DVD n° 1 du coffret de deux DVD, Barbara une longue dame brune, 2004

Barbara, une longue dame brune

D.V.D n° 01, 2004

Le disque n°01 (n° 063 325-9) recèle quarante quatre plages. Quarante quatre chansons interprétées par Barbara extraites d'émissions des télévisions française (RTF, ORTF et Antenne 2), suisse (TSR) et belge (RTBF) diffusées entre 1958 et 1975 pour une durée de 2 h 30.

Ph Guidotti signe les photos recto et verso du boitier du disque et celle du livret (identique à celle du verso du boitier). Le boitier contient un livret avec une biographie rapide de Barbara, biographie signée Eric Tandy. S'ensuit la liste des titres des chansons, le nom de l'émission, sa date de diffusion et le nom du réalisateur.

1) J'ai troqué (2'30). Barbara passe pour la première fois à la télévision française le 12 juillet 1958 dans l'émission Cabaret du soir réalisée par Jean Kerchbron. Barbara interprète la première version de J'ai troqué telle qu'elle figure sur le 45 tours sorti en 1958. Barbara s'accompagne au piano.

2) Chapeau bas (2'25). L'émisison Cabaret du soir accueille Barbara le 3 janvier 1959. Jean Kerchbron réalise l'émission. Barbara chante et s'accompagne au piano. Il faudra attendre 1961 pour que ce titre soit enregistré sur disque.

3) La plus bath des javas (3'21). Comme il vous plaira réalisé par Jean Kerchbron du 11 août 1961 reçoit Barbara. Barbara se promène dans un décor de carton pate représentant les quais de la Seine. Elle interprète ce titre de Georgius avec un accent prononcé de Titi parisien. Vingt neuf ans plus tard à Mogador elle inscrira à nouveau ce titre à son répertoire dans une version légèrement différente. Ce n'est qu'en 1990 qu'elle enregistrera sur disque ce titre.

4) Fleurs de méninges (3'11). Pour son émission Discorama du 1 avril 1962 la talentueuse Denise Glaser invite Barbara. Jeannette Hubert signe la réalisation du programme. Dans un décor champêtre de plateau télé Barbara en duo avec Georges Moustaki interprète Fleurs de méninges. Georges moustaki allongé sur "l'herbe" accompagne à la guitare Barbara tout en lui donnant la réplique. Barbara s'assied, se lève, s'allonge, caresse les feuilles d'un saule pleureur tout en chantant. Par la suite jamais elle n'interprètera ce titre. En 1967 Barbara et Georges Moustaki enregistreront en duo La dame brune puis en 1972 La ligne Droite. Le journaliste Emile Noël (1927-2004) signe le texte de la chanson et Georges Moustaki la musique. En 1968 Serge Reggiani inscrira ce titre sur le 33 tours Bobino.

Les plages 5, 6, 7, 8 et 9 proviennent de l'émission En passant... Barbara nous dit bonsoir diffusée le 22 novembre 1962 par la télé suisse romande. Raymond Barrat réalise l'émission et Colette Jean la présente. Durant le défilement du générique de l'émission Barbara chante Chapeau bas en s'accompagnant au piano.

5) Veuve de guerre (1'57). Barbara s'accompagne au piano en interprétant ce titre. Elle interprète la seconde version de Veuve de guerre telle qu'elle la chantera par la suite dans un décor planté de croix.

6) Dis quand reviendras tu ? (3'35). Barbara s'accompagne au piano. 

7) Les boutons dorés (2'48). Barbara s'accompagne au piano

8) Le père Noël et la petite fille (6'31). Barbara découvre des cadeaux déposés sur le piano dans un décor de Noël. Elle s'accompagne au piano en chantant. Suit une interview de Barbara par Colette Jean. L'interview s'achève sur une "pirouette" de Barbara...

9) Le temps du lilas (2'23). Barbara s'accompagne au piano dans un décor de cotillons et serpentins.

