33 tours, Un soir à L'Ecluse, 1958

33 tours, 1958

Paris rive gauche, Un soir à l'Écluse

Ce disque porte le titre : Paris rive gauche, Un soir à l'Écluse.

Le disque sort en aout 1958 chez VEGA n° 30 S 800, 33 tours, 30 cm.

L'enregistrement du disque se déroule durant l'été 1958 au cabaret de l'Écluse en direct. Ce 33 tours donne un aperçu du spectacle présenté par Léo Noël qui chaque soir attend le spectateur.

Au dos de la pochette figure le texte suivant :
" Au 15 du quai des Grands Augustins, à l'ombre de Notre Dame et de la Sainte Chapelle, vous trouverez ce bistrot de mariniers; à ses pieds coule la Seine.
Dès l'entrée, un scaphandrier de service ! Les pavillons de la Fluviale, au mur des cuivres de marine, au fond la bâche verte et son filet piqué d'étoiles, dans un coin le piano. Vous êtes à l'Ecluse.
Ici, Brigitte Sabouraud, Léo Noel, Marc Chevalier et André Schlesser ont toujours eu à cœur de faire connaitre à leur public des artistes véritables.
On ne vient pas là pour danser ou se montrer !! Non ! On vient pour écouter, rire, vibrer aux divertissements et goûter le charme d'une bonne soirée faite de poésie et d'amitié.
Du minuscule plateau jaillit la ronde magique des chansons, de l'accordéon, des marionnettes, des diseuses, des images et de refrains que de Villon à Carco reprend l'orgue de Barbarie. Ainsi, par un de ses miracles de Paris, par la grâce d'un public et d'artistes de bonne volonté, la petite salle de l'Ecluse devient chaque soir, pour quelques heures, un lieu où souffle l'esprit."

Sur ce disque plusieurs pensionnaires de l'Écluse interprètent leurs titres. Yvonne Schmitt les accompagne au piano droit.

En 1964 chez Adès un disque parait reprenant une partie de ce 33 tours de 1958 avec en plus Barbara chantant Souvenance.

L'intégralité des titres de ce disque (sauf la petite servante par Caroline Cler) se retrouve sur un CD sorti en 1998 édité pour le vingtième anniversaire des Bars à vin L'Ecluse, avec en plus Souvenance par Barbara.

Face A :

- Caroline Cler :  La petite servante texte et musique de Cora Laparcerie, La voix du sang (2'40), texte et musique de Francis Mainville

- Jacques Grello : Les péchés capitaux texte de Jacques Grello, La guerre
(2'45),  texte de Jacques Grello (sketch)

- Brigitte Sabouraud : La marchande de fleurs (1'47), texte et musique de Brigitte Sabouraud, La complainte de la jeune nonne contre son coeur texte et musique de Brigitte Sabouraud

- Marc et André : La chanson du pharmacien (1'38) texte et musique de Félix Leclerc, Le souper chez les Borgia (2'35), texte de Jean Parédès et musique de
Pauline Campiche

Face B :

- Léo Noël : La complainte de Mackie (2'10) texte de Bertold Brecht et musique de Kurt Weill, Pot pourri 1925 (4'25) (airs chantés en 1925), Dans les jardins de l'Alhambra, Dolorosa, L'hirondelle du faubourg et Nuits de chine (tous quatre textes de Ernest Dumont et musique de Louis Bénech)

- Agnès Capri : Plan de Paris (1'17), de Jacques Prévert et Dans la sciure (1'55), de Paul Weil et de Paul Dozer. Olé Jacobsen l'accompagne au piano.

- Giani Esposito : Un vieux boxeur (2'10) texte et musique de Giani Esposito, Les clowns (3'10), texte et musique de Giani Esposito

- Jacques Fabbri : L'amnésique (4'40), texte de J. Rougeul (sketch)

- Cora Vaucaire : La chose aurait pu (2'46), texte de Michel Vaucaire et musique de Georges Van Parys.




[retour au sommaire du site]