Pierre Nicolas (1920-1990)

Pierre Nicolas en 1952Pendant presque trente ans Pierre Nicolas resta dans l'ombre de Brassens en scène, en studio. Pendant trente ans il se tint légèrement en retrait de Brassens, sa contrebasse dans les bras. En 1952 Brassens chante dans le cabaret de Patachou à Montmartre. Dans la salle du cabaret se trouve l'orchestre de Léo Clarens qui accompagne Patachou. Le contrebassiste de l'orchestre, Pierre Nicolas se voit proposer par Brassens d'ajouter le son de son instrument à celui de la guitare. Trente ans d'amitié naissent alors.

Pierre Nicolas et Brassens en 1966En 1964 lors de l'enregistrement de l'album à la rose, Pierre Nicolas et sa basse se font entendre dans A mourir pour mourir, Le bel âge, Sans bagages. Quelques mois plus tôt en juin 64, Barbara participe au festival du Marais (Concert Pacra) avec Georges Brassens. Brassens est intrigué par cette étrange femme dont on parle de plus en plus. Pierre Nicolas qui accompagne son chanteur accepte de jouer sur l'album en cours d'enregistrement. Brassens demande alors à Barbara de figurer en première partie de son tour de chant à venir à l'automne à Bobino. Avant, François Rabbath à la contrebasse accompagnait Barbara (théâtre des Capucines, sur le second 45 tours de 1963, sur l'album à la rose).

Le 21 octobre 64, soir de première de Barbara à Bobino, elle s'arrime à son piano accompagné à la contrebasse de Pierre Nicolas et Joss Baselli à l'accordéon. En seconde partie le contrebassiste rejoint Brassens. En fin d'année Barbara monte sur la scène du théâtre de l'est parisien avec les mêmes musiciens qu'à Bobino.

L'année 1965 commence par trois jours de spectacle au Concert Pacra, toujours entourée de la même équipe.

Juillet 1965 elle entre en studio pour graver un nouveau 33 tours. Pierre Nicolas l'accompagne à la contrebasse.

Barbara retrouve Bobino cette fois en vedette, Joss Baselli et Pierre Nicolas l'accompagnent. En fin d'année 1965 encadrée de ses deux musiciens Barbara se produit au théâtre de l'est parisien.

Ces spectacles parisiens sont ponctués de tournées en province. Pierre Nicolas sera du voyage les soirs où Brassens ne chante pas.

Jusqu'en novembre 1966, Pierre Nicolas suivra Barbara en scène. Pierre Nicolas alors retrouve Brassens. Michel Gaudry remplacera Pierre Nicolas à la contrebasse. Le son de la contrebasse fascinait Barbara. 

Durant toute sa carrière, Pierre Nicolas fut le bassiste de Brassens, Barbara, Patachou, Jacques Brel, Charles Trenet...

Après la mort de Brassens, Pierre Nicolas participe en 1985 à l'enregistrement des inédits de Brassens chantés par Jean Bertola. Il désirait écrire un livre sur ses trente années avec Brassens mais la camarde un jour de janvier 90 vint le cueillir.


[retour vers les musiciens et gens du spectacle]

[retour vers l'index de Mes hommes et mes femmes]

[retour vers le sommaire du site]