L'aigle noir

Un jour de janvier 1970, Barbara répète sur la scène du Théâtre de la Renaissance. Dans les coulisses, assis devant un piano droit, Roland Romanelli jouait des descentes harmoniques faisant penser à l'un des impromptus de Schubert. Soudain Barbara passe une tête en coulisses demandant :
- C'est quoi ça ?
- Oh c'est rien une musique comme ça, ça vient tout seul...
- Continue continue....

Cet air attira l'attention de la femme musicienne. Son oreille enregistre alors cette mélodie. Les représentations de Madame se poursuivent en février.

Six ans plus tôt elle avait commencé l'écriture d'une chanson. Mais les mots et la mélodie ne venaient pas comme elle le souhaitait. Cette première mouture portait le titre L'oiseau.

Partition L'aigle noirBarbara s'assoit au piano, reprend la mélodie jouée quelques jours plus tôt par Roland Romanelli. Les mots lui viennent, la musique aussi.. L'écriture du texte et la composition de la musique avancent.

Le 20 février 1970, Barbara adresse à la SACEM le bulletin de déclaration de L'aigle noir. La SACEM enregistre cette déclaration le 18 mars suivant. Barbara signe texte et musique.  Au dos du bulletin figure le début du texte et le thème musical. L'aigle noir est né.

Printemps 1970, elle enregistre au studio Gaité tout contre Bobino son nouveau 33 tours. Michel Colombier signe les orchestrations. Seront mobilisés 36 musiciens et huit choristes pour habiller le titre. Dans l'enregistrement studio le titre commence au piano, arrive la voix puis les chœurs les orchestrations avec des montées et des descentes harmoniques suivant les mouvements d'ailes de l'oiseau. L'ingénieur du son Roger ajoute un phasing, technique nouvelle apportant un effet nouveau au son.

Elle dédie ce titre à sa nièce Laurence.

Quelques jours avant d'entrer en studio, Barbara faisait passer à Michel Colombier par l'intermédiaire de son chauffeur Pierre une cassette. Pierre glissa à l'orchestrateur "Vous savez la patronne a besoin d'un tube"... Cette chanson bouclera l'album.

Partition L'aigle noirA la sortie du disque fin mai 1970, les critiques n'apprécient pas trop le résultat. Pour Elle du 17 août, Jean Monteaux reproche à ce titre une grandiloquence verbale et instrumentale.... Danielle Heymann dans l'Express du 13 juillet écrit : "Elle semble un peu mal à l'aise, noyant ses déchirantes "petites cantates" sous des grandes-orgues de requiem."

Michel Lancelot sur Europe 1, tombe amoureux de la chanson. Il la programme dans ses émissions.

Qu'importent les avis des critiques, le public suit... L'aigle noir deviendra tube de l'été... L'aigle noir s'inscrira en troisième place du hit parade de Salut les copains en octobre 1970... Durant l'été on danse sur L'aigle noir...

Barbara et Michel Colombier ont su capter, tutoyer l'air du temps. Cet aigle noir par son mystère et cette musique hors cadre continuent d'envouter.

Philips commercialisera plusieurs disques avec L'aigle noir pour l'Espagne, le Japon, la Canada, la Belgique.

Ce succès soudain ravit et étonne Barbara. Elle qui n'a jamais fait de tube... Elle refuse de chanter ce titre à la télé. La promo, le battage publicitaire n'a jamais son truc...

Après l'enregistrement studio Barbara part en tournée et chante L'aigle noir. A la télévision française elle ne chantera ce titre que deux fois : Le 8 octobre 1970 alors qu'elle retrouve la Tête de l'art pour le journal télévisé, elle chante un court extrait depuis chez elle Rue Michel Ange. Dans Top à Barbara diffusé le 9 mars 1974 elle chante le titre.

En 1972 pour la télé de Sarre la filme chantant en playback L'aigle noir dans le château de Louis II de Bavière à Neuschwanstein.

Ce titre figurera à son répertoire en public jusqu'au dernier soir à Tours.

Que disait Barbara de son aigle noir :

En septembre 1970 au micro de Philippe Bouvard : "J'ai mis 6 ans par le plus grand des hasards pour l'écrire.... J'ai rêvé comme ça....  J'avais seulement commencé, j'avais fait une musique et les paroles, et je n'arrivais pas à le faire.... Il ne s'envolait pas. Je n'y arrivais pas du tout et c'est seulement il y a quelques mois, juste avant mon disque, que j'ai repris cette chanson, tout à coup et tout m'est arrivé. J'ai fini l'aigle noir."

Le 18 novembre 1993 Libération : "J'ai fait un rêve. Beaucoup plus beau que la chanson. Un oiseau tournait autour d'un canyon, descendant, descendant... J'ai vraiment rêvé de ça, en couleurs, et, après, j'ai rêvé de deux panthères. Elles allaient se jeter sur moi et... Non, elles se sont... Après ce rêve d'aigle, des choses extrêmement positives sont arrivées."