Les plages 10 et 11 sont issues du Discorama du 28 avril 1963 réalisé par Philippe Ducrest.

10) Ce matin là (3'25). Dans un décor de chambre à coucher au lit défait Barbara interprète en play-back le titre. Elle joue Ce matin là sur la bande son de la version enregistrée en mars 1963 dont le 45 tours sortira en juin 1965. Suit une intervention hors image de Denise Glaser comparant Barbara à Yvette Guilbert. Denise Glaser invente même une pochette de disque. Le disque contenant cette version ne sera commercialisé qu'en juin 1965...!

11) Vingt ans (2'35). La caméra filme Barbara en gros plan. Elle interprète ce titre en play-back sur la bande son de la
version enregistrée en mars 1963 dont le 45 tours sortira en juin 1965.

12) Tu n'en reviendras pas (2'56). La radio télé diffusion belge invite Barbara dans le cadre de l'émission Mai rouge, mai blanc du 1 mai 1964. Serge Leroy signe la réalisation. Barbara interprète ce poème de Louis Aragon (1897-1982) mis en musique par Léo Ferré (1916-1993) en 1961. Barbara n'a jamais enregistré ce titre sur disque. Elle évolue dans un décor de maison ruinée, dévastée. Par son interprétation elle rend les mots de Louis Aragon plus intimistes moins grandiloquents que ceux de l'interprétation de Léo Ferré [vers le texte].

Les plages 13, 14 et 15 proviennent de l'émission Face au public réalisée par Serge Leroy diffusée le 18 juillet 1964 sur la radio télé belge.

13) J'entends sonner les clairons (1'36).

14) Paris 15 août (2'23).

15) Nantes (4'15).

Les plages 16 et 17 proviennent de l'émission Pile ou face diffusée le 19 novembre 1964 réalisée par Eric Le Hung.

16) Gare de Lyon (2'12). Barbara s'accompagne au piano.

17) Pierre (2'57). Barbara filmée en gros plan fixe la caméra.

Les plages 18 et 19 sont issues de l'emission Rendez vous avec Barbara et Charles Dumont diffusée le 9 avril 1965, réalisée par Jeanine Guyon.

18) Bref (2'29). Debout près du piano Barbara chante.

19) Les mignons (2'42). Barbara s'accompagne au piano en chantant.

Les plages 20 et 21 sont issues de l'émission Carrefour / page spéciale diffusée le 5 juin 1965, réalisée par Claude Mossé.

20) Je ne sais pas dire (5'35). Barbara s'accompagne au piano en chantant. Suit une interview de Barbara qui revient sur son dernier récital de Genève.

21) Dis quand reviendras tu ? (3'12). Barbara s'accompagne au piano

22) Le Mal de vivre (4'01). Barbara s'accompagne au piano entourée de Joss Baselli à l'accordéon et Pierre Nicolas à la basse. Ce titre provient de l'émission Discorama diffusée le 26 septembre 1965, réalisée par Raoul Sangla.

23) Une petite cantate (2'00). Barbara s'accompagne au piano. Cet extrait est issu de Discorama diffusé le 20 février 1966, réalisée par Raoul Sangla.

Les plages 24 et 25 proviennent de l'émisison Format 16/20 diffusée le 25 mai 1966 par la radio télé belge et réalisée par Louis Verlant.

24) La solitude (3'05). Barbara s'accompagne au piano avec Joss Baselli à l'accordéon et Michel Gaudry à la basse

25) Göttingen (2'29). Barbara s'accompagne au piano avec Michel Gaudry à la basse et Joss Baselli à l'accordéon

26) Parce que (3'55). Barbara accoudée à l'extrémité de la queue du piano chante. Cet extrait est issu de Discorama diffusé le 1 octobre 1967, réalisé par Raoul Sangla.

27) Ma plus belle histoire d'amour (4'56). Barbara tout en chantant joue au piano accompagnée par l'accordéon electrique. La couleur apparait à l'écran. Ce titre est issu de l'émission Le petit dimanche illustré diffusée le 17 décembre 1967, réalisée par Raoul Sangla.

