir la maison

Fleurie sous les roses


L'enfant veuf

Pleure sur son premier chagrin d'amour

Nous n'irons plus jamais

Dans les grandes allées qu'elle aimait

Pour cueillir en bouquets

Les roses transparentes de mai


En rêvant d'un ange

Qui t'offrait une rose

Tu courrais légère

Loin des dangers overdose

La roseraie du Val de Marne à l'Haÿ les Roses par Valérie

Vers les site du pépiniériste Delbard

Vers le site de l'association Perlimpinpin Barbara

[retour au sommaire du site]