Affiche spectacles Bobino 1965

 

Spectacles à compter du mercredi 15 septembre 1965 jusqu'au lundi 4 octobre 1965 (tous les soirs à 21 heures, matinées dimanche à 14 h 30 et 17 h 30, lundi à 15 h, relâche mardi, soient vingt sept représentations de trois heures).


Barbara et Guy Bedos ouvrent la saison 1965-66 de Bobino. Ensuite le 6 octobre 1965 Fernand Reynaud investit la scène de Bobino.

La maison de disques désire faire coïncider la première de Barbara à Bobino avec la sortie de son dernier disque studio.

Cette fois Barbara est tête d'affiche du spectacle. Félix Vitry le directeur de la salle organise une campagne de promotion du spectacle. La station de radio France Inter organise en direct une journée Barbara le 15 septembre. France Inter avec le concours de Roland Dhordain et Jacques Tournier suit Barbara depuis le moment à 7 h 55 où elle quitte son appartement rue Rémusat jusqu'à la fin du tour de chant. Cette journée s'achève vers minuit après la diffusion intégrale du spectacle. Les journalistes interviewent Barbara et Guy Bedos au cours des répétitions du spectacle

Les Trampowers, Sino, Jacques Debronckart, Los Incas et André Aubert dans ses dernières imitations et Guy Bedos (pour onze sketches durant 50 minutes) se partagent chronologiquement la première partie. S'ensuit l'entr'acte et arrive Barbara. Françoise Doucet présente la soirée, Armand Motta et son orchestre animent musicalement la soirée et les intermèdes. La direction de Bobino édite un programme pour ces soirées. A ce programme est joint un livret propre à Barbara. Ce livret accompagnera la tournée 1965, 1966.

Guy Bedos Jacques Debronckart

Barbara s'accompagne au piano avec Joss Baselli à l'accordéon, Pierre Nicolas à la basse. Le tour de chant comprend vingt huit titres : Chapeau bas, Veuve de Guerre, Pénélope, Tous les passants, La chanson de Margaret, Je ne sais pas dire, La marche nuptiale, Les amis de Monsieur, D'elle à lui, Bref, La complainte des filles de joie, Toi, Le bel âge, Une petite cantate, La solitude, A mourir pour mourir, Au bois de saint Amand, Toi l'homme, Göttingen, Si la photo est bonne, Nantes, Le temps du lilas, J'entends sonner les clairons, Pierre, Gare de Lyon, Les flamandes et Le mal de vivre.

Barbara entre en scène vêtue d'une longue robe de velours noir, l'œil agrandi d'un trait de khôl.

Les critiques unanimement très élogieuses s'enflamment. C'est la consécration. Le grand public, ses confrères et les critiques reconnaissent enfin la Femme qui chante.

Le 19 septembre pour son émission Spectacles de Paris, Paris Inter diffuse sur ses ondes le spectacle.


[Barbara à Bobino 1961]             [Barbara à Bobino 1964]

[Barbara à Bobino 1966]               [Barbara à Bobino 1975]

Livret Bobino 1965                 Livret Bobino et tournée 1965


[retour au sommaire du site]

[retour au sommaire des spectacles à Paris]

[pour en savoir plus sur la salle de Bobino]

Vers le site internet sur Jacques Debronckart