Une petite cantate

En 1961 une nouvelle pianiste fait son entrée à l'Écluse. Depuis déjà 3 ans Barbara y chante tous les soirs. "Il y eut une autre pianiste au visage d'ange qui s'appelait Liliane Bénelli" extrait de Il était un piano noir. Liliane Bénelli est ancienne élève du conservatoire de musique. Elle quitta le classique pour la variété par l'intermédiaire de Georges Delerue.

Les deux femmes sympathisent. Liliane accompagne Barbara au piano le soir pendant son tour de chant. Liliane Bénelli composa deux musiques sur des textes de Barbara : Ni belle ni bonne et Ce matin là en 1963.

Un jeune chanteur passe une audition à Écluse le 11 février 1964, le jour de sa majorité. Barbara est présente. Serge Chauvier débarque de Bordeaux pour chanter à la capitale. Barbara est enthousiasmée par ses compositions. Il chante à l'écluse pour la première fois le soir même où Barbara quitte ce lieu pour d'autres salles.

Serge Lama vient de naître. L'année suivante, il part en tournée d'été avec Liliane Bénelli comme accompagnatrice au piano.
Barbara se produit à la halle aux grains à Chalon sur Saône le 16 août 1965. Le spectacle fini, son assistante lui annonce que Serge Lama et Liliane ont eu un accident de la route près d'Aix en Provence. Liliane est morte. Barbara est saisie d'émotion.

Le 30 septembre 1965 elle enregistre au studio Blanqui Une petite cantate. Une seule prise sera nécessaire. Barbara vient juste d'achever l'écriture de cette chanson.

En souvenir de cette pianiste au visage d'ange elle lui dédia ce titre. Elle chante la gorge serrée et le coeur gros, [voir le disque où se trouve cet enregistrement].

A chaque spectacle, tous les soirs Barbara interprétera Une petite cantate.


[retour à la liste des titres]

[retour au sommaire du site]