En décembre 1993 pour les Inrockuptibles : "Il y a eu ce malheur que l'Aigle noir a marché mais je n'ai jamais voulu enfoncer le clou."

Les variantes du texte de L'aigle noir demeurent multiples. En fin de chanson, l'aigle noir repart. Dans ces versions alternatives, elle livre son ressenti de l'instant.

En mars 1970 la chanson comprend un huitième couplet sur les neuf. Ce couplet ne sera pas enregistré.
Quatre plumes couleur de la nuit
Une larme ou peut-être un rubis
J'avais froid, il ne me restait rien
L'oiseau m'avait laissée seule avec mon chagrin

Au printemps 1970 (In Intégrale 2012 CD 19) une version de travail comprend une variante:
Au matin il ne me restait rien
L'oiseau m'avait laissée
Seule avec mon chagrin

En juillet 1970 Barbara en tournée (In En concert 1964 1974 de 2002) elle modifie ce même couplet :
Au matin je me suis éveillée
L'oiseau m'avait laissée seul avec mon chagrin


Entre 1970 et 1997 les reprises du titre demeureront rares :
1971 Maria Del Mar Bonet en catalan en studio [écoutez] puis en public
[écoutez]
1971 The pairies dogs, version instrumentale
1984 Warum Joe, version punk
[écoutez]
1988 Bibie, en studio
[écoutez]
1992 Marie Carmen, en studio
[écoutez]
1992 The Killers, version métal
[écoutez]
1995 Les Charts, en public
[écoutez]
1996 Marie Paule Belle, en studio pour les éditions Atlas
1997 Catherine Ribeiro, en public
[écoutez]

Marie Del Mar Bonet, 1971
The prairies dogs, 1971
Warum Joe, 1984 Bibie, 1988 Marie Carmen, 1992
The Killers, 1992 Les Charts, 1995 Marie-Paule Belle, 1996
Catherine Ribeiro 1997

Après 1997, les reprises abondent:
Karen Akers, Thierry Amiel, Patrick Bruel, Daphné, Jeanne Darmont, Gérard Depardieu, Juliette Armanet, Patricia Kass, Laam, Pascal Obispo, Florent Pagny, Mathieu Rosaz, Michel Sardou....

En avril 1974 dans Pilote, tome V de Rubrique-à-brac, Gotlib présente la naissance de ce titre en BD à sa manière !

Cabu croqua plusieurs fois Barbara sous les traits d'aigle noir. Plusieurs caricaturistes firent de même.

Les frères ennemis créent un sketch à l'Olympia en 1971 parodiant L'aigle noir.

En 1976, Yves Lecocq imitant Barbara reprend le titre.


L'aigle noir émoi et moi....

Curieusement pendant longtemps L'aigle noir ne m'accrochait. Ce titre hélas ne m'évoquait rien, je ne le ressentais pas, je ne le comprenais pas.

Un jour, une version par Marie Carmen arriva à mes oreilles en 1992. Et là le déclic... J'ai tout compris. Peut être à ma façon...

Après la publication de Il était un piano noir chacun chercha à comprendre le sens de l'énigmatique aigle noir. Et si L'aigle noir était....

Mais qui était cet aigle noir qui planait depuis des années. Nombreux virent derrière cet oiseau de proie l'image du père. Moi pas ! C'est à croire qu'une fois encore j'avais compris à ma façon...

Cet aigle surgissant de nulle part revint à Barbara un soir dans son sommeil. Il revinttout en douceur mais repartit aussitôt la laissant seule avec même du chagrin suivant les versions. Cet aigle noir pour moi est une métaphore de l'enfance. Le retour de cet oiseau la ramène au temps de son enfance, au temps de l'innocence, de la légèreté, au temps des roudoudous et des Coco Boer.... la poudre de perlimpinpin...

Dans le film de François Reichenbach en 1978 Barbara dit : "Perlimpinpin, c'est l'enfance.. c'est la magie, c'est être faiseur de pluie...." Etre faiseur de pluie et faire des merveilles" comme pendant l'enfance dans L'aigle noir.

Barbara dédie cette chanson à sa nièce, une enfant. Et je doute sincèrement que Barbara voulût dédier ce titre à une enfant tout en transmettant le poids de l'horreur.

Ecoutez la version de Marie Carmen, écoutez le gazouillis joyeux des enfants, le gazouillis de l'enfance...


En 2015, un sondage (BVA) indique L'aigle noir comme une des chansons préférées des francophones.

Depuis plus de cinquante ans L'aigle noir reste indissociable de Barbara et Barbara demeure indissociable de L'aigle noir.


[retour au 33 tours L'aigle noir]

[retour à la liste des titres]

[retour au sommaire du site]