28) La dame brune (7'19). Ce titre est extrait de Discorama diffusé le 1 octobre 1967, réalisé par Raoul Sangla. S'ensuit une interview de Barbara. Hélas les reponses de Barbara s'enchaînent, adieu la présence magique de Denise Glaser, adieu les mots de Denise Glaser... Pourquoi avoir effacé au montage Denise Glaser ? Le livret du disque contient une erreur sur la date de diffusion de la chanson et de l'interview.

Les plages 29, 30 et 31 sont issues de l'émission Discorama diffusée le 29 décembre 1968, réalisée par Raoul Sangla.

29) Du bout des lèvres (7'16). S'ensuivent les reponses de Barbara collées bout à bout. Denise Glaser gommée... Ses questions, son magnétisme plus rien.... Dommage !

30) Le soleil noir (4'29).

31) Joyeux Noël (4'55).

32) Gare de Lyon (1'55). Le 4 février 1969 soir de la première à l'Olympia une caméra pour le journal télévisé filmait Barbara. Barbara entourée de Roland Romanelli à l'accordéon et de Michel Gaudry à la basse s'accompagne au piano. Ce titre est issu de Midi magazine du 5 février 1969. Le journaliste interviewe Barbara à la suite de la première du spectacle.

33) Le sommeil (3'08). Michel Gaudry à la basse, Roland Romanelli entourent Barbara s'accompagnant au piano. Cet extrait est tiré de l'émission L'invité du dimanche consacrée à Maurice Béjart, diffusée le 11 mai 1969 et réalisée par Raoul Sangla.

34) Je serai douce (3'12). Ce titre provient de l'émission Comme il vous plaira diffusée le 9 mars 1970, réalisée par Raoul Sangla.

Les plages 35 et 36 proviennent de l'émission L'invité du dimanche consacrée à Jean Claude Brialy, diffusée le 22 novembre 1970, réalisée par Maurice Dugowson. Maurice Biraud anime l'émission. Lors de l'enregistrement de l'émission Barbara voyage au Japon. Les images des plages 35 et 36 furent filmées antérieurement chez elle rue Michel Ange.

35) Drouot (4'35). Barbara s'accompagne au piano.

36) Hop là ! (3'14). Barbara debout chante tout en jouant du fil du micro.

37) L'aigle noir (3'01). Barbara "chante" en play-back sur la bande son de l'enregistrement du 33 tours de 1970. La caméra la filme dans la salle des chanteurs du chateau de Neuschwanstein en Bavière. Elle parcourt la salle en se déplaçant entre les colonnes rouges de marbre. Cet extrait provient de l'émission Le chevalier en quête diffusée le 30 septembre 1972. Peter Irion réalise le programme.

Les plages 38, 39, 40, 41 et 42 sont extraites de l'émission Top à Barbara diffusée le 9 mars 1974, réalisée par Marion Sarraut.

38) Mes hommes (3'51).

39) Mon enfance (3'26).

40) Perlimpinpin (4'47).

41) L'homme en habit rouge (3'13)

42) Au bois de saint amand (1'36).

43) Marienbad (4'06). Barbara s'accompagne au piano. Cet extrait provient de l'émission Oiseaux de nuit diffusée le 7 juin 1975 par la télé suisse romande, réalisée par Eric Noguet.

44) Mes insomnies (2'42). Barbara habillée de bleu s'accompagne au piano. Ce titre est extrait de l'émission Les copains d'abord consacrée à Mort Shuman, diffusée le 2 août 1975 et réalisée par Jacques Samyn. Mes insomnies au jour de l'émission ne figure sur aucun disque. Il faut attendre le double 33 tours de 1978 à l'Olympia.


[retour au sommaire du site]

[retour au coffret de deux D.V.D. de 2004]

[vers le D.V.D. n° 02 de 2